Nouvelle opération CIVIGAZ pour lutter contre la précarité énergétique Vie des sociétés | 29.11.18

Partager sur :
La Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) et GRDF ont annoncé le 23 novembre la nouvelle édition de CIVIGAZ pour lutter contre la précarité énergétique. La veille, l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) publiait son tableau de bord annuel, annonçant que 6,7 millions de Français avaient été en situation de précarité énergétique en 2018, notamment à cause d’une mauvaise isolation. Précisions sur cette opération CIVIGAZ, qui informe les habitants sur les économies d’énergie et améliore leur qualité de vie.
Le rapport de l’ONPE constatait jeudi 22 novembre que les dossiers engagés par Habiter Mieux (ANAH) étaient toujours plus nombreux, mais que le Fonds de solidarité logement comptaient de moins en moins de bénéficiaires. Dans ce contexte, le lancement de la nouvelle édition CIVIGAZ, qui informe et accompagne les usagers du gaz naturel en situation de précarité énergétique, arrive au bon moment.

50 000 personnes sensibilisées lors de la première édition

L’opération CIVIGAZ est née d’un partenariat entre la FACE et GRDF afin de donner aux usagers du gaz naturel des informations pour faire des économies d’énergie et renforcer la sécurité de leurs installations grâce à des visites à domicile.

Face au succès de la première édition (2015-2018), qui avait sensibilisé plus de 50000 personnes, les deux organismes ont décidé d’en lancer une seconde. Durant cette première édition, plus de 4000 ménages avaient été orientés vers des acteurs de la rénovation et des acteurs sociaux du territoire.

Pour cette nouvelle saison, l’association de médiation OMEGA rejoint également l’aventure, et aidera notamment sur le terrain, avec la mise en œuvre des visites à domicile, la formation des coordinateurs et l’analyse des situations observées.

1 Français sur 5 en situation de précarité énergétique

La FACE et GRDF annoncent qu’1 Français sur 5 est en situation de précarité énergétique et éprouve des difficultés à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires. Parmi ces signes de précarité : un impayé de facture, une coupure ou menace de coupure de la fourniture d’énergie, la sensation de froid en hiver, le calfeutrage des bouches d’aération ou de la ventilation, ou encore l’utilisation d’un chauffage d’appoint.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte votée en 2015 se donne pour objectif une baisse de 15% de la précarité énergétique d’ici 2020. Si l’extension du chèque énergie à 2,2 millions de bénéficiaires supplémentaires en 2019 apparaît comme une aide précieuse, il faudrait toutefois débourser 3,1 milliards d’euros pour mettre fin à la précarité énergétique en France d’après l’ONPE.

673 jeunes volontaires pour la première édition

Lors de l’édition précédente, 673 jeunes volontaires de 16 à 25 ans en service civique pendant 7 mois, sans condition de diplôme, avaient rejoint le dispositif, et 42 autres le rejoindront pour la saison 2018-2019. Ces jeunes mènent cette mission d’intérêt général tout en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé dans la construction de leur projet professionnel au moins un jour par semaine tout au long de leur 7 mois de mission.

Les volontaires sont recrutés et formés par une structure locale porteuse du projet (club FACE, régie de quartier, association de médiation locale…), et dans chaque ville partenaire, un médiateur professionnel pilote et accompagne une promotion de 6 volontaires.

Avant son déploiement en 2019, le dispositif serait expérimenté dans 7 villes : Toulouse, Bayonne, Marseille, Angoulême, Vienne, Nancy et Lille.

La FACE et GRDF annoncent qu’une deuxième visite sera désormais proposée aux habitants pour aller plus loin, dans les économies d’énergie notamment.

C.L.

Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.
Précarité énergétique : toujours plus de 6 millions de Français concernés malgré une certaine amélioration

Précarité énergétique : toujours plus de 6 millions de Français concernés malgré une certaine amélioration

Il y a quelques jours, TEKSIAL-CODA Stratégies publiait une étude ô combien pertinente sur la nécessité de favoriser les partenariats public-privé afin d’accélérer la rénovation énergétique des bâtiments dans les collectivités. Le 22 novembre, c’est l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) qui a partagé son tableau de bord 2018. Retour les principaux enseignements de ce document.
Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude)

Maîtrise de l’énergie : 74% des Français ne font pas confiance au Gouvernement (Etude)

Alors que l’hiver approche à grand pas, Eni a interrogé les Français sous le prisme du chauffage. L’étude révèle que 74% des sondés ne font pas confiance au Gouvernement pour mener des actions en faveur de la maîtrise de leur facture d’énergie. Quelles solutions privilégient-ils pour réduire le montant de leurs dépenses ? 47% des consommateurs citent un changement de fournisseur, 31% la réalisation de travaux d’isolation et 22% le changement d’énergie de chauffage.
Try’ver de Tryba : du triple vitrage au même prix que le double

Try’ver de Tryba : du triple vitrage au même prix que le double

Alors que les Français se soucient de plus en plus de l’isolation de leur logement et de leur facture énergétique, Tryba a annoncé avoir lancé en septembre dernier une nouvelle ligne de fenêtres triple vitrage de série. Fabriquée en France, « Try’ver » propose une meilleure isolation thermique et acoustique, mais aussi plus de transmission de lumière et de sécurité. Principal atout : son prix, identique à celui d’un double vitrage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter