Poujoulat reçoit des fonds pour moderniser son activité en Nouvelle-Aquitaine

Vie des sociétés | 30.09.21
Partager sur :
Poujoulat reçoit des fonds pour moderniser son activité en Nouvelle-Aquitaine - Batiweb
Mardi 28 septembre, la marque de cheminées Poujoulat s’est réjouie d’avoir été choisie pour bénéficier d'un fonds d’investissements dédié à l’accélération des industriels sur les territoires français. Accordé dans le cadre du plan France Relance, ce financement contribuera au développement de son site situé en Nouvelle-Aquitaine, notamment pour son verdissement, mais aussi pour le déploiement de son centre de formation.

Septembre 2020, le Premier ministre Jean Castex dévoilait le plan « France relance », prévoyant 100 milliards d’euros, dont 7 milliards consacrés au bâtiment pour la rénovation énergétique. Alors que les fédérations de la construction reprochaient l’absence de mesures en faveur de la construction neuve, certaines entreprises, dont industrielles, jouissent, un an plus tard, des bénéfices du programme.

C’est le cas de Poujoulat, marque de conduits de cheminées et sorties de toit métalliques, pour la maison individuelle, l’habitat collectif et l’industrie. Présente dans huit pays européens, l’entreprise est lauréate d’une procédure de sélection gérée par l’État et la région Nouvelle-Aquitaine. Elle recevra ainsi un fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires dans le cadre du plan de relance, pour son site basé à Saint-Symphorien, dans les Deux-Sèvres.

6 millions d'euros nécessaires sur 2021 et 2022

L’industriel bénéficiera donc d’un accompagnement financier de France Relance, qui soutiendra 10 % des 6 millions nécessaires pour moderniser son activité en Nouvelle-Aquitaine, sur 2021 et 2022.  

Cette modernisation passe notamment par le verdissement de l’outil industriel de Poujoulat. Côté offre, le fabricant compte rendre performants ses conduits pour qu’ils soient raccordables à des équipements de production d’énergie à partir de biocombustibles. Autre objectif : tendre vers des marchés du secteur énergétique, en vendant des caches esthétiques pour pompe à chaleur et climatisation.

Côté modes de production, l’industriel veut accélérer la transition écologique, en optant par exemple pour une chaîne de peinture plus écologique, par l'isolation du site de production pour une meilleure performance thermique. Sachant que le site est « déjà chauffé à la biomasse, équipé de LED et bientôt alimenté partiellement par de l’électricité solaire photovoltaïque », précise Poujoulat.

Une attention particulièrement sera aussi accordée au déploiement de formation de production interne, afin de préserver le niveau de qualification des opérateurs et accompagner la transition générationnelle de ces derniers. Des recrutements seront réalisés en 2021 et 2022, pour former entre 60 et 70 opérateurs chaque année, notamment des jeunes.

Tout un panel de projets qui pourront être concrétisés partiellement grâce aux financements l’État et de la Région Nouvelle-Aquitaine. Un honneur pour Frédéric Coirier, président directeur général du groupe Poujoulat, qui tient à s’incrire « dans une relation durable avec les territoires dans lequel il opère et reste très attaché à son ancrage local ».

 

Virginie Kroun
Photo de Une : Poujoulat
 

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet

Poujoulat s'établit en Allemagne - Batiweb

Poujoulat s'établit en Allemagne

Le groupe Poujoulat, leader européen des conduits de cheminées et des sorties de toit, a annoncé avoir acquis la société allemande Live, un acteur important du secteur des conduits de cheminées métalliques outre-Rhin.