Réduction du crédit d'impôt énergétique pour les portes et fenêtres : les professionnels fustigent la décision du gouvernement Vie des sociétés | 21.09.17

Partager sur :
Mardi dernier, le ministère de la Transition écologique et solidaire annonçait que le changement de portes, fenêtres et volets ne pouvait plus permettre aux consommateurs de bénéficier d'un crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Si, depuis, le gouvernement a précisé que cette aide serait réduite plutôt que supprimée, les professionnels du secteur, eux, s'insurgent, estimant que l'initiative lancée par l'exécutif discrédite l'efficacité énergétique de la rénovation des fenêtres. Explications.
Il y a quelques jours, le gouvernement provoquait un tollé en annonçant la sortie des portes et fenêtres du crédit d'impôt énergétique, arguant que « les économies d'énergie sont faibles et l'attrait pour ces travaux porte davantage sur l'isolation phonique et le confort ».

Peu après, le ministère de la Transition écologique et solidaire rectifiait le tir, précisant que le CITE serait ''simplement'' réduit pour les opérations de remplacement des menuiseries. Une initiative censée permettre de se concentrer sur les travaux « les plus efficaces » portant sur d'autres équipements.

Un discrédit qui n'a pas lieu d'être

Il n'en fallait pas plus pour provoquer la colère des professionnels de la filière fenêtre ! L'UFME, la FFB, le SNFA et la FFPV ont en effet adressé ce mercredi 20 un communiqué commun dans lequel ils condamnent fermement « les affirmations du ministère de la Transition écologique et solidaire ».

« Les organisations professionnelles de la filière fabricants et installateurs de fenêtre, porte et volet, s'insurgent unanimement contre les idées reçues véhiculées par le ministère de la Transition écologique et solidaire qui discréditent l'efficacité énergétique de la rénovation des fenêtres », écrivent les syndicats.

« Les représentants de la filière sont d'autant plus en colère qu'ils relèvent que les arguments utilisés ''mauvais rapport coût/bénéfice'' et ''faibles économies d'énergie'' sont des arguments fallacieux contre lesquels ils ont déjà fourni à maintes reprises toutes les réponses fiables et appropriées », poursuivent-ils.

Pour eux, « le discrédit de la filière propagé par les déclarations du ministère (…) est un très mauvais calcul financier pour le gouvernement », qui devrait soutenir, plutôt que dénigrer, cette profession qui « innove, investit et crée des emplois ».

Souhaitant remédier à cette situation, les organisations ont indiqué qu'elles étaient prêts à rencontrer « de toute urgence » Nicolas Hulot afin de trouver « des solutions concrètes (…) pour conserver les effets incitatifs, assurer l'efficacité énergétique, et limiter les impacts budgétaires ». L'appel est lancé.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE - Batiweb

Le Sénat vote pour le rétablissement des fenêtres dans le cadre du CITE

Les rebondissements se succèdent autour de la réintégration, ou non, des fenêtres au CITE ! En novembre dernier, alors qu’ils débattaient sur le projet de loi de finances 2019, les députés s’opposaient au retour des menuiseries dans le cadre du Crédit d’impôt… avant que le Sénat ne le rétablisse ce lundi 10 décembre. La chambre haute du Parlement a en effet adopté deux amendements réintroduisant les fenêtres dans le dispositif, au taux de 15%. Précisions.
Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité - Batiweb

Les fenêtres PVC, entre simplicité et fonctionnalité

Quelques semaines après Equip’Baie, l’UFME (Union des fabricants de menuiseries) a présenté ce 4 décembre à la presse les résultats d’une étude menée par Harris Interactive concernant la perception des fenêtres par les ménages français. Plus de 1 000 personnes ont ainsi participé à cette enquête, qui propose tout particulièrement un focus sur les équipements en PVC. Le verdict.
L’UFME sur tous les fronts en 2019 - Batiweb

L’UFME sur tous les fronts en 2019

Nouvelle année, nouveaux défis pour l’Union des fabricants de menuiseries (UFME) ! Le syndicat a dévoilé ce 30 janvier ses projets pour 2019, parmi lesquels une campagne de communication inédite dédiée à la fenêtre PVC, des réflexions relatives au recyclage des menuiseries, ou encore l’extension de la convention collective. Les détails.
Menuiseries écartées du CITE : de 6 000 à 9 000 emplois menacés  - Batiweb

Menuiseries écartées du CITE : de 6 000 à 9 000 emplois menacés

La loi de finances pour 2018 prévoit l’exclusion des travaux de remplacement de menuiseries du crédit d’impôt de transition énergétique dès le mois de mars, une disposition qui a provoqué la colère des professionnels du secteur. En effet, les installateurs estiment que la mesure va ralentir brutalement le marché et menacer près de 9 000 emplois. Dans un communiqué, six organisations de la filière menuiserie ont demandé à être reçues « de toute urgence » par Nicolas Hulot.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter