Quel a été l'impact des différents confinements sur le secteur du BTP ? (étude) Vie des sociétés | 03.06.21

Partager sur :
Le groupe informatique EBP s'est intéressé à l'impact de la crise et des confinements successifs sur l'activité du BTP. Dans son baromètre, il note que les entreprises du bâtiment ont été fortement impactées par le tout premier confinement, durant lequel elles ont eu massivement recours au chômage partiel (67 % la semaine du 1er avril 2020), mais qu'elles ont rapidement repris et se sont adaptées aux contraintes lors des confinements suivants.

En cette période de déconfinement, le groupe EBP, éditeur de solutions de comptabilité, de gestion commerciale et de paie, publie un baromètre concernant l'impact des différents confinements sur le secteur du BTP.

 

Chômage partiel : un recours massif mais temporaire

 

Sans surprise, le tout premier confinement du 16 mars au 11 mai a le plus impacté le secteur, avec l'arrêt total des chantiers pendant quelques semaines, et le recours massif au chômage partiel. Ce dernier a été utilisé par les entreprises du BTP dès la première semaine de mise en place, à hauteur de 50,43 %, pour atteindre son apogée à 67 % la semaine du 30 mars au 5 avril.

 

Avec la parution du guide de préconisations sanitaires de l'OPPBTP, publié le 2 avril 2020, et la reprise des chantiers, le chômage partiel a progressivement diminué, avec 21,45 % la semaine du 11 mai, puis plus que 4 % à compter du 1er juin.

 

Les deuxième et troisième confinements semblent en revanche avoir eu moins d'impact sur les entreprises du BTP, déjà plus rodées, et qui ont su s'adapter à l'évolution des consignes sanitaires. Elles n'ont donc quasiment pas eu recours au chômage partiel après juin 2020.

 

« Cette conjoncture différente d’un confinement à l’autre s’explique par le fait que les TPE/PME se sont adaptées aux mesures sanitaires et ont dû combler le retard accumulé dans le calendrier des chantiers livrables », note Grégoire Leclercq, directeur général délégué chez EBP.

 

De fait, la baisse d'activité se serait élevée à -31 % du PIB au premier confinement, contre -11,6 % au second, bien qu'il soit encore trop tôt pour comparer avec le troisième confinement.

 

Une reprise en grande trombe

 

Grâce à un bon début d'année 2020 et une reprise en grande trombe à l'été, le secteur du BTP serait ainsi parvenu à atteindre une croissance de 7 % en 2020.

 

Autre chiffre révélateur montrant le peu d'impact des confinements suivants : à la mi-avril 2021, la croissance cumulée s'élevait à près de 18 % par rapport à un an plus tôt. 

 

Concernant la conjoncture, le groupe EBP note que le projet de loi Climat & Résilience, qui doit passer devant le Sénat durant le mois de juin, pourrait être « source d'affaires » pour les TPE et PME du bâtiment, notamment avec l'obligation de travaux de rénovation énergétique pour les passoires thermiques, c'est-à-dire les logements présentant un diagnostic de performance énergétique (DPE) classé F ou G. Ces logements pourraient en effet être exclus du marché locatif si leur propriétaire ne réalise pas les travaux de rénovation énergétique nécessaires avant certaines échéances.

 

« Les propriétaires vont certainement anticiper leurs travaux, ce qui devrait donner un regain d’activités au BTP dans les mois à venir », espère ainsi Grégoire Leclercq.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?
Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ? - Batiweb

Chômage partiel dans le BTP : qui sont les plus touchés ?

Les mesures de sécurité établies pour limiter la propagation du coronavirus ont d’abord eu un impact direct : l’arrêt des chantiers. Avec la reprise progressive de ceux-ci, d’autres questions se soulèvent. Le BTP se relèvera t-il de cette crise ? Cette question crée des appréhensions, les surcoûts, les faillites, le chômage, les salaires, autant de doutes que la CAPEB, la FFB et les CERC chiffrent.
Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions - Batiweb

Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions

Alors que le gouvernement affirme miser sur la transition écologique pour relancer l'économie après la crise liée au Covid-19, la Fondation Nicolas Hulot (FNH) publie ses préconisations en matière de rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance. Travaux obligatoires, interdiction de louer des passoires thermiques, rénovations globales plutôt que par gestes, formation des professionnels... le point sur les mesures proposées.
Les PAC, grandes gagnantes de la RE2020 ? (étude) - Batiweb

Les PAC, grandes gagnantes de la RE2020 ? (étude)

La future Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) devrait privilégier l'électricité au détriment du gaz et du fioul. Dans ce contexte, Delta-EE anticipe une montée en puissance des pompes à chaleur (PAC) qu'elles soient air/air, air/eau, ou hybrides, qui viendront progressivement remplacer les chaudières au gaz et au fioul, que ce soit dans le neuf ou la rénovation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter