star_border Pack collectif : système constructif jusqu’à 40 %moins cher sur la partie élévation des murs

Pack collectif : système constructif jusqu’à 40 %moins cher sur la partie élévation des murs - Batiweb

Pack collectif : système constructif jusqu’à 40 % moins cher sur la partie élévation des murs !

Aujourd’hui, la réglementation thermique RT 2012 porte sur la performance énergétique des bâtiments. La brique en terre cuite, naturellement isolante, est adaptée aux différents besoins :
-    Couplée à une isolation standard, vous obtenez une isolation thermique du bâti supérieure à la réglementation, facilitant l’accès à des labels "basse consommation".
-    Réduisez l’épaisseur de l’isolant jusqu’à 4 cm, vous gagnez de la surface habitable équivalent à un 3 pièces*.

La situation sanitaire actuelle engendre des frais supplémentaires sur les chantiers. Les professionnels du bâtiment cherchent à faire des économies pour palier le coût des protocoles sanitaires à mettre en place. Au-delà de cet aspect économique, demain, la future réglementation environnementale ira plus loin en exigeant des logements encore moins énergivores et à faible empreinte carbone. Pour répondre efficacement et à moindre coût, bio’bric propose son pack collectif : l’association d’une brique de la gamme bgv20 spécial collectif, naturellement isolante, et d’accessoires en terre cuite pour traiter efficacement les ponts thermiques aux points sensibles de la construction : plancher, ouverture, attique, balcon, etc.

  • + THERMIQUE

La brique, par sa résistance thermique naturelle et durable, équivaut à un mur en béton + 3 à 4 cm d’isolation ! Associée aux accessoires complémentaires, elle permet une façade 100 % terre cuite et booste les performances des projets jusqu’à +11 % de Bbio et +6 % de Cep.

  •  + ENVIRONNEMENTAL

    Éviter les ruptures d’isolation en logements collectifs au droit des ouvertures et à la jonction des planchers avec la façade permet de stopper les déperditions thermiques, empêcher les problèmes d’inconfort ainsi que les dégradations éventuelles dans la construction, comme l’apparition de condensation. Le pack collectif bio’bric génère par conséquent des gains de consommation d’énergie de chauffage et donc moins d’émissions de gaz à effet de serre (Eges) durant la phase exploitation du bâtiment.
    En parallèle, la fabrication de la brique (séchage et cuisson) prend en considération l’utilisation de plus de 40 % de biomasse. 
    Sur chantier, sa mise en œuvre avec du mortier-colle à joint mince permet d’économiser jusqu’à 90 % d’eau par rapport à la fabrication d’un mortier traditionnel.
    Enfin, grâce à sa hauteur de 31,4 cm (6,35/m²) et comparé à un bloc béton de granulats courants, la bgv’costo th+ (brique spécial collectif : R = 1,50 m².K/W) offre un gain de 30 % de poids manutentionné. Elle nécessite aussi moins de rotations de grues sur les chantiers

  • +  ÉCONOMIQUE

Un système constructif jusqu’à 40 % moins cher sur la partie élévation des murs par rapport à une solution en béton banché.
    Une solution simple, performante et techniquement éprouvée. Le pack collectif permet de réaliser jusqu’à 5 étages en façades porteuses en ITI (Isolation thermique par l’intérieur) : le mode constructif le plus maîtrisé et économique !
    Pas de rupteurs thermiques d’about de plancher onéreux ou de recours à l’Isolation thermique par l’extérieur (ITE).
    La brique permet de gagner de la surface habitable. C’est donc plus de m² vendus pour le promoteur.

Nouveauté février 2020 - planelle supeRmax 
La meilleure performance thermique du marché pour une maçonnerie de 20 cm

Avec sa nouvelle planelle supeRmax, bio’bric offre la solution la plus performante du marché pour les planelles de plancher en terre cuite grâce à sa résistance thermique de 1,70 m².K/W.
Combinée à la brique de 20 cm la plus isolante de la gamme bio’bric, la bgv’costo th+ (R = 1,5 m2.K/W), elle offre ainsi la solution d’excellence pour la construction de bâtiment à étages : Ψ L9 = 0,26 W/m².K en plancher béton.

* Une étude réalisée par Pouget Consultant pour la FFTB (Fédération Française des Tuiles et Briques) démontre que sur un immeuble à usage collectif de 2 000 m2 SHAB, soit 34 logements, la brique terre cuite permet de gagner 60 m2 supplémentaires. L’étude a été réalisée en janvier 2017 sur 8 zones climatiques, avec des briques de 20 cm à R = 1 m².K/W. Dans sa gamme collectif, bio’bric propose des briques à plus haute résistance thermique.
 

 Télécharger le PDF du produit


portrait Le fabricant

bio’bric - Batiweb

bio’bric

L'Etablère
49280 La Seguiniere
France



Les familles associées

filter_list Actualités associées

Des plaques coupe-feu 2 heures pour le montage de vos conduits de désenfumage et de ventilation - Batiweb

Des plaques coupe-feu 2 heures pour le montage de vos conduits de désenfumage et de ventilation

Lors d’un incendie, les fumées qui se propagent à l’intérieur d’un bâtiment sont la principale cause des victimes d’un incendie. La toxicité et la température des fumées liées à la vitesse avec laquelle elles circulent empêchent les occupants d’évacuer en toute sécurité. Les plaques GEOTEC®S30 et GEOTEC®S45 vous permettent d’intégrer directement dans vos locaux des conduits de désenfumage et de ventilation afin de balayer l’espace à désenfumer par un flux d’air.
Bureaux : le gaspillage énergétique a continué même pendant le confinement - Batiweb

Bureaux : le gaspillage énergétique a continué même pendant le confinement

Bien qu'humainement et économiquement difficile, la période de confinement s'est révélée être une opportunité inédite d'étude pour certains chercheurs. Ce fut le cas pour l'équipe R&D de Deepki, qui a calculé les consommations d'énergie des bâtiments tertiaires avant et pendant le confinement pour mieux identifier les origines du gaspillage énergétique.
Construction de maison : un budget moyen en baisse de - 1,8% - Batiweb

Construction de maison : un budget moyen en baisse de - 1,8%

Un nouveau baromètre ForumConstruire.com - QuelConstructeur.com révèle une baisse du budget alloué aux projets de construction de maison individuelle. En effet, les particuliers ont investi, au 2e trimestre 2020, 315 950 euros contre 321 830 euros au T4 2019. La superficie des terrains a également enregistré un recul. Parmi les raisons évoquées, la raréfaction du foncier qui se répercute sur les prix et vient plomber le budget des ménages.
598 PROLI IMPER, une solution 2 en 1 prête à l'emploi à séchage rapide pour l'étanchéité sous carrelage ses sols et des murs - Batiweb

598 PROLI IMPER, une solution 2 en 1 prête à l'emploi à séchage rapide pour l'étanchéité sous carrelage ses sols et des murs

PAREXLANKO propose aux artisans 598 PROLI IMPER un nouveau Système d’Etanchéité Liquide (SEL) sous carrelage qui assure l’étanchéité des sols avec ou sans siphon et des murs de locaux humides et très humides en collectif comme en privatif en neuf comme en rénovation.
Recyclage des menuiseries : l'UFME s'engage à développer les réseaux de collecte - Batiweb

Recyclage des menuiseries : l'UFME s'engage à développer les réseaux de collecte

Engagée depuis plusieurs années dans le recyclage des menuiseries en fin de vie, l'Union de Fabricants de Menuiseries (UFME) annonce avoir intégré l'Association européenne des producteurs de profilés PVC pour fenêtres et produits de construction dérivés (EPPA), en tant que membre effectif. A travers cette adhésion, l'UFME travaillera à animer et valoriser le développement de réseaux de collecte, anticipant ainsi la loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire (AGEC) qui devrait instaurer une Responsabilité élargie du producteur (REP) pour le secteur du BTP.
Hydrogène : Bulane souhaite décarboner le bâtiment avec sa flamme verte - Batiweb

Hydrogène : Bulane souhaite décarboner le bâtiment avec sa flamme verte

Depuis 10 ans, Bulane travaille au verdissement du secteur de l’énergie. La société a notamment créé un combustible « vert » à partir de l’oxygène et de l’hydrogène issus de l’électrolyse de l’eau. Cette flamme propre a déjà fait ses preuves dans l’industrie via la solution dyomix®. Mais c’est aujourd’hui le secteur du bâtiment que souhaite investir Bulane. L’entreprise devrait commercialiser, d’ici 24 mois, une technologie « plug-and-play » qui pourrait s’adapter au parc de chaudières existants.

Pas plus d'articles disponible

Pas plus d'articles disponible

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter