L’Arena Montpellier, un défi architectural de taille Architecture | 09.12.10

Partager sur :
Inauguré le 3 septembre dernier, l’ARENA Montpellier constitue le 2ème complexe multifonction en France après le Zénith de Paris. Conçu par le cabinet montpelliérain A + architecture, le bâtiment a été livré 21 mois après la mise en chantier.

Avec une capacité d’accueil de plus de 14 800 personnes, l’ARENA de Montpellier se positionne aujourd’hui comme la 2nde salle multifonction de France juste après le Palais Omnisport de Paris. Livré en 21 mois, un délai record pour un bâtiment d’une telle envergure, sa construction a impliqué 15 collaborateurs du Cabinet d'architecture, ainsi que la mobilisation et la coordination des intervenants, et notamment les sociétés Arval (fournisseur des solutions de bardage) et Soprema Entreprises (entreprise choisie pour la réalisation de l’ensemble de l’enveloppe du bâtiment).

2600 tonnes d’acier utilisées

L’ARENA Montpellier est une structure « parallélépipédique», afin d’être conforme au cahier des charges du Maître d’Ouvrage Enjoy Montpellier, qui souhaitait un bâtiment simple, fonctionnel et exploitable très rapidement. Lors de l’inauguration, un bâtiment contemporain unique aux codes couleurs très affirmés, marqué à l’ouverture par un auvent sur la façade principale de l’entrée a été dévoilé. Ce pan incliné à l’avant du bâtiment vient trancher la linéarité architecturale en coiffant le hall d’entrée et le parvis du complexe.

Tramé sur le principe d’une déclinaison de violet qui habille la charpente métallique, les sièges et certains murs, le code couleur est décliné dans toutes ses nuances sous l’auvent de l’entrée, via une image imprimée de 3000 m2 reproduisant les détails d’une améthyste. Baptisé « IMAGEO », ce procédé innovant, proposé par le concepteur de solutions constructives en acier Arval by ArcelorMittal, a permis de transférer les macrophotographies d’une améthyste sur 2588 lames d’acier numérotées constituant l’auvent.

19 000 m2 de toiture photovoltaïque

Mise en œuvre selon un schéma d’organisation très précis par les équipes Soprema Entreprises, la façade, conçue pour jouer et vibrer avec la lumière, est habillée d’un assemblage de cassettes métalliques de tailles et de couleurs variées. Les façades Ouest et Est du bâtiment de l’ARENA dévoilent un pan de lames chevrons en acier (Lames ST de chez Arval) posées à 25°, de largeurs, de longueurs, d’épaisseurs et de couleurs différentes donnant un relief à l’ensemble du bâtiment. Afin d’habiller les ouvertures des façades longitudinales, A + Architecture a imaginé un concept « d’écailles » : Des tôles profilées et perforées conformément aux souhaits architecturaux enveloppent les menuiseries et permettent un jeu de rideaux métalliques visible depuis l’intérieur et l’extérieur de l’ARENA.

Pour la couverture du complexe, le choix du maître d’œuvre s’est porté vers le complexe d’étanchéité photovoltaïque Soprasolar (Soprema) supporté par un plateau porteur de couverture acier (Hacierco d’Arval). Ce système Soprasolar Duo est composé d’une étanchéité bicouche bitumineuse recevant 3128 cellules photovoltaïques amorphes. Complétée de 280 panneaux cristallins, cette centrale représente une puissance totale d’environ 519kWc.

B.P

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

La filière bois française à l’honneur pour les Jeux Olympiques de 2024

Les contours du chantier des Jeux Olympiques de 2024 se précisent, et le moins que l’on puisse dire, c’est que les constructions feront la part belle au bois. Le village olympique et paralympique ainsi que le cluster des médias seront en effet réalisés dans ce matériau biosourcé et renouvelable. L’organisation France Bois 2024 s’est ainsi formée pour accompagner les entreprises dans ce challenge qui constitue une véritable opportunité pour la filière bois française.
Les architectes appelés à « Embellir Paris »

Les architectes appelés à « Embellir Paris »

C’est au Pavillon de l’Arsenal que la Ville de Paris a officiellement lancé, vendredi 9 novembre, l’appel à projets « Embellir Paris ». Destiné aux artistes français et internationaux, designers, architectes ou encore aux étudiants en école d’art, le concours vise à redonner de la valeur à 20 sites parisiens. Les participants sont invités à proposer des formes variées d’interventions artistiques, culturelles ou créatives.
Bâtiment d’archives, un chantier complexe

Bâtiment d’archives, un chantier complexe

Vetisol, spécialiste des revêtements de façade, met son savoir-faire pour équiper le nouveau bâtiment des Archives départementales du Bas-Rhin situé sur les fronts du Neudorf à Strasbourg. Un chantier de grande envergure répondant à une problématique complexe…
Construction métallique : SMB et CCS International investissent la Samaritaine

Construction métallique : SMB et CCS International investissent la Samaritaine

Situé dans le Ier arrondissement de Paris, le grand magasin de la Samaritaine s’apprête à s’offrir une nouvelle vie, plus de dix ans après sa fermeture. Le bâtiment va en effet se retrouver au cœur d’un vaste chantier de réhabilitation, qui permettra, entre autres, d’effectuer des travaux de renforcement des ossatures métalliques. Une tâche délicate qui a été confiée aux sociétés spécialisées SMB Construction métalliques et CCS International.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter