Mât en bois pour une éolienne prête à monter Vie pratique | 08.01.13

Partager sur :
La société allemande Timber Tower GmbH vient de livrer fin 2012 un premier prototype de mât d’éolienne en bois. Installée dans le quartier Marienwerder de Hanovre (Basse-Saxe), celle-ci fonctionne depuis le mois de décembre.

Pourquoi utiliser de l’acier, au cours volatile, pour construire des éoliennes, alors que le bois de construction offre une très haute rigidité pour un coût moindre ? C’est le constat qui a poussé l’ingénieur allemand Gregor Prass à créer la société TimberTower GmbH. Le bois fourni par son partenaire KLH Massivholz GmbH est du CLT : Cross Laminated Timber. Autrement dit : des panneaux de lamellé-collé dont les multiples couches sont contre-croisées pour en renforcer la résistance.  

 

Avec cette technologie l’entreprise basée à Hanovre en Basse-Saxe (nord-ouest du pays) espère une réduction du coût par rapport à l’acier de l’ordre de 20 à 30%. Autre aspect positif : le bilan carbone bien plus intéressant puisque le bois stocke celui-ci. « Ce projet semblait utopique mais il s’est finalement révélé réaliste, et à juste titre écologique et économiquement fiable », s’est félicité David McAllister, ministre-président CDU de Basse-Saxe, lors de la cérémonie d’inauguration.

Une éolienne livrée en kit

L’aspect écologique n’est pas le seul atout de ce projet appelé à s’industrialiser. En effet, TimberTower met en avant le fait que son mât d'éolienne est livré en kit, prêt à monter. Ce qui a le mérite de soulager les routes de convois exceptionnels usuellement utilisés en la matière. Ainsi livrée en un seul voyage, l’éolienne peut être montée en à peine un mois. 

Le prototype (en épicéa) monté fin 2012 mesure cent mètres, pèse 200 tonnes et a couté quelques cinq millions d’euros.  Elle fonctionne avec un générateur Vensys Energie AG de 1,5 megawatts, permettant ainsi d’alimenter 1000 foyers.

Jusqu’à 200 mètres de haut

Pour développer ce projet, TimberTower a obtenu le soutien de la Banque d’Etat fédéral de développement Nbank. L’autorité d’inspection technique TÜV Nord a donné son feu vert en décembre 2009. Et la société d’investissement Impulsus Clean Technologies GmbH (impliquée aussi dans mia electric, « la voiture électrique 100% française ») est devenu l’actionnaire majoritaire en février 2012. 

 

TimberTower GmbH est actuellement en pourparlers avec des développeurs de fermes pour la vente de mâts pouvant atteindre jusqu'à 200 mètres de hauteur. « Les forêts allemandes ont une croissance suffisante pour fournir du bois de construction à un millier de mâts environ tous les deux jours », estime Edwin Kohl de Clean Technologies. De quoi augurer un avenir prometteur pour le bois de construction en Europe ?

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Parc de l'Ensoleillée, 1er prix « Bâtiment Performant » - Batiweb

Le Parc de l'Ensoleillée, 1er prix « Bâtiment Performant »

A Aix-en-Provence, le Parc de l'ensoleillée vient de remporter le 1er prix dans la catégorie « Bâtiment Performant » aux Green Building Solutions Awards 2014. Ce parc tertiaire en structure 100% bois et à énergie positive a été récompensé pour sa bonne intégration à son environnement et pour les performances de sa réalisation.
Innovation : un jeune architecte crée un bois plus résistant et esthétique - Batiweb

Innovation : un jeune architecte crée un bois plus résistant et esthétique

Élu innovateur de l'année par le MIT Technology Review, Timothée Boitouzet tient peut-être dans ses mains la révolution de demain en termes de construction bois. Grâce à un procédé innovant, il est capable de proposer un matériau esthétique, trois fois plus résistant, et à un coût bien inférieur au bois d’œuvre actuel. Zoom sur ce jeune entrepreneur, créateur de la start-up Woodoo.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter