Et demain, on fait quoi ? Une exposition pour penser l’architecture du futur Architecture | 18.06.20

Partager sur :
Fermé comme la plupart des bâtiments culturels pendant le confinement, le Pavillon de l’Arsenal, avec sa réouverture, compte effacer les mauvais souvenirs de la crise pour penser à demain, et notamment à nos villes et à l’architecture future de nos bâtiments.

Marcher sur les pas de nos ancêtres pour nous réinventer et reconsidérer demain, cette marche arrière dans le temps, le centre de l’urbanisme et de l’architecture la réalise pour mieux imaginer nos villes futures. Le Pavillon de l’Arsenal se transforme pour sa réouverture post-covid, en agora du XXIème siècle et invite à la libre discussion et aux spéculations autour de la question « Et demain, on fait quoi ? », sujet de l’exposition ayant ouvert ce mardi 16 juin.

 

Au travers de ce débat, le Pavillon de l'Arsenal met en avant les problématiques urbaines existantes ou repérées pendant la crise liée au coronavirus. Depuis le confinement, le besoin de verdure se fait ressentir, et les Français attendent désormais des logements plus ouverts sur l’extérieur, remettant en question les projets architecturaux d’aujourd’hui.

 

Depuis le 16 avril dernier, le centre regroupe le témoignage d’architectes, d’étudiants, d’ingénieurs, de paysagistes, de promoteurs, de professionnels de l’immobilier, d’urbanistes, d’usagers sur cette réflexion. Plus de 150 contributions ont déjà été apportées et permettent à cette exposition de se transformer en un corpus de réflexion, parfois contraires les unes aux autres, reflétant les interrogations contemporaines. Dans les allées de l’exposition, les visiteurs observeront ces idées, ces visions de notre paysage urbain dans l’ordre chronologique dans lequel elles ont été émises, et s’interrogeront à leur tour sur cette question : « et demain, on fait quoi ? ». Les logements, les métropoles, la mobilité, le climat, la ruralité, le carbone, la construction, la vitesse, la proximité et son contraire, la distance, tous ces sujets sont abordés dans ces réflexions et évoquent les enjeux de la ville future. « Conçue comme une manifestation dynamique et participative », cette exposition continuera de s’enrichir des contributions postées sur le site Internet du Pavillon de l’Arsenal jusqu’au 30 juin prochain. Les avis sont à envoyer par mail à : demain@pavillon-arsenal.com

 

L’exposition interactive invite également les visiteurs à participer à une série de rencontres en public et en live sur les réseaux sociaux (les jeudi 25 juin, puis 2 et 9 juillet), chacun pourra défendre ses opinions et interagir avec les contributeurs de l’exposition qui seront invités. À l’automne, le centre publiera l’ensemble des contributions sur son site, afin de faire perdurer les idées novatrices et ce bouleversement induit par l’épidémie du coronavirus. 

 

Quelques exemples de sujets abordés par les professionnels : 

 

  • Shama Boudhabhay, Architecte : L'architecte doit réinventer son métier pour dessiner le monde, 
  • Claire Flurin, Directrice R&D, KEYS AM et Catherine Sabbah, Déléguée générale d'Idhéal : C'est le moment de changer la vie-lle,
  • Sharon Hobby, Paysagiste : Les grandes lignes d'un monde éco-responsable(s),
  • Marc Mirmam, Architecte et ingénieur : Avant le jour d'après, 
  • Nassim Moussi, Architecte : Notre prison brûle et nous regardons ailleurs, 
  • Christine Leconte, Présidente de l'ordre des architectes IDF : BTP : évitons le retour à l'anormal !
  • Antoire Renaud, Architecte : Plus que jamais : rénover, réhabiliter, restructurer, reconvertir...
  • Philippe Chiambaretta, Architecte : Cette crise révèle la pertinence du concept de ville-métabolisme,
  • Héléna Hiriart, Architecte et urbaniste : Et si on ne faisait rien ? 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réenchanter les Champs-Elysées : les attentes des Français dévoilées - Batiweb

Réenchanter les Champs-Elysées : les attentes des Français dévoilées

Le 14 février dernier, le Comité Champs-Elysées lançait, en partenariat avec Make.org, une grande consultation citoyenne pour connaître les désirs des Français concernant le réaménagement de celle que l'on surnomme « la plus belle avenue du monde », dans le cadre du projet « Réenchanter les Champs-Elysées ». Les résultats de ce sondage ont été révélés ce jeudi 18 juin. Les participants ont notamment fait savoir qu'ils souhaitaient plus de végétalisation, de piétonnisation, de propreté et de sécurité, et que les petits commerces français remplacent les grandes chaînes internationales.
Les architectes prennent part au Grand débat national - Batiweb

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Le Logement désormais rattaché au ministère de la Transition écologique - Batiweb

Le Logement désormais rattaché au ministère de la Transition écologique

Les noms des ministres et ministres délégués du nouveau gouvernement Castex ont été dévoilés ce lundi 6 juillet. L'arrivée de certaines personnalités très médiatiques ont beaucoup fait réagir, comme la nomination d'Eric Dupond-Moretti au ministère de la Justice, ou de Roselyne Bachelot à la Culture. D'autres changements sont en revanche passées plus inaperçus, mais ils ne manqueront pas d'intéresser le secteur du BTP. Le portefeuille du Logement, attribué à Emmanuelle Wargon, passe notamment sous la responsabilité du ministère de la Transition écologique et solidaire. Explications.
A la rencontre de ceux qui font la ville de demain - Batiweb

A la rencontre de ceux qui font la ville de demain

Exposition itinérante, « Villes en Mouvement » présente les innovations des acteurs du cadre de vie en impliquant toutes les parties prenantes : élus, aménageurs, architectes, entrepreneurs, industriels, promoteurs, urbanistes… a-t-on appris hier soir lors d’une table ronde organisée à la SMABTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter