Un label pour la biodiversité dans l’immobilier Vie des sociétés | 04.12.13

Partager sur :
Le label BiodiverCity, nouveau label international pour la prise en compte de la biodiversité dans les projets immobiliers de construction et de rénovation, a été lancé lors du Salon de l’immobilier d’entreprise à Paris (SIMI) par le Conseil International Biodiversité & Immobilier (CIBI). La biodiversité devient ainsi une nouvelle valeur ajoutée pour les projets immobiliers.

L’objectif du label BiodiverCity, adossé à un référentiel technique, est d’évaluer et de promouvoir les opérations immobilières qui prennent en compte et valorisent la biodiversité dans les îlots bâtis, pour le bien-être des citadins.

Le label évalue et affiche la performance écologique des bâtiments autour de quatre grands axes : l’engagement (connaissance et la compréhension de la biodiversité sur et autour du site à construire, système de management de la biodiversité avec compétences appropriées) ; le projet (recherche d’une architecture écologique qui valorise le site et le vivant, plan masse intègrant les continuité locales, façades et toits vivants, rapport intérieur-extérieur optimisé) ; le potentiel écologique de la parcelle (évaluation des facteurs scientifiques qui feront la valeur écologique du projet) ; les services rendus et les aménités (bénéfices tirés par les futurs usagers et riverains, bien-être, esthétique et apprentissage de la nature).

La biodiversité, une valeur ajoutée immobilière

Avec 80% d'urbains à l'horizon 2050, favoriser la biodiversité urbaine intégrée aux ensembles bâtis est une nouvelle valeur ajoutée (immatérielle) pour les immeubles et un enjeu économique pour la filière immobilière. A l’heure actuelle, une part croissante de projets immobiliers est évaluée et valorisée suivant les certifications environnementales internationales (BREEAM, LEED, HQE), qui ont commencé à intégrer la question de la biodiversité dans les projets immobiliers.

Le référentiel technique sera libre de droit et accessible sur Internet. Il a déjà été utilisé sur de premières opérations tests comme la rénovation de Challenger, siège social de Bouygues Construction à Guyancourt (78). L’évaluation de la conformité du projet immobilier au label sera réalisée par une tierce partie indépendante. Le label est porté et remis par le CIBI, association à but non lucratif dont les membres fondateurs sont Bolloré Logistics, Les Jardins de Gally, le groupe Caisse des Dépôts, Gecina, la Ligue pour la Protection des Oiseaux, Bouygues Construction et Elan.

L.P

Image credit: iwansntu / 123RF Banque d'images
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bâtiment connecté, où en est-on ?  - Batiweb

Bâtiment connecté, où en est-on ?

A l’occasion du Salon de l’Immobilier d’entreprise (SIMI) 2017, la Charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » a été lancée. L’initiative, qui compte aujourd’hui 127 signataires, a défini un cadre de référence qui s’est concrétisé par la publication de référentiels techniques mais également par la mise en place de deux labels dédiés « Ready to Services » et « NF Habitat HQE » mention « bâtiment connecté ». Un an après le lancement de la démarche, où en est-on ?
Montreuil, ville pionnière de la construction durable - Batiweb

Montreuil, ville pionnière de la construction durable

Déjà très engagée dans le développement durable, Montreuil est désormais la première ville de France à rendre obligatoire la certification NF Habitat Haute Qualité Environnementale (HQE) pour toute construction neuve de plus de 600 m² ! La municipalité a en effet annoncé ce lundi 4 février avoir signé une convention de partenariat avec Cerqual dans ce sens, et ajouté cette clause dans son nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU).

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter