Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage)

Architecture | 30.06.20
Partager sur :
Comment les architectes perçoivent-ils le PVC ? (sondage) - Batiweb
En début d'année, le syndicat national de l'extrusion plastique (SNEP) a commandé une étude à Batimédia pour mieux cerner le rapport des architectes au PVC. Malgré la concurrence du bois et de l'aluminium, ce matériau est jugé particulièrement intéressant en menuiserie, notamment pour son coût, ses performances en isolation, et son potentiel en termes de recyclage.

Pour comprendre la perception desarchitectes vis-à-vis du PVC, Batimédia a réalisé une enquête pour le syndicat national de l'extrusion plastique (SNEP) en février dernier.

 

Il ressort de ce sondage que 71,6 % des architectes estiment le PVC comme intéressant. Parmi les qualités citées : un matériau économique, bien isolant, facile d'entretien, résistant, et écologique car recyclable.

 

Concernant ses applications dans le bâtiment, les architectes estiment le PVC particulièrement utile pour la plomberie (90,4 %), les revêtements de sols (77,4 %), et les fenêtres (69,7 %).

 

Prix, isolation, entretien, recyclage... des nombreux atouts

 

Avec près de 3 fenêtres sur 5 en PVC en France et des prix très intéressants, le matériau reste encore un concurrent de taille pour le bois et l'aluminium. Selon l'étude, 51,1 % des architectes recommandent des fenêtres en PVC pour un projet de rénovation et 53,4 % en construction neuve. Cela s'explique notamment par un coût imbattable pour 39,7 %, une excellente isolation thermique pour 11,1 %, la demande du client (9,5 %), et son très bon rapport performances/prix (8,5 %).

 

L'aspect esthétique est également évoqué car les fenêtres PVC offrent une grande variété de couleurs d'après 92,7 % des architectes interrogés, et permettent des ouvertures de grandes dimensions sans contraintes techniques sur les chantiers selon 83,8 % d'entre eux.

 

Enfin, l'argument écologique lié au recyclage est avancé par 63,9 % des architectes. Le SNEP rappelle ainsi avoir participé à la mise en place d'une filière de 200 points de collecte des produits PVC en fin de vie à travers toute la France, et à la sensibilisation des entreprises de construction et de démolition au recyclage des produits en PVC, et notamment des profilés et châssis de fenêtres.

 

Le syndicat cite également le chiffre de VinylPlus, ayant recensé 105 517 tonnes de PVC recyclées en 2018 – un chiffre en constante hausse. Dans ce contexte, le SNEP œuvre également à faire accepter la matière recyclée par les normes et marques de qualité afin de favoriser la création de nouveaux produits et marchés intégrant cette matière recyclée.

 

C.L.

Photo de une : SNEP

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Pénuries : les entreprises du BTP ont du mal à ajuster leurs prix - Batiweb

Pénuries : les entreprises du BTP ont du mal à ajuster leurs prix

Le cabinet Simon-Kucher & Partners publie les résultats d'une étude après avoir interrogé 48 décideurs du secteur de la construction en France au cours du mois d'août. Le questionnaire portait sur les pénuries et hausses de prix des matières premières, et les politiques mises en œuvre par les entreprises. Or, selon le cabinet, les entreprises du BTP sont encore trop peu nombreuses à répercuter les hausses de prix sur leurs produits, ce qui risque de peser sur leurs marges.
65 % des Français connaissent mal les aides à la rénovation énergétique - Batiweb

65 % des Français connaissent mal les aides à la rénovation énergétique

Du 16 au 20 mars 2020, Cofidis a réalisé une enquête en partenariat avec l'Institut CSA pour mieux comprendre le comportement des Français face à leurs projets de travaux. Ce sondage a été réalisé par questionnaire auto-administré auprès de 1 008 Français âgés de plus de 18 ans, et révèle que de nombre d'entre eux ont des envies de travaux, mais qu'ils n'ont malheureusement souvent pas assez de budget, et qu'ils connaissent mal les aides disponibles.