Fermer

La photo numérique, un auxiliaire vite devenu indispensable

Exit le vieux polaroid, cet outil dédié aux assureurs qui passait sa vie dans la boîte à gant des voitures. L'appareil photo numérique devient aujourd'hui l'indispensable auxiliaire des acteurs du BTP
Publié le 28 août 2002

Partager : 

La photo numérique, un auxiliaire vite devenu indispensable - Batiweb
Loin d'être un gadget, l'appareil photo numérique est en passe de révolutionner la vie des professionnels de la construction. On ne compte plus en effet les domaines d'application où cet assistant sait se rendre indispensable. Une percée que l'on doit à la vulgarisation des appareils photos numériques et à la chute de leurs prix. Ces appareils n'exigent en effet aucune formation particulière, sont compatibles avec tous les ordinateurs disposant d'un port USB (en général, les ordinateurs de moins de trois ans) et sont aujourd'hui accessibles dans une gamme de prix qui démarre, pour des appareils d'usage courant à 250 euros. Ainsi, pour quelques centaines d'euros, il est désormais possible de fixer, de transmettre, de publier et de stocker les images de toutes les situations. Les artisans peuvent par exemple réaliser les chiffrages chez eux à partir des images réalisées en quelques clics chez leurs clients. De simples et rapides prises de vues qui suppriment désormais sans regret la vielle prise de note incertaine et aléatoire sur le terrain. Dans la rénovation, la photo numérique prend de plus en plus l'allure d'un véritable antidote aux conflits. Ainsi, les mauvaises surprises et les découvertes qui alourdissent fréquemment les devis peuvent être désormais évitées en quelques secondes grâce à une photo numérique. Un cliché qui ne coûte rien, mais qui peut s'avérer bien utile si au final, les travaux sont contestés. De fait, nombreux sont les professionnels qui aujourd'hui font au moins systématiquement quelques clichés avant, pendant et à la fin de leurs chantiers.

Une mémoire instantanée et fiable Autre application, la photo numérique mémoire. En effet, quoi de plus facile que de retrouver une canalisation enfouie si celle-ci a été photographiée et éditée à l'aide d'une simple imprimante, lors de son enfouissement. Une fois glissée dans le dossier du client, cette canalisation sera facilement retrouvée grâce au cliché de son emplacement, dès la moindre nécessité de maintenance. Une application vite adoptée par les acteurs du bâtiment où là aussi, les quelques centaines d'euros d'investissement initial sont récupérés au centuple. Enfin, au siècle de la communication, il est désormais aisé de stocker les images des réalisations et au besoin de les transmettre par Internet. Le "book", mémoire visuelle des réalisations de l'entreprise, est en effet devenu un outil commercial majeur ou la photo numérique joue un rôle de premier plan.
Enfin, la photo et l'assureur constituent toujours un couple inséparable. Un domaine ou l'image numérique à beaucoup changé les choses. Auparavant, la qualité incertaine des photos, le temps nécessaire au tirage, ou la complexité des prises de vues rendaient l'exercice délicat. Aujourd'hui, faire et refaire une prise de vue immédiatement visible sur un support effaçable et la transmettre en quelques seconde par un e. mail, sont devenus des opérations banales, à la portée de tous. Une opération rendue courante bientôt par l'arrivée progressive des téléphones mobiles de génération 2003, dotés d'un objectif de prise de vue et capables de transmettre une image comme un simple coup de fil. La photo numérique, par son champ d'application et sa simplicité d'utilisation est ainsi devenue le premier auxiliaire des hommes du BTP.
Par Redacteur

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.