RE2020 : 75 % des professionnels du bâtiment estiment ne pas être assez informés Vie des sociétés | 20.04.21

Partager sur :
Le 2 avril dernier, le Mondial du Bâtiment organisait les premiers « rendez-vous » digitaux du salon sur le thème « En quoi la RE2020 va-t-elle permettre de construire durable ? ». Dans ce contexte, un sondage a été réalisé auprès de professionnels du bâtiment pour mieux cerner leur perception à ce sujet. Il en ressort que ces professionnels sont très insuffisamment informés des contours de cette future réglementation, qui devrait pourtant les concerner à compter du 1er janvier prochain.

La Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), qui doit venir remplacer la Réglementation Thermique 2012 (RT2012), semble rester floue pour de nombreux professionnels du bâtiment. C'est ce que révèle un récent sondage mené par Reed Expositions. Ce sondage a été réalisé auprès de 383 participants à la dernière édition du Mondial du Bâtiment, entre le 18 et le 31 mars 2021, dans l'optique du premier « Rendez-vous du Mondial du Bâtiment » portant sur la RE2020.

 

La RE2020 fait beaucoup parler d'elle depuis de nombreux mois. Repoussée en raison de la crise, elle devrait entrer progressivement en vigueur à compter du 1er janvier 2022. Pourtant, une certaine confusion semble s'être installée dans l'esprit de certains professionnels. A la question « Que signifie le terme RE2020 ? », 28,5 % des interrogés ont répondu qu'il s'agissait d'une « Réglementation Energétique », 20 % de « Rénovation Energétique », et 15 % reconnaissaient ne pas savoir la signification de l'acronyme. Au final, seuls 36,5 % des professionnels interrogés, soit un peu plus d'un tiers, connaissaient bien la bonne terminologie.

 

Source : sondage Reed Expositions sur la RE2020

 

Si 41,3 % des répondants jugeaient positivement l'impact de cette nouvelle réglementation sur le développement de leur activité, ils étaient plus nombreux (44,6 %) à ne pas savoir si cet impact serait positif ou négatif. 14,1 % estimaient même que la RE2020 serait un frein à leur activité. Au final, près de 75 % des professionnels interrogés ont conclu ne pas être suffisamment informés sur cette future RE2020.

 

Un manque de communication et de « concertation »

 

Ce flou a notamment pu s'expliquer par un manque de concertations avec les professionnels de la construction. En janvier dernier, huit fédérations du BTP avaient en effet réclamé plus de concertations et de transparence au gouvernement pour définir les contours de cette future réglementation. Les annonces suscitaient en effet de vives inquiétudes au sein du secteur, notamment en termes de faisabilité et de surcoûts.

 

Il y a une semaine, ces mêmes fédérations se félicitaient toutefois d'avoir trouvé un terrain d'entente avec le gouvernement : « Il convenait de trouver le chemin de crête entre forte ambition et faisabilité technique comme économique. Quatre mois de dialogue et d’échanges techniques de haute intensité ont permis d’y parvenir. Quelques ajustements restent souhaitables et le caractère soutenable des seuils fixés après 2025 doit être confirmé », estimaient les fédérations dans un communiqué commun.

 

« La phase de mise en œuvre s’engage désormais. Elle nécessite dans l’immédiat d’accompagner financièrement les ménages et de mettre à disposition des professionnels les logiciels et outils indispensables pour inscrire les logements dans la démarche ambitieuse de la RE2020 », concluaient-elles.

 

Pour éclaircir les dernières zones d'ombres et proposer des retours d'expériences après plusieurs mois d'application, le Mondial du Bâtiment annonce d'ores et déjà que des conférences et émissions seront organisées lors de la prochaine édition du salon, prévue du 3 au 6 octobre 2022 à Paris Porte de Versailles.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Salon BePositive : 22 solutions innovantes en lice pour les Awards - Batiweb

Salon BePositive : 22 solutions innovantes en lice pour les Awards

Près de 30 000 professionnels sont attendus au salon BePositive, qui ouvrira ses portes le 8 mars prochain à Lyon. À cette occasion, les visiteurs pourront notamment découvrir les lauréats des BePositive Awards, récompensés dans quatre catégories de solution : EnR & territoires, Energies dans le bâtiment, Flam’expo et Bâtiment & Aménagement. Vingt-deux produits et services sont actuellement en lice pour tenter de remporter l’un des prix. Tour d’horizon des nominés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter