Reconfinement : front uni du BTP pour assurer la continuité des activités Vie des sociétés | 03.11.20

Partager sur :
Dans un communiqué, 19 organisations professionnelles de la filière construction annoncent s’engager pour assurer la continuité des activités du BTP et de l’immobilier dans les meilleures conditions. Cet engagement doit notamment permettre de préserver l’approvisionnement des chantiers en matériaux et équipements. Il s’agit aussi de favoriser les embauches et de soutenir l’apprentissage.

Alors que le Gouvernement a fait un point de situation sur les mesures mises en œuvre dans le cadre du reconfinement, la filière construction annonce s’engager pour maintenir l’activité sur le territoire. Les artisans et les entrepreneurs vont « continuer à travailler, dans le respect bien sûr du guide de préconisations de sécurité sanitaire » rédigé par l’OPPBTP. 

Cet engagement concerne *19 organisations professionnelles représentant « plusieurs centaines de milliards de chiffre d’affaires annuel » et 4 millions d’emplois sur l’ensemble du territoire national.  

L’initiative « vient matérialiser la nécessité d’une action collective forte de l’ensemble des acteurs, amont et aval, de la filière construction. C’est en effet ensemble que l’activité et les emplois pourront être maintenus par la filière, garante du maintien de l’activité économique, de la cohésion sociale et des territoires en France », précise un communiqué. 

 

Éviter les blocages

 

Les organisations professionnelles disent avoir tiré les enseignements du premier confinement. Elles souhaitent aujourd’hui prévenir les risques d’arrêt de chantiers ou de réticence des clients à faire des travaux chez eux, le blocage des permis de construire, des signatures de contrats et actes de ventes et des livraisons. Elles veulent également éviter les difficultés de circulation et de transports des équipes, ainsi que les dégradations et les vols pouvant survenir en marge des chantiers. 

Elles s’engagent ainsi à maintenir l’activité, à protéger les salariés de la filière, à préserver l’approvisionnement des chantiers en matériaux et équipements, favoriser l’embauche des jeunes et à maintenir l’apprentissage. 

Rose Colombel

*Les organisations professionnelles sont : FFB, FNTP, FDME, FNAS, FND, FNAIM, USH, AIMCC, Pôle Habitat FFB, FEDEREC, FNBM, DLR, FIEEC, FSIF, UNSFA, CINOV, Syntec Ingénierie, UNTEC, FPI

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron) - Batiweb

« Sans plan de relance, le bâtiment court à la catastrophe » (Olivier Salleron)

Des chantiers émanent à nouveau les bruits de la construction. Même avec une production amoindrie, le bâtiment reprend, et selon les chiffres de la FFB du 29 juin, 95 % des chantiers ont désormais retrouvé une activité normale, bien que le secteur du BTP ait été lourdement impacté. Aujourd’hui, les attentes se tournent donc vers des mesures de relance, que la FFB présente à travers la voix de son nouveau président, Olivier Salleron.
Les poussières et le risque chimique au cœur de la Journée de la Prévention - Batiweb

Les poussières et le risque chimique au cœur de la Journée de la Prévention

Le 28 mars prochain sera une journée consacrée à la prévention dans le BTP. Cet événement, organisé par divers organismes du secteur, vise à sensibiliser tous les professionnels et à leur transmettre des conseils grâce auxquels ils pourront exercer leurs métiers sans risque. Cette année, une attention particulière sera portée sur les poussières et le risque chimique, dont les dangers, bien qu’invisibles, peuvent avoir de graves répercussions.
-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 - Batiweb

-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.
Le marché des maisons individuelles fait grise mine - Batiweb

Le marché des maisons individuelles fait grise mine

Si, d’un point de vue général, le marché de la construction a connu une belle progression au premier semestre 2016, le constat est moins glorieux en ce qui concerne les maisons individuelles. Une situation que la FFC (Fédération française des constructeurs de maisons individuelles) pointe du doigt dans un communiqué publié le 6 septembre.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter