Qualifelec enrichit sa qualification « Solaire Photovoltaïque » Vie des sociétés | 19.11.18

Partager sur :
En juin dernier, le Gouvernement a lancé « Place au soleil », une démarche visant à promouvoir l’énergie photovoltaïque et le solaire thermique. Afin d’accompagner le développement de la filière et répondre aux objectifs de la loi de transition énergétique, Qualifelec a annoncé enrichir sa qualification « Solaire Photovoltaïque ». Il s’agit notamment de sécuriser la maîtrise d’ouvrage dans le choix d’une entreprise.
Lancée en juillet 2015, la qualification « Solaire Photovoltaïque » évolue. L’objectif, sécuriser la maîtrise d’ouvrage, qualifier les entreprises en parfaite adéquation avec leurs besoins, anticiper et accompagner l’intégration du solaire photovoltaïque dans les réseaux intelligents.

L’association Qualifelec rappelle en effet que « le gisement de surfaces valorisables sur les bâtiments est considérable… Et si l’on ajoute à cela, la formidable attractivité de l’autoconsommation auprès du grand public (…), toutes les conditions sont réunies pour soutenir la progression du marché ».

Néanmoins, multiplier les installations solaires sur l’ensemble des bâtiments et toitures disponibles « n’est pas neutre. Il s’agit d’ajouter une nouvelle fonctionnalité aux bâtiments et de les transformer en dispositif de production d’électricité ». L’investissement est également à prendre en compte: « la rentabilité doit impérativement être au rendez-vous, avec une production d’électricité assurée et pérenne ».

La refonte de la qualification vise ainsi à sécuriser la maîtrise d’ouvrage pour qu’elle sélectionne facilement une entreprise compétente, adaptée à son projet et structurée pour répondre à ses besoins spécifiques en termes d’installations solaires photovoltaïques.

S’adapter aux projets

Un nouvel indice SPV3 a notamment été créé: « Il est dédié aux installations solaires photovoltaïques supérieures à 250 kVA, essentiellement déployées sur des bâtiments tertiaires de grandes surfaces, industriels et agricoles ».

A chaque indice correspond des compétences de conception et de mise en oeuvre relevant de technicités distinctes. Chacun implique également une structuration différente de l’entreprise en fonction de son segment de marché et de sa capacité de production. Le savoir-faire électrique, impliquant le juste dimensionnement des installations, le respect des normes et des règles de l’art, la sécurité et la performance font partie des compétences automatiquement contrôlées.

Plus de sécurité

Outre la conception et l’installation, la qualification intègre désormais un volet maintenance « avec un indice spécifique, indispensable à la création d’un cercle vertueux pour le solaire photovoltaïque ».

Qualifelec estime « Plus encore que tout autre équipement électrique, les panneaux solaires photovoltaïques doivent faire l’objet d’un entretien régulier et d’une maintenance particulière. La périodicité et la qualité de cet entretien garantissent la sécurité des personnes et des biens. Une précaution indispensable compte tenu des risques spécifiques d’incendie, liés au solaire photovoltaïque. En obtenant l’Indice Maintenance, les entreprises qualifiées Qualifelec témoignent de leur implication sur le long terme auprès de leurs clients ».

Stockage de l’énergie

La qualification fait également la part belle au stockage de l’énergie. « La mise en oeuvre du stockage à partir d’une installation solaire photovoltaïque nécessite une maîtrise de technologies nouvelles, une capacité de conseil accrue et des précautions particulières de sécurité ». « La mention stockage, en complément de la qualification Solaire Photovoltaïque, est réservée aux spécialistes qui auront démontré leur expertise, notamment, en justifiant d’une habilitation électrique Travaux sous tension sur batteries d’accumulateurs stationnaires ».

A travers cette refonte, « Qualifelec renforce la confiance » de la maîtrise d’ouvrage et « contribue à la réussite de la transition énergétique », conclut un communiqué.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation

Photovoltaïque : les propositions du GMPV-FFB en faveur de l'autoconsommation

Dans le cadre du groupe de travail sur l'autoconsommation de l'électricité renouvelable, organisé par la DGEC, le GMPV-FFB vient de formuler plusieurs propositions. Face aux enjeux de la transition énergétique, la fédération souhaite développer l'autoconsommation de l'électricité photovoltaïque et refondre le mode de soutien au photovoltaïque dans le bâtiment. Détails.
La filière solaire thermique se mobilise pour gagner en compétitivité

La filière solaire thermique se mobilise pour gagner en compétitivité

La filière solaire thermique, entraînée par le syndicat des professionnels de l'énergie solaire Enerplan et l'équipe de France de la chaleur solaire, propose à l'Etat un plan d'action sur trois ans pour relancer le marché et gagner en compétitivité. Etat des lieux de la filière et détails de ce plan avec Richard Loyen, délégué général d'Enerplan syndicat des professionnels de l'énergie solaire.
Point sur le marché européen des panneaux solaires

Point sur le marché européen des panneaux solaires

Alors que l’ADEME a récemment évoqué la création d’une charte des bonnes pratiques pour éviter les arnaques concernant les panneaux solaires, et que le marché européen fait face à la fin de la taxation des panneaux solaires chinois, nous avons fait le point avec Alexandra Del Medico, Secrétaire générale de Qualifelec. Entretien exclusif.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter