Qualité de l’air : le label INTAIRIEUR s’étend aux maisons individuelles Vie pratique | 06.05.21

Partager sur :
Lancé en 2017, le label INTAIRIEUR ne concernait, jusqu’à présent, que le logement collectif et la maison individuelle accolée en neuf. Alors que la qualité de l’air intérieur est plus que jamais au cœur des préoccupations de chacun, il s’étend aujourd’hui aux constructeurs de maisons individuelles. Rappelons que l’air intérieur est 5 à 10 plus pollué qu’à l’extérieur. Une pollution responsable chaque année de près de 20 000 décès prématurés.

Le label INTAIRIEUR poursuit son développement et lance une version destinée à la maison individuelle isolée. Lancé par l’Association de Promotion de la Qualité de l’Air Intérieur (APQAI) il y a 4 ans, il permet au grand public de pouvoir choisir son logement « avec la certitude que tout a été mis en œuvre pour préserver la qualité de l’air intérieur ».

La QAI est un enjeu de taille. En effet, alors que l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur, et que les Français passent en moyenne 90% de leur temps dans des espaces clos, il est nécessaire d’activer des leviers pour lutter contre cette pollution qui est responsable chaque année de 20 000 décès prématurés et représente un coût socio-économique de 19 mds d’euros.

Parmi les dangers liés à une mauvaise qualité de l’air : irritations, nausées, céphalées, pathologies respiratoires… L’ensemble de la population est concerné.

Des logements aux bâtiments tertiaires

Le label INTAIRIEUR propose un référentiel « fiable » qui permet de mettre en place un affichage « clair et facilement reconnaissable à tous », selon un communiqué. Il vient valoriser des projets exemplaires et garantir un habitat sécure.

Pour en bénéficier, les promoteurs et constructeurs doivent s’engager dans une véritable démarche qualité allant de la conception de leur projet à sa livraison. Toutes les sources de pollution (mobilier, salle de bain, revêtements, peinture…) doivent être évaluées et des conditions d’aération optimales proposées.

Désormais réservés aux logements collectifs et aux maisons d’habitation neuves, le label pourrait bien concerner demain les bâtiments tertiaires. INTAIRIEUR envisage également une évolution pour les rénovations.

Rose Colombel
 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Qualité de l’air : AIRLAB lance l’édition 2019 du « Challenge microcapteurs » - Batiweb

Qualité de l’air : AIRLAB lance l’édition 2019 du « Challenge microcapteurs »

AIRLAB, le lab d’innovation d’Airparif a lancé le Challenge International « Micro-capteurs : les nouvelles technologies et objets connectés au service de la qualité de l’air ». Le concours permet aux fabricants de faire évaluer leurs solutions et vise à valoriser les innovations. Les capteurs mis à disposition sont jugés selon 5 critères : l’exactitude, l’ergonomie, la pertinence des polluants mesurés, le coût et la portabilité.
Des thermostats intelligents pour limiter les allergies - Batiweb

Des thermostats intelligents pour limiter les allergies

Le printemps amène avec lui quelques désagréments : les allergies. Alors que la population française est confinée chez elle, Tado, entreprise spécialisée dans les thermostats intelligents pour le chauffage et la climatisation, rappelle l’importance d’une bonne qualité de l’air à l’intérieur des logements et explique comment obtenir cette qualité grâce à ses solutions.
9 propositions pour améliorer la ventilation dans les logements neufs - Batiweb

9 propositions pour améliorer la ventilation dans les logements neufs

La journée du 16 septembre étant consacrée à la qualité de l'air, le Cerema rappelle ses derniers projets, et présente les résultats de son enquête « Ventil'acteur », qui s'est déroulée sur deux ans. L'objectif ? Mobiliser les acteurs de la filière pour améliorer la ventilation dans les logements neufs, alors que des dysfonctionnements sont constatés de manière récurrente par les professionnels. A l'issue de cette enquête, 9 axes prioritaires ont été identifiés.
Ventilation des bâtiments : des scientifiques réclament de nouvelles normes - Batiweb

Ventilation des bâtiments : des scientifiques réclament de nouvelles normes

Près de 40 scientifiques du monde entier ont publié jeudi un texte dans la revue « Science », appelant à mettre en place de nouvelles normes pour améliorer la qualité de l'air intérieur (QAI) des bâtiments afin de lutter contre la propagation des virus et bactéries. Ils incitent notamment à développer de nouveaux systèmes de purification de l'air, et à mettre en place des « certificats de ventilation » pour valoriser les bonnes pratiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter