L’architecte au cœur d’un nouveau baromètre signé Batiweb Group et l’Unsfa Architecture | 13.03.18

Partager sur :
Batiweb Group, qui livre chaque semaine les dernières actualités liées à l’architecture à travers le support CyberArchi.com, vient tout juste de dévoiler les résultats d’une enquête exclusive portant sur les professionnels du secteur. Synthétisés dans un Baromètre publié conjointement avec l’Unsfa (Union nationale des syndicats français d’architectes), les résultats permettent de se faire une idée précise des comportements de ces ‘’esthètes du bâtiment’’.
Après la digitalisation du BTP, c’est aujourd’hui aux architectes que Batiweb Group s’est intéressé, à travers la publication d’un Baromètre national revenant sur les résultats d’une vaste enquête menée aux côtés de l’Unsfa du 1er septembre au 15 décembre 2017.

L’occasion d’en apprendre plus sur les habitudes de ces professionnels, qui sont encore très nombreux (45%) à ne pas trouver facilement de missions complètes avec suivi de chantiers. Pour les plus chanceux, c’est le bouche à oreille qui fonctionne le mieux (74%), devant les consultations directes (54%) et les appels d’offres publics (44%).

Particulièrement investis, les architectes n’hésitent pas à se mettre au travail dès les premières esquisses du projet. C’est d’ailleurs à ce moment-là que 55,1% d’entre eux choisissent leurs matériaux. Ces derniers sont sélectionnés selon leurs caractéristiques (83%), leur prix (54%), la localisation du projet (52%) et les relations avec le fournisseur (14%).

D’après le Baromètre, les architectes interviennent principalement sur des projets de maisons individuelles (72%). Les logements collectifs, de leur côté, ne sont cités que dans 56% des cas, devant les bureaux (45%), les bâtiments administratifs (42%) et les écoles (37%).

Des professionnels toujours plus équipés

Au-delà des difficultés à trouver des missions, les architectes sont soumis à de nombreux autres défis. Selon les répondants, quatre grands challenges se dégagent : la complexification du métier (68%), le développement d’obligations réglementaires (53%), l’accès à la commande (50%) et l’arrivée du BIM (28%). La formation apparaît comme la meilleure solution pour pallier ces problèmes (44%).

Si l’utilisation des outils numériques n’arrive qu’en seconde place (38%), il n’en reste pas moins que 99,5% des architectes disposent d’un équipement mobile ou informatique. Ceux-ci sont principalement utilisés pour communiquer (dans 97% des cas), prendre et envoyer des photos (89%), localiser un lieu (80%) ou encore chercher des fournisseurs (69%).

En revanche, seulement la moitié des sondés dispose d’un site internet, faisant office de vitrine (d’après 89% des répondants) ou permettant de montrer la démarche de l’agence (52%). Les réseaux sociaux ont plus de succès, puisque 56% des professionnels concernés disposent d’un compte, principalement sur Facebook (82%) et Linkedin (74%). Néanmoins, seulement 12% des non inscrits souhaitent y remédier. Les autres privilégient les échanges réels (71%) ou n’y voient simplement pas d’utilité (37%).

Enfin, l’enquête révèle que si 99,5% des architectes possèdent un équipement informatique ou mobile, ils ne sont que 52% à se considérer « connectés ». Un indicateur assez paradoxal au vu de la volonté de ces professionnels à se digitaliser…

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Recours obligatoire à un architecte à partir de 150 m2 : le décret est paru - Batiweb

Recours obligatoire à un architecte à partir de 150 m2 : le décret est paru

Le décret relatif « à des dispenses de recours à un architecte » a été publié, vendredi 16 décembre, au Journal Officiel. Il fixe à 150 m2 de surface plancher le seuil au-delà duquel le recours à un architecte est obligatoire. Très attendu, ce texte entrera en vigueur à compter du 1er mars 2017. Mais qu’en pense la profession ? La réaction de l’Unsfa.
L’Union des Architectes interroge les candidats à la présidentielle - Batiweb

L’Union des Architectes interroge les candidats à la présidentielle

Il y a quelques mois, Régis Chaumont, Président de l’Unsfa, présentait ses vœux aux adhérents, profitant de l’événement pour faire part de sa volonté de travailler « ensemble » sur de nouveaux projets. Et parmi ces derniers, il en est un qui revêt une importance particulière : l’élection présidentielle. L’organisme a ainsi adressé un questionnaire aux candidats, portant aussi bien sur la place des architectes dans la société que sur la formation ou la commande privée.
Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie   - Batiweb

Loi Elan : la mobilisation des architectes s’intensifie

Le 17 mai dernier, les architectes ont organisé une journée nationale de débat et de sensibilisation sur tout le territoire afin d’alerter les citoyens et les élus des effets négatifs que pourrait avoir le projet de loi Elan sur la qualité architecturale du bâti. Pour inscrire cette mobilisation dans le temps, ils ont annoncé la création du Collectif « Ambition Logement ». L’objectif, mobiliser le plus grand nombre et initier une contre-offensive.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter