La version 2019 de la classification des agents de démoulage est disponible ! Vie pratique | 18.07.19

Partager sur :
Le Synad vient de publier une mise à jour de la classification des agents de démoulage. La version 2019 intègre les dernières évolutions normatives et vient répondre aux besoins des utilisateurs. Parmi les changements, un nouveau logo « Excellence Synad » et une classification selon la nature chimique des agents. Une campagne digitale devrait bientôt être diffusée sur différents supports WEB afin de valoriser ce nouveau référentiel.

C’est en 2004 que les adhérents du Synad établissent une première classification des agents de démoulage. L’initiative répondait à une forte demande des utilisateurs d’une clarification des produits pour prévenir des risques professionnels et environnementaux.

 

Pour rappel, les agents de démoulage sont « des produits destinés à être appliqués sur les surfaces des moules et coffrages pour faciliter la séparation des éléments en béton en réduisant l’adhérence entre eux ».  

 

Avec le temps, le référentiel a évolué pour répondre aux nouvelles réglementations et à l’évolution vers des produits plus vertueux. Le Synad présente, ce mois de juillet, la version 2019 du dit-référentiel.

 

Des solutions plus respectueuses de l’environnement

 

Les travaux ont notamment intégré les évolutions normatives de la démarche HQE. Ils ont également pris compte de la sensibilisation « toujours plus accrue » des professionnels au développement durable et la volonté d’optimisation des produits.

 

Un tout nouveau logo, Excellence Synad, vient illustrer le tableau de la classification. Suivant les recommandations des organismes de prévention des risques professionnels (INRS, CARSAT et CRAMIL), il s’applique aux produits exempts de Benzopyrène (B[a]P) et garantit l’absence de cet agent de pollution lors de la fabrication et du conditionnement. Sont donc exclus les produits issus de la distillation du pétrole et les produits non conditionnés.

Les appellations 2019 s’articulent autour de 5 grandes familles d’agents de démoulage : Végétale, Base végétale, Synthèse, Basse synthèse, Recyclé et émulsion recyclée. Les produits sont classifiés selon la nature des agents, permettant ainsi aux utilisateurs d’identifier les plus respectueux de l’environnement et les plus adaptés aux démarches constructives durables.

Le « Trèfle Synad » est toujours présent. Il concerne la famille « végétale » et les produits formulés entièrement avec des constituants végétaux dont la biodégradabilité, à 28 jours, est supérieure à 60%. Le Synad note que le marché des agents de la famille « Végétale » est en plein boom : + 30,2% en 2018 par rapport à 2017.

L’édition 2019 conserve également le principe de notation avec des gouttes noires ou blanches. Leur nombre permet d’identifier sur chacun des critères, la qualité du produit au regard de l’hygiène, la sécurité et l’environnement.

Un guide bientôt disponible

Pour encore plus de lisibilité, le Synad annonce la parution prochaine d’une brochure faisant le point sur les nouveaux critères de classification, des informations qui seront également disponibles sur le site internet du syndicat. Il rappelle que « le suivi de ce référentiel ne dispense en aucun cas les utilisateurs des précautions de base et les bonnes pratiques comme le port des EPI et le respect des FDS (Fiches de données de sécurité) ».

Une campagne digitale sera également diffusée sur différents supports Web pour valoriser cette nouvelle classification.

 

R.C

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Pour ses 50 ans, le SYNAD fait évoluer son logo

Pour ses 50 ans, le SYNAD fait évoluer son logo

Pour ses 50 ans, le Syndicat national des adjuvants pour bétons et mortiers (SYNAD) se dote d’un nouveau logo. « Plus graphique et moderne », il fait écho aux valeurs portées par le SYNAD : innovation, environnement, service et pédagogie. Cette date anniversaire est également l’occasion pour le syndicat de rappeler ses fondamentaux et ses engagements.
Les adjuvants pour des bétons plus durables

Les adjuvants pour des bétons plus durables

Le Syndicat national des adjuvants pour bétons et mortiers (SYNAD) a lancé une campagne de communication technique et pédagogique dont l’objectif est d’encourager l’utilisation de plastifiants et superplastifiants. L’initiative vise également à susciter l’intérêt pour un métier de haute précision et à former les acteurs du secteur de la construction à des gestes indispensables à l’obtention de bétons performants, durables et esthétiques.
Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

En février 2015, Edycem et Centrale Nantes ont signé la Chaire internationale de recherche et d’enseignement des « bétons innovants pour de nouvelles applications ». D’une durée de cinq ans, elle vise notamment à moderniser la formulation des matériaux cimentaires et à améliorer leur bilan énergétique. Ce mardi, le partenariat a franchi une nouvelle étape : les deux premières thèses de doctorat ont été soutenues. Précisions.
Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables

Les Français plus réceptifs aux énergies renouvelables

Comme chaque année, l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) a centralisé les résultats d’une étude portant sur la perception des risques et de la sécurité par les Français dans un baromètre publié mardi dernier. L’occasion de constater que le public est de plus en plus sensible aux énergies renouvelables, dont le solaire, plébiscité par les répondants. Des résultats encourageants dans un contexte où le respect de l’environnement est une priorité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter