Commercialisation des logements neufs : baisse des mises en vente au 1er trimestre 2019 Vie des sociétés | 15.05.19

Partager sur :
Le Ministère de la Cohésion des territoires a publié ce mercredi 15 mai le bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs, et cela ne s’améliore pas. A l'issue de ce 1er trimestre 2019, les chiffres révèlent en effet une baisse significative des mises en vente (-30,9% par rapport au 1er trimestre 2018) et une stagnation de la demande.

30 900 logements neufs ont été vendus au cours du 1er trimestre 2019, soit un niveau comparable à celui observé l’année précédente à la même période. Si la demande reste stable, les mises en ventes baissent en revanche fortement. 23 900 logements ont en effet été mis en vente au cours de ce 1er trimestre, soit -30,9% par rapport à début 2018.

Au 1er trimestre 2019, seules les régions Centre-Val de Loire et Grand Est présentent une conjoncture orientée à la hausse, tant au niveau de l’offre que de la demande. Les régions Bourgogne-Franche-Comté, Hauts-de-France, Île-de-France et Normandie enregistrent quant à elles une hausse des réservations mais une diminution des mises en vente. Les deux indicateurs sont en revanche à la baisse pour toutes les autres régions françaises.
 

Une baisse de l’offre


En ce 1er trimestre 2019, les mises en vente ont encore baissé de -10,9% par rapport au 4ème trimestre 2018, avec seulement 23 900 logements mis en vente, soit -30,9% par rapport au début d’année 2018. Une baisse qui concerne aussi bien les maisons individuelles (-33,2%) que les appartements (-8,8%).

Cette diminution des mises en vente concerne tout type d’appartements, mais est particulièrement prononcée pour les studios (-22,6% par rapport au trimestre précédent et -58,8% par rapport au 1er trimestre 2018).

 

... et une stagnation de la demande


Au niveau de la demande, les réservations diminuent de -8,1% dans l’individuel, mais se stabilisent dans le collectif avec +0,2%. La baisse des réservations des studios et des appartements de plus de 3 pièces est compensée par la hausse de celles des appartements de taille intermédiaire. Les réservations d’appartements s’établissent ainsi à 28 800 unités

Les réservations de maisons individuelles, s’établissent quant à elles à 2 100 logements au 1er trimestre 2019. Le recul des mises en ventes étant plus prononcé que celui des réservations, l’encours des maisons individuelles disponibles à la vente se réduit (-10,1% par rapport à la fin du 1er trimestre 2018) et atteint 8 300 unités.

Commercialisation des logements neufs - résultats du 1er trimestre 2019, St@tinfos/SDES/ECLN

Hausse des prix


Côté budget, les prix moyens des logements neufs sont en augmentation par rapport au 1er trimestre 2018, avec +3,7% pour les maisons individuelles et +3,1% pour le collectif. Pour les appartements, le prix moyen est en hausse dans toutes les régions, à l’exception des régions Corse et Normandie pour lesquelles il diminue (respectivement -6,7% et -7,7%) par rapport à l’année précédente.

Ce trimestre un appartement est ainsi vendu en moyenne près de 4 200 euros le mètre carré, contre moins de 4 100 euros quatre trimestres auparavant. Une maison individuelle neuve coûte quant à elle en moyenne 272 700 €.

C.L
Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre

Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre

Les ventes de logements neufs font toujours grise mine. Avec 33 900 biens vendus au deuxième trimestre 2019, le Ministère de la Cohésion des territoires note une baisse de -3,3 % par rapport à l’an passé. Les mises en vente se redressent en revanche comparé aux trois derniers trimestres. A noter : la hausse généralisée des prix de vente, que ce soit dans l’individuel (+5,9 %) ou dans le collectif (+5 %).
Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre

Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre

Le marché de l’immobilier ancien est toujours en pleine forme. Les prix ont continué leur hausse au troisième trimestre 2019, poursuivant la tendance engagée depuis trois ans. Entre juillet et octobre 2019, les prix ont ainsi augmenté de +3,2 % par rapport à un an plus tôt. Même dynamisme du côté des transactions, qui atteignent un nouveau record avec 1 059 000 ventes à fin octobre. Les ventes ont ainsi progressé de +10,4 % en un an.
Construction : les permis de construire de nouveau en baisse

Construction : les permis de construire de nouveau en baisse

Après une stabilisation au second trimestre, les permis de construire ont repris leur déclin avec -0,8 % entre mai et juillet par rapport aux trois mois précédents, selon les chiffres du Ministère de la Cohésion des territoires. Un recul qui revient s’inscrire dans la tendance générale engagée depuis plus d’un an et demi.
Immobilier : des transactions toujours élevées, mais jusqu’à quand ?

Immobilier : des transactions toujours élevées, mais jusqu’à quand ?

L’activité du marché immobilier est restée au beau fixe avec 965000 ventes en 2018, soit une hausse de +0,3% par rapport à l’année précédente. Des chiffres positifs qui s’expliquent par des taux d’intérêt toujours historiquement bas. La FNAIM (Fédération nationale de l’immobilier) souligne néanmoins qu’une baisse a été constatée en novembre 2018, et rappelle que la confiance des ménages reste un facteur décisif pour l’année à venir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter