Fermer

Quels prix pour le biofioul dans l'avenir ?

Avec la flambée des prix de l’énergie et notamment du pétrole, ainsi que l’interdiction d’installer des chaudières utilisant du fioul 100% fossile au mois de juillet 2022, le biofioul semble s’imposer comme une alternative écologique et économique pour l’avenir.
Publié le 13 juin 2022

Partager : 

Quels prix pour le biofioul dans l'avenir ? - Batiweb

La Convention citoyenne sur le climat pour la transition écologique qui s’est tenue en 2019 à l’initiative du premier ministre Edouard Philippe a donné lieu à une loi interdisant l’installation de toute nouvelle chaudière utilisant du fioul 100% fossile.

Cette loi entrera en vigueur cet été, au mois de juillet 2022. Elle signifie ainsi que toutes les nouvelles chaudières installées devront être biocompatibles. Les consommateurs dont la chaudière fioul cesse de fonctionner devront donc impérativement la remplacer par une chaudière compatible au biofioul. 


Le fioul domestique reste aujourd’hui la 3ème énergie de chauffage en France et concerne majoritairement des personnes vivant en zones rurales. En effet, il est difficile de faire autrement lorsque l’on ne peut pas profiter du gaz de ville. Le biofioul pourrait donc permettre à cette partie de la population de moderniser et rendre plus écologique son système de chauffage. 

 

température d'une maison chauffée au biofioul

 

Qu’est-ce que le biofioul ? 


Le biofioul une alternative au fioul domestique pour le chauffage. Il s'agit d'un biocombustible liquide désoufré, composé de fioul domestique traditionnel et d’ester méthyliques d'acides gras (EMAG) de colza. D'ici 2024, deux versions de ce biofioul seront présentes sur le marché : 

  • Le F30 composé de 30% d’ester méthylique d'acides gras de colza 
  • Le F10 composé de 10% d’ester méthylique d'acides gras de colza 

Selon la FF3C (Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffages) le F30 sera commercialisé en premier pour des raisons logistiques. Le F10 devrait ensuite être mis sur le marché en 2024, afin de remplacer à terme le fioul 100% fossile sur les chaudières fioul déjà installées. Le but est donc de ne plus commercialiser de fioul 100% fossile au-delà de 2024. En 2028, le F50, biocombustible contenant 50% d’énergies renouvelables, devrait faire son entrée sur le marché pour préparer l’arrivée du F100. Ce dernier devrait être commercialisé en 2032 afin d’être généralisé d’ici 2040. Le biofioul va donc devenir une énergie de plus en plus renouvelable et devrait, à terme, complètement remplacer le fioul fossile.  


Les avantages du biofioul 


Le biofioul est tout d’abord un meilleur combustible pour l’environnement. En effet, la présence de l’EMAG de colza à 30 % permet de diminuer de 15 % les émissions de CO2 par rapport au fioul domestique classique. Elle réduit donc les émissions à 220 mg/kWh, contre les 250mg/kWh pour le fioul domestique. Cela lui permet de se placer bien en dessous du seuil d’émissions de gaz à effet de serre de 300 grammes de CO2 par kWh fixé par le gouvernement. Par ailleurs, contrairement à l’électricité, le biofioul ne nécessite pas la relance de centrales à charbon précédemment mises à l’arrêt. 


Le biofioul offre également un meilleur rendement que le fioul 100% fossile, ainsi qu’une meilleure résistance au froid. De plus, ce combustible liquide émet moins de NoX, des particules fines qui peuvent provoquer des maladies comme le cancer. Les chaudières utilisant du fioul 100 % fossile nécessitent donc des filtres à particules, qui demandent de l’entretien puisqu’ils doivent être changés régulièrement. Par ailleurs, le biofioul permet également de créer de l’emploi. En effet, la filière comprend 1200 entreprises en France, soit environ 15 000 personnes selon la FF3C. 

 

Quel sera le prix du biofioul ? 


En ce qui concerne le prix du biofioul, celui-ci devrait être plus cher que le fioul fossile au niveau du prix au litre. En revanche, le prix du biofioul sera moins élevé au niveau de la facture globale. En effet, il devrait être 15 % plus cher que le fioul fossile. Toutefois, une chaudière performante de moins de 25 ans permet de compenser cet écart. En effet, ces dernières consomment 25 % à 30 % de moins qu’une chaudière plus ancienne. De plus, les prix au litre du fioul fossile ne cessent d’augmenter et pourraient donc à termes atteindre les prix du biofioul.

Par ailleurs, la filière négocie actuellement pour que le prix du biofioul soit plus avantageux et que les taxes sur ce produit soient réduites, notamment en défiscalisant la part de 30 % d’énergies renouvelables qu’il contient. 

 

changement d'une chaudière biofioul

 

Quelle chaudière pour le biofioul ? 


Le biofioul sera disponible sur le marché dès juillet 2022, pour répondre au décret interdisant l’installation de nouvelles chaudières à fioul 100% fossile. Toutefois, cela ne signifie pas nécessairement un changement de chaudière. En effet, la plupart des chaudières déjà installées à ce jour sont compatibles au F10. Il faudra simplement effectuer un nettoyage complet de la cuve. En revanche, dans le cas du F30, il faudra effectuer un changement de brûleur, une opération qui coute entre 1000 € et 2000 €.

Pour les personnes qui souhaiteraient changer de chaudière dès maintenant afin d’anticiper la fin de vie de leur appareil actuel, la mention « Biofioul Ready » est déjà présente sur les chaudières compatibles au biofioul. Elle indique également le type de biofioul auquel l’appareil est compatible, c’est-à-dire F10, F30 ou bien tout type de biofioul. De plus, la FF3C a demandé à ce qu’une aide fiscale soit mise en place par l’Etat pour aider les consommateurs se trouvant dans ce cas de figure.  

Toutefois, le fioul domestique classique reste disponible pour les personnes dont les chaudières fioul fossile installées avant le 1er juillet 2022 fonctionnent encore et qui ne souhaitent pas effectuer ce changement tout de suite. 

 

Où trouver le biofioul ? 


Outre le prix du biofioul, des questions se posent également quant à sa provenance. En effet, avec l’Allemagne, la France est l’un des principaux producteurs de colza en Europe. Toutefois, cette plante est également utilisée pour la production du biodiesel, de l’huile alimentaire, mais aussi pour l’alimentation animale, avec la production de tourteau. Un problème de quantité pourrait-il donc survenir avec la production du biofioul, qui entrerait en concurrence avec les autres productions de colza ? Pas selon la FF3C, qui assure que la production de colza française est suffisante pour le F30. Le président de la FF3C défend également l’idée d’une filière française, qui offre une nouvelle débouchée pour les agriculteurs de colza. 

Le biofioul F30 sera donc en vente dès juillet 2022 dans de nombreuses sociétés de distribution en France. 
 

Par Mariane Albrieux

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.