Les trois écoles ESITC renforcent leurs liens Vie des sociétés | 08.12.16

Partager sur :
Les Ecoles Supérieures d’Ingénieurs des Travaux de la Construction (ESITC) de Cachan, Caen et Metz, ont signé ce mercredi, une convention visant à mieux structurer leur offre de formation et de recherche, ainsi qu’à répondre au mieux aux besoins des professionnels. L’initiative répond notamment à la nécessité d’accompagner l’évolution d’un secteur en pleine mutation technologique et de relever le défi de la transition énergétique.
Mercredi 7 décembre, à la Maison des travaux publics, les ESITC de Cachan, Caen et Metz, spécialisées dans la formation d’ingénieurs BTP post-bac, ont signé une convention.

Fortes des liens étroits tissés avec la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP), la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et les entreprises du secteur, les écoles entendent capitaliser sur ce nouveau partenariat pour promouvoir leur savoir-faire au-delà des frontières régionales et nationales. Il s’agit pour les partenaires de mieux structurer l’offre de formation et de recherche pour répondre au mieux aux besoins des professionnels du BTP.

Des objectifs variés

Les objectifs de ce rapprochement sont ainsi très variés :

- Promouvoir l’attractivité du secteur auprès des futurs élèves ingénieurs en mutualisant les moyens de communication et de promotion des écoles. « En plus des salons et forums auxquels elles participent séparément, les ESITC renforceront leur présence, sous la marque ESITC, à des manifestations hors de leurs aires traditionnelles de recrutement », précise un communiqué.

- Valoriser le potentiel et la complémentarité des trois écoles auprès de l’Etat, des Institutions publiques et des collectivités territoriales.

- Développer une stratégie complémentaire en matière de formation des élèves-ingénieurs. Les ESITC pourront mutualiser certaines ressources pédagogiques au travers de l’échange d’enseignants et d’intervenants lorsque ceux-ci interviennent dans des domaines spécialisés.

- Améliorer l’exposition internationale des écoles à travers des échanges d’informations et des actions concertées afin de compléter le réseau d’établissements étrangers partenaires.

Préparer la profession aux enjeux de la transition énergétique

La convention vise également à développer des projets de recherche en commun et des connaissances d’avant-garde, à augmenter l’exposition à la recherche des élèves-ingénieurs et à favoriser les actions de transfert technologique vers les entreprises du BTP.

Les axes de recherche de ce projet porteront sur les matériaux de la construction : pour la géotechnique environnementale, pour l’éco construction, pour l’efficacité énergétique des bâtiments et enfin pour les infrastructures maritimes.

« Face aux enjeux environnementaux, à la complexité des chantiers, à une technicité accrue et des contraintes financières fortes, la profession a besoin de recruter des niveaux de compétences de plus en plus élevés », dit le communiqué.

Le partenariat ambitionne ainsi d’accompagner l’évolution des besoins des entreprises du secteur, les trois écoles préparant notamment les futurs ingénieurs aux défis de la construction durable et de la conception numérique. « Le BIM s’inscrit dorénavant au cœur du cursus des ESITC ».

Les écoles ont décidé de regrouper leurs activités de recherche sur le site de Caen. Elles pourront ainsi bénéficier des nouvelles infrastructures de plus de 3 000 m2 inaugurées le 8 septembre dernier.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un partenariat pour adapter les formations aux évolutions du secteur

Un partenariat pour adapter les formations aux évolutions du secteur

Le GIE Réseau des CERC et le CCCA-BTP ont signé, mercredi 24 mai, une convention de partenariat, pour une durée de trois ans, afin de renforcer les travaux permettant d’anticiper les besoins de main-d’œuvre qualifiée des entreprises du BTP. Il s’agit ainsi d’adapter l’offre de formation professionnelle aux évolutions du secteur tout en prenant en compte les besoins des territoires.
Les propositions de la FFB pour faire de l'apprentissage « filière d’excellence »

Les propositions de la FFB pour faire de l'apprentissage « filière d’excellence »

Il y a quelques semaines, les partenaires sociaux du BTP se réunissaient pour discuter du projet d’accord sur la formation professionnelle. Capeb et CFDT avaient alors critiqué le point de vue de la FFB, jugeant le projet de « scandaleusement suicidaire ». La Fédération se défend aujourd’hui et présente ses propositions pour faire de l’apprentissage « une véritable filière d’excellence ».
La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Capeb, FFB et FNTP reviennent sur les annonces d’Edouard Philippe

Au lendemain du discours d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale, Capeb, FNTP et FFB font part de leurs inquiétudes. Remise en cause de la déduction forfaitaire, GNR… les syndicats interpellent le Gouvernement. Les mesures annoncées reviendraient à faire porter « au seul secteur du BTP » la moitié des 5 milliards d’euros d’économies recherchées par les pouvoirs publics.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter