Les raccordements pour l'éolien et le photovoltaïque reculent en France Vie des sociétés | 05.03.14

Partager sur :
Selon le dernier observatoire publié par le commissariat général au développement durable, le niveau de raccordement de l'éolien est en baisse de 30 % et le parc photovoltaïque de 45 %, en 2013. Cependant, la part de l'éolien et du photovoltaïque dans la consommation électrique nationale progresse légèrement, pour s'établir à 4 % en 2013.

L'objectif du gouvernement d'atteindre 23 % d'énergies renouvelables dans la consommation totale d'énergie finale en 2020 (directive européenne 28/CE/2009) semble s'éloigner.

En témoignent, les chiffres du tableau de bord publiés par le Ministère de l'écologie sur l'éolien et le photovoltaïque, qui révèlent la forte chute du nombre de raccordement en France. En 2013, les raccordements d'éoliennes ont chuté de 30 % et les installations photovoltaïques de 40 % par rapport à l'année 2012.

Dans le parc éolien, les nouvelles capacités raccordées depuis le début de l’année 2013 s’établissent à 535 MW par rapport aux 815 MW raccordés en 2012. Au 31 décembre 2013, le parc installé avait franchit le cap des 8000 MW, une puissance encore insuffisante au regard de l'objectif du gouvernement. Au quatrième trimestre, « le niveau des raccordements s’avère légèrement en deçà de celui constaté tant au trimestre précédent qu’il y a un an au dernier trimestre 2012 », constate le rapport. Il s'établit ainsi à 142 MW contre 194 au trimestre précédent, selon les premières estimations du commissariat général au développement durable.

Dans le parc solaire, la baisse est encore plus forte avec 45 % de raccordements en moins. En 2013, une puissance de 613 MW a été raccordée contre plus de 1 100 MW en 2012 et plus de 1750 MW en 2011. Les installations pour le 4e trimestre s'inscrivent en revanche en hausse, avec environ 160 MW, par rapport à la même période en 2012.

« Les nouvelles capacités raccordées de la filière photovoltaïque restent supérieures à celles de la filière éolienne, malgré des objectifs bien plus élevés fixés pour l’éolien à l’horizon 2020, » souligne le rapport.

Sur l'ensemble de l'année 2013, la part de l'éolien dans la consommation électrique nationale progresse légèrement, pour s'établir à 3,1 % avec une production de 15,2 TWh. Les panneaux photovoltaïques quant à eux représentent 0,9% de la consommation électrique nationale, soit 4,3 TwH. Au total, ces énergies renouvelables ne compte que pour 4% dans la consommation électrique globale.

C.T
© psdesign1 - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Record de production d’électricité éolienne et solaire au 1er trimestre 2019

Record de production d’électricité éolienne et solaire au 1er trimestre 2019

Le bilan trimestriel de la production d’électricité renouvelable est positif ! Au premier trimestre 2019, 439 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains. Une croissance largement portée par l’éolien et le solaire, à hauteur de 91%. La production d’électricité renouvelable, toutes sources confondues, atteint ainsi 51 610 MW au 31 mars 2019. Un chiffre qui a permis de couvrir 20,1% de la consommation électrique métropolitaine en ce premier trimestre.
10,3 millions de professionnels mobilisés par les énergies renouvelables à travers le monde

10,3 millions de professionnels mobilisés par les énergies renouvelables à travers le monde

Le nombre d'emplois créés dans le secteur des énergies renouvelables a de nouveau augmenté en 2017, à hauteur de 5,3% par rapport à l'année précédente. Avec 500 000 postes supplémentaires, ce ne sont pas moins de 10,3 millions de professionnels qui évoluent au sein de cette industrie, et ce dans le monde entier. D'après l'Irena (Agence internationale pour les énergies renouvelables), 28 millions d'emplois pourraient encore voir le jour d'ici 2050.
26% de la consommation électrique issue des EnR

26% de la consommation électrique issue des EnR

Bonne nouvelle du côté de l’électricité renouvelable ! En effet, au deuxième trimestre 2016, 26% de la consommation électrique nationale était issue des EnR. Ainsi, le parc de production d’électrique renouvelable voyait sa puissance atteindre les 44 750 MWA à fin juin 2016. Des chiffres prometteurs en vue de l’objectif 2018 fixé par la Programmation pluriannuelle des investissements (PPI).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter