Un nouveau référentiel pour plus de convergence entre bâtiment et mobilité Vie des sociétés | 13.12.19

Partager sur :
Un nouveau référentiel pour plus de convergence entre bâtiment et mobilité Batiweb
Le groupe Bouygues, l’écosystème de mobilité durable Movin’On et leurs partenaires annoncent le lancement du référentiel « 4Mobility ». La démarche vise un double objectif à savoir sensibiliser les donneurs d’ordre du bâtiment pour qu’ils intègrent le sujet de la mobilité dans leurs projets, et faciliter la coordination des acteurs. Mobilité et bâtiment doivent en effet pouvoir répondre aux besoins des usagers et aux problématiques des territoires. Ils sont les piliers d’une ville plus durable.

Lors d’une conférence de presse organisée le 10 décembre dernier, le Groupe Bouygues, l’écosystème de mobilité durable Movin’On animé par Michelin, le Groupe Renault, Schneider Electric et la SBA, et leurs partenaires (IFP Énergies Nouvelles, CSTB, Certivéa, Avere France, Enedis, INES et CEA) ont annoncé le déploiement d’un nouveau référentiel.

 

« 4Mobility » doit permettre une plus grande convergence entre le bâtiment et la mobilité. En effet, les initiateurs de la démarche observent : « Les véhicules comme les bâtiment se retrouvent pour une grande partie sous utilisés, chers, peu efficients en termes énergétique et peu pérennes ». Le référentiel vise à tirer parti des deux secteurs pour créer des modèles d’affaires centrés sur l’usage, le partage et la mutualisation.

 

Il répond à un double objectif : sensibiliser les donneurs d’ordre du bâtiment et des territoires pour qu’ils intègrent la question de la mobilité dans leurs projets, et faire collaborer davantage chacun des acteurs concernés.

 

Pour une ville connectée et durable

 

Le référentiel qui a vocation à s’intégrer dans le label R2S doit permettre de penser la ville autrement. Dans un communiqué, les acteurs engagés dans l’initiative rappellent que le bâtiment et les transports sont responsables de 80% de la consommation énergétique mondiale. L’habitat et la mobilité restent l’un des postes les plus coûteux pour les ménages. « La mobilité électrique intégrée au bâtiment peut être une réponse aux besoins des citoyens usagers et aux enjeux environnementaux et sociétaux des territoires », avancent-ils.

 

« Le contexte environnemental et sociétal nous impose de revoir nos modèles et de passer de la propriété vers l’usage et les services », commente Emmanuel François, président de la Smart Buildings Alliance for Smart Cities. « Aux acteurs de la ville de trouver, ensemble, des solutions adaptées aux vies d’aujourd’hui et de demain. Un référentiel commun à tous les acteurs peut porter cette convergence et faire émerger des services multiples, pour que des citoyens et collectivités soient les grands gagnants d’une convergence du bâtiment et de la mobilité ».

 

Les travaux menés dans le cadre du déploiement du référentiel vont s’appuyer sur trois piliers centraux et interdépendants :

  • Les modèles d’affaires autour des besoins pour de nouveaux services et usages de la mobilité dans le bâtiment ;
  • Le développement des écosystèmes énergétiques pour le couple bâtiment-mobilité en vue de répondre aux enjeux liés à la production, au stockage, à l’effacement, etc.
  • L’environnement juridico-réglementaire permettant de lever des freins non techniques.

 

« 4Mobility » sera conçu de façon à accompagner les acteurs du bâtiment et de la mobilité pour qu’ils tirent pleinement parti du numérique. L’idée est de transformer le bâtiment en une plateforme de services de mobilité, évolutifs, confortables et ouverts sur la ville intelligente et durable. Il permettra de « valoriser » les projets plug & play les plus aboutis dans l’intégration du numérique.

 

Le référentiel porté par la SBA sera présenté à l’occasion du Mondial de l’Auto 2020.

 

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

R2S Résidentiel fait du logement collectif une plateforme de services Batiweb

R2S Résidentiel fait du logement collectif une plateforme de services

Lancé en 2018, le label Ready2Services (R2S) ne concernait jusqu’à présent, que le tertiaire. Pour accompagner l’émergence des logements collectifs connectés, la Smart Buildings Alliance (SBA) a annoncé, pendant le salon Batimat, le déploiement d’une version dédiée au « résidentiel ». L’idée est de doter le bâtiment d’une « infrastructure numérique » où puissent venir se greffer différents services. Explications avec Emmanuel François, président de la SBA.
Fusion de la FFDomotique et de la Smart Buildings Alliance Batiweb

Fusion de la FFDomotique et de la Smart Buildings Alliance

Annoncée il y a quelques mois, la fusion de la Fédération Française de la Domotique (FFDomotique) et la Smart Buildings Alliance for Smart Cities (SBA) est définitivement actée. Depuis leur création, les organismes n’ont eu de cesse de coopérer et de mener des travaux conjointement pour accélérer la transformation énergétique des bâtiments grâce au digital. Ce rapprochement devrait permettre la mise en place d’une dynamique nouvelle, en France et à l’étranger.
« Ready to Grids » : du Smart Building à la Smart City  Batiweb

« Ready to Grids » : du Smart Building à la Smart City

A l’occasion du SIMI organisé du 5 au 7 décembre 2018, la Smart Building Alliance et Certivéa, ont annoncé le déploiement de R2G (Ready to Grids), 1ère déclinaison du label R2S (Ready to Services) pour le volet énergétique des bâtiments. La démarche va venir valoriser les bâtiments flexibles, c’est-à-dire des bâtiments connectés et communicants capables d’échanger des informations avec les réseaux extérieurs. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Patrick Nossent, président de Certivéa.
Bâtiment connecté, où en est-on ?  Batiweb

Bâtiment connecté, où en est-on ?

A l’occasion du Salon de l’Immobilier d’entreprise (SIMI) 2017, la Charte « Bâtiments connectés, bâtiments solidaires et humains » a été lancée. L’initiative, qui compte aujourd’hui 127 signataires, a défini un cadre de référence qui s’est concrétisé par la publication de référentiels techniques mais également par la mise en place de deux labels dédiés « Ready to Services » et « NF Habitat HQE » mention « bâtiment connecté ». Un an après le lancement de la démarche, où en est-on ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter