Digitalisation du BTP : 98% des artisans connectés ! (enquête) Vie des sociétés | 22.05.17

Partager sur :
Le BTP a-t-il loupé le train de la révolution numérique ? Non, à en juger les résultats du dernier baromètre national « L’artisan du bâtiment d’aujourd’hui », réalisé par Batiweb en partenariat avec Sage. En effet, l’enquête révèle que 98% des artisans du secteur possèdent au moins un équipement leur permettant d’accéder à Internet. N’en reste pas moins que des efforts doivent encore être fournis afin d’accomplir pleinement la transformation digitale du Bâtiment.
Pointé du doigt pour son retard dans la révolution numérique, le BTP doit aujourd’hui composer avec de nouveaux outils digitaux, à l’instar du BIM, véritable « opportunité » pour les TPE du secteur d’après la Capeb.

Pourtant, les résultats dévoilés par le dernier baromètre national intitulé « L’artisan du bâtiment d’aujourd’hui », signé Batiweb et Sage, semblent refléter une toute autre vérité. En effet, au terme d’une enquête menée auprès de 1 047 artisans du Bâtiment, il apparaît que 98% d’entre eux sont équipés d’au moins un équipement mobile ou informatique.

Une activité encore insuffisante sur le web

Pour autant, seulement 61% des sondés se considèrent comme connectés, et les utilisations des équipements sont particulièrement variables. 83% des professionnels s’en servent avant tout pour communiquer, 75% pour réaliser des devis, et 68% pour prendre des photos et les envoyer.

Outil de recherche pour 69% des répondants, Internet sert également à préparer les commandes (65%), se localiser (55%), ou encore comparer des offres et services (51%). En parallèle, si la communication est le premier usage attribué à Internet (71%), seulement 58% des artisans déclarent disposer d’un site web, faisant principalement office de vitrine (83%) et de moyen de contact (62%).

« 58% des artisans ont un site internet mais la plupart ne l’exploitent pas assez au quotidien », constate Régis Bourdot, directeur de la rédaction au sein du Groupe Batiweb. « Nos offres de mise en relation ou de gestion de rendez-vous nous permettent de les accompagner dans ce sens. »

Les réseaux sociaux, de leur côté, ont également du mal à attirer les artisans à titre professionnel. Sur les 44% d’inscrits, 89% utilisent Facebook, loin devant LinkedIn (46%), Google+ (31%) et Viadeo (18%). D’autre part, seuls 19% des non-inscrits comptent bientôt franchir le pas. Pour les autres, les échanges réels sont privilégiés (67%).

« Si l’entrepreneur du bâtiment est de plus en plus connecté, peut-on d’ores et déjà parler de transformation digitale des métiers du BTP ? Pas encore. En effet, si bon nombre des entreprises gagnent du temps avec les outils numériques, certaines peinent encore à s’y mettre », résume Régis Bourdot.

« Le numérique est de plus en plus adopté par les artisans, qui y voient des bénéfices réels dans le cadre de leurs activités professionnelles », observe, pour sa part, Daniel Marache, directeur du marché BTP chez Sage. « Pourtant, il faut noter que seuls 19% des artisans utilisent les applications métiers. »

« Le numérique est un formidable accélérateur de business, et nous devons mettre tous les moyens en œuvre pour les aider à prendre le meilleur parti des solutions logicielles et mobiles », conclut-il.

Et le bonheur, dans tout ça ?

Bien que pouvant sembler anodin, le bonheur est pourtant un aspect essentiel dans le bien-être au travail. Bonne nouvelle pour le BTP : l’enquête menée par Batiweb et Sage indique que 66% des artisans du secteur sont « heureux », mettant en avant la passion du métier, la satisfaction des clients, l’indépendance, ou encore le fait d’intervenir sur des chantiers intéressants.

Les mécontents (34%) considèrent, quant à eux, qu’il y a trop de pression, que l’avenir est incertain, ou encore, que la gestion est difficile.
 

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le site internet Technal dédié aux professionnels fait peau neuve

Le site internet Technal dédié aux professionnels fait peau neuve

Toujours plus investi dans sa transition numérique, l'industriel Technal avait déjà opéré une refonte de son site web pour les particuliers. Plus récemment, c'est sa plateforme dédiée aux professionnels qui a évolué pour offrir à ses utilisateurs une navigation plus intuitive. Désormais, chacun pourra accéder facilement aux fonctionnalités de son choix grâce à une arborescence mieux organisée. Et comme Technal ne fait jamais les choses à moitié, le site est même adapté aux écrans de smartphone !
Batiweb s’intéresse à l’usage des réseaux sociaux par les artisans et les architectes (infographie)

Batiweb s’intéresse à l’usage des réseaux sociaux par les artisans et les architectes (infographie)

En mai dernier, Batiweb relatait la part grandissante d’artisans connectés en publiant les résultats du dernier baromètre « L’artisan du bâtiment d’aujourd’hui ». Aujourd’hui, c’est plus spécifiquement aux réseaux sociaux que le site d’information s’est intéressé, en partageant une infographie décryptant les attitudes des artisans et des architectes vis-à-vis de Facebook, LinkedIn et autres Twitter. Les résultats.
« La Smart Data, ce sont des usages à inventer », Clément Guillon

« La Smart Data, ce sont des usages à inventer », Clément Guillon

Alors que le BTP est en pleine transition numérique, deux tiers des artisans de la construction n’utilisent toujours pas la donnée au quotidien. Pourtant, la data dispose de nombreux avantages, notamment économiques. En exclusivité, Clément Guillon, directeur général délégué de la start-up Verteego, nous livre les clés de la Smart Data, de ses fonctionnalités à ses atouts, en passant par la situation du marché en France.
Permis de construire numérique : où en est-on ?

Permis de construire numérique : où en est-on ?

Bien qu'initiée il y a déjà plusieurs années, la révolution numérique n'est toujours pas pleinement aboutie dans de nombreux secteurs, y compris celui de la construction. S'il est vrai que le BIM est aujourd'hui incontournable et que l'utilisation des drones sur chantier se démocratise peu à peu, nombreux sont les professionnels qui résistent encore et toujours à la digitalisation du BTP. Contrairement au Permis de construire, qui est, lui, amené à devenir exclusivement numérique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter