Toit en fibrociment et amiante : quelles sont les règles ?

Vie pratique | 28.06.22
Partager sur :
Toit en fibrociment et amiante : quelles sont les règles ? - Batiweb
L’utilisation de l’amiante dans la construction de nouveaux bâtiments a été interdite en 1997. En effet, apprécié pour ses qualités isolantes, l’amiante était autrefois très utilisé pour la construction. Toutefois, il s’agit d’un matériau dangereux, qui est aujourd’hui très encadré. C’est pourquoi il est important de connaitre les règles en ce qui concerne la manipulation de l’amiante.

L’amiante est un matériau naturel fibreux qui a connu beaucoup de succès dans plusieurs secteurs, notamment celui du bâtiment. Il a en effet été utilisé dans la composition de nombreux matériaux et produits de construction, dont le fibrociment utilisé pour réaliser des toitures. Toutefois, il s’est révélé être très toxique pour l’homme et pour l’environnement. C’est la raison pour laquelle son utilisation a été interdite en 1997. Cependant, on retrouve encore aujourd’hui des traces d’amiante dans de nombreux bâtiments, et notamment dans les maisons et immeubles anciens

 

bande jaune "danger amiante"

 

Quels sont les risques liés à l’amiante ? 


Depuis son interdiction en 1997, l’amiante est considéré comme « hautement toxique ». En effet, les filaments composant les fibres d’amiante sont très fins et invisibles à l’œil nu. Très fragiles, ils infiltrent facilement les poumons lorsqu’ils sont inhalés et peuvent provoquer des maladies respiratoires graves telles que des cancers du poumon, de la plèvre ou encore des fibroses. De plus, selon un rapport de Santé Publique France, ces maladies peuvent survenir jusqu’à 30 à 40 ans après l’exposition. L’amiante est donc aujourd’hui considéré comme une substance cancérigène. Les risques surviennent principalement lorsque le matériau est usé ou subit des interventions, libérant ainsi des fibres d’amiante dans l’air. 

Par ailleurs, ces risques sont principalement liés à l’activité professionnelle, notamment dans le secteur du BTP. En effet, en 2018 une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) avait dévoilé que l’amiante était responsable de 42% des cancers d’origine professionnelle. L’amiante reste ainsi la deuxième source de maladies professionnelles en France. C’est pourquoi la prévention dans ce domaine joue un rôle capital.

 

Comment savoir si un matériau contient de l’amiante ? 


L’amiante a été utilisé en association avec d’autres matériaux comme le ciment, le carton ou encore la peinture pour la composition de divers produits de construction. Ces produits ont été divisés en plusieurs listes, décrites dans l’article annexe 13-9 du code de la santé publique comme par exemple : 

  • Liste A : flocages, les calorifugeages et certains types de faux-plafonds, pouvant libérer des fibres d’amiante du seul fait de leur vieillissement 
  • Liste B : plaques de fibrociment, dalles de sol en vinyle amiante ou conduits de vide ordures, dans lesquels l’amiante est lié à une matrice solide et pour lesquels le risque de dispersion des fibres intervient notamment à l’occasion de travaux 

Les matériaux et produits les plus fréquemment rencontrés dans les logements sont : 

  • Le calorifugeage : enveloppe isolante de canalisations, il se trouve principalement dans les garages et les sous-sols 
  • Le flocage : matériau d’isolation par projection, il est principalement utilisé pour les conduits de ventilation ou de chauffage, les plafonds et les parois 
  • Le fibrociment en plaques : il est principalement utilisé pour les toitures et les façades 
  • Le fibrociment en tubes ou conduits : il se trouve principalement dans les gouttières, les conduits de vide-ordure et les gaines de ventilation 
  • Les dalles vinyle-amiante : on les retrouve sur les sols des logements, surtout dans des pièces comme la cuisine, les toilettes ou la salle de bain, mais aussi dans les chambres et le séjour

Par ailleurs, pour s’assurer de l’absence d’amiante, il est possible pour les propriétaires d’un logement acheté après le 1er septembre 2002 de se référer au diagnostic de vente. En effet, un diagnostic amiante doit obligatoirement être réalisé au moment de la vente et fourni aux acheteurs pour tous les logements dont le permis de construire date d’avant 1997, date d’interdiction de l’amiante.  Il est également fortement recommandé de demander un diagnostic à des professionnels certifiés avant d’effectuer des travaux. Ce diagnostic est d'ailleurs obligatoire avant travaux dans les immeubles bâtis. 


Les toitures et le fibrociment 


Le fibrociment, aussi appelé ciment amiante, est un matériau composé d’un mélange de ciment et d’amiante. Il est très utilisé pour la réalisation de toitures et de canalisations, pour ses qualités isothermes. Comme tous les produits composés d’amiante, le fibrociment devient dangereux lorsqu’il se dégrade ou qu’il est percé, gratté ou brisé dans le cadre de travaux de rénovation par exemple. Sur les toits, on le trouve souvent sous forme de plaques ondulées ou d’ardoises de couleur grise

Il n’est pas obligatoire de désamianter une toiture en fibrociment en bon état qui ne présente pas de risque pour la santé. En revanche, comme c’est le cas pour tout produit contenant de l’amiante, il est très fortement recommandé de faire appel à des professionnels pour réaliser des travaux sur une toiture en fibrociment. En effet, les risques pour la santé sont importants et, contrairement aux particuliers, les professionnels sont formés à travailler dans des conditions spécifiques permettant de limiter les risques d’inhalation de fibres d’amiante.  

 

plaques de fibrociment


Peut-on désamianter soi-même ? 


Comme mentionné précédemment, il est très fortement recommandé de faire appel à des professionnels certifiés pour intervenir sur des matériaux contenant de l'amiante, même si cela n’est pas obligatoire. En particulier pour des travaux de désamiantage, il convient de faire appel à des professionnels qualifiés. En effet, il est important de savoir que tout particulier qui entreprend des travaux sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, dont le fibrociment, est responsable des éventuelles conséquences pour lui, les autres habitants du logement, ainsi que son voisinage. 

Ce genre de travaux demande également de prendre beaucoup de précautions, notamment en portant un équipement de protection adapté comprenant une combinaison, des gants jetables et un masque FFP3 au minimum. Le local, l’outillage ainsi que la personne réalisant les travaux devront également être soigneusement nettoyés. Il en va de même pour les déchetsdes travaux, comprenant : 

  • Les matériaux
  • L’équipement de protection 
  • Les déchets de nettoyage 

Ils doivent être placés dans des sacs étanches comportant la mention « amiante ». En effet, ils sont considérés comme des déchets dangereux et leur élimination est réglementée. En fonction des conditions, les déchets de fibrociment peuvent être amenés en déchetterie. Cependant, il convient de se renseigner à l’avance auprès de la mairie, mais aussi sur la base de données gérée par l’ADEME. Autant de contraintes qui, associées aux risques encourus, justifient les recommandations de passer par des professionnels.  

Mariane.albrieux
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb