Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre Vie des sociétés | 02.09.19

Partager sur :
Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre Batiweb
Les ventes de logements neufs font toujours grise mine. Avec 33 900 biens vendus au deuxième trimestre 2019, le Ministère de la Cohésion des territoires note une baisse de -3,3 % par rapport à l’an passé. Les mises en vente se redressent en revanche comparé aux trois derniers trimestres. A noter : la hausse généralisée des prix de vente, que ce soit dans l’individuel (+5,9 %) ou dans le collectif (+5 %).

Dans sa conjoncture publiée jeudi 22 août, le Ministère de la Cohésion des territoires annonce que 33 900 logements neufs ont été vendus en France métropolitaine au cours du deuxième trimestre 2019, soit une baisse de -3,3 % par rapport à la même période l’an passé. Une diminution beaucoup plus marquée dans l’individuel (-10,7 %), que dans le collectif (-2,7 %).

 

Un sursaut des mises en vente ?

 

Les mises en vente reviennent quant à elle à la hausse. Alors qu’elles étaient inférieures à 30 000 logements par trimestre depuis le milieu de l’année 2018, elles atteignent désormais 32 100 logements, soit +31,8 % par rapport au premier trimestre 2019.

 

Ce chiffre est toutefois à relativiser puisque la tendance annuelle reste en baisse de -14,4 % au cours des douze derniers mois (de juillet 2018 à juin 2019) par rapport aux douze mois précédents.

 

Les mises en vente ont ainsi baissé de -33,2 % pour les maisons individuelles et de -13,2 % pour les appartements par rapport à l’année passée. A noter que plus de 9 logements mis en vente sur 10 ont été proposés dans le collectif ce dernier trimestre, laissant l’individuel à la marge.

 

Le ministère explique que le repli de l’offre, plus marqué que celui de la demande, conduit à une contraction de l’encours de logements proposés à la vente, qui s’établit à 107 400 unités à la fin du deuxième trimestre 2019 un chiffre en baisse de -8,6 % par rapport au niveau observé à la fin du deuxième trimestre 2018, mais qui se stabilise par rapport à la fin du trimestre précédent (+0,5 %).

 

Commercialisation des logements neufs (évolution). Source : SDES, ECLN

 

Une hausse généralisée des prix de vente

 

En ce dernier trimestre, les statistiques du Ministère de la Cohésion des territoires soulignent également une hausse généralisée du prix de vente moyen des logements neufs, avec + 5 % pour le collectif et + 5,9 % pour les maisons individuelles.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Mises en vente de logements neufs : l’offre diminue encore Batiweb

Mises en vente de logements neufs : l’offre diminue encore

Le Ministère de la Cohésion des territoires a publié les chiffres des ventes de logements neufs ce jeudi 13 février. Sur l’année 2019, l’offre s’est réduite de -13,3 % par rapport à 2018. Au quatrième trimestre, 26 700 logement ont été mis en vente, soit -5,4 % de moins que l’année précédente. Parallèlement, la demande reste forte, surtout dans les zones B1 et C, et les prix augmentent, que ce soit dans l’individuel (+3,2 %) et dans le collectif (+4,4 %).
Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre Batiweb

Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre

Le marché de l’immobilier ancien est toujours en pleine forme. Les prix ont continué leur hausse au troisième trimestre 2019, poursuivant la tendance engagée depuis trois ans. Entre juillet et octobre 2019, les prix ont ainsi augmenté de +3,2 % par rapport à un an plus tôt. Même dynamisme du côté des transactions, qui atteignent un nouveau record avec 1 059 000 ventes à fin octobre. Les ventes ont ainsi progressé de +10,4 % en un an.
Les promoteurs s’inquiètent de la forte baisse des mises en vente Batiweb

Les promoteurs s’inquiètent de la forte baisse des mises en vente

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a publié ce vendredi 15 novembre les chiffres de la commercialisation des logements neufs au troisième trimestre 2019. La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) fait également part de ses résultats. Dans les deux cas, les bilans font état d’une forte chute des mises en vente d’environ -20 % par rapport au troisième trimestre 2018. La demande étant plus forte que l’offre, la FPI présage d’ores et déjà une baisse des ventes en 2020.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter