Le chantier de Notre-Dame de Paris reprendra progressivement Architecture | 24.04.20

Partager sur :
À l’arrêt depuis le 17 mars et le début de l’épidémie de Covid-19, le chantier emblématique de la cathédrale Notre-Dame de Paris reprendra dès ce lundi 27 avril, mais de façon progressive, précise l’Etablissement public en charge de la restauration de l’édifice, afin d’assurer le respect des mesures barrières.

De ces échafaudages fondus, plus aucun n’ouvrier n’intervient, seulement pour vérifier que le mastodonte architectural ne s’effondre pas sur lui-même. Le coronavirus, dès le début de l’épidémie le 17 mars dernier, a fait barrière à l’avancée des travaux, faute de moyens pour protéger les ouvriers déjà en peine à cause du risque de contamination au plomb. Notre-Dame de Paris « a été mis en sommeil », mais son repos fut de courte durée puisque la reprise du chantier reprendra dès lundi. 

 

Cette reprise est possible grâce aux aménagements sanitaires, comme l’explique Jean-Louis Georgelin, qui dirige la restauration de la cathédrale : « Dans le cadre de la reprise progressive de l’activité à partir de lundi, j’ai veillé à ce que les mesures et procédures adaptées soient mises en oeuvre, afin de garantir le respect des gestes barrières et le maintien de la distanciation sociale ». Cette décision de reprendre l’activité «  a été prise après instruction approfondie des conditions de reprises »

 

Une reprise en « trois étapes »

 

L’établissement public prévoit, pour relancer les travaux, « une montée en puissance des effectifs tout au long du mois de mai », permettant de ne pas accumuler plus de retard.

 

Dès lundi matin, la reprise des travaux s’organisera autour de « trois étapes ». La première consistera en une « remise en fonctionnement de la base de vie du chantier », la seconde étape s’articulera sur la « reprise et l'achèvement des travaux » en cours à la mi-mars. Ces travaux concernent les « nouvelles installations de décontamination ». La dernière étape sera la « reprise des travaux complexes de sécurisation », dont le démantèlement de l’échafaudage installé pour la restauration de la flèche, et calciné suite à l’incendie, mais aussi l’installation d’un autre échafaudage pour « la dépose du grand orgue ».

 

La reprise des travaux pendant l'épidémie demande une organisation et des équipements supplémentaires. Les compagnons travaillant sur ce chantier historique auront des masques, l’accès à des distributeurs de gel hydroalccolique, et aussi des « solutions d’hébergement » et de livraison de repas. Ces préconisation sanitaires devront être respectées en plus des des mesures prises pour lutter contre la contamination au plomb.

 

Pour ces raisons, « une réunion du collège interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail (CISSCT) se tiendra lundi après-midi en présence des organismes de contrôle (Inspection du travail et Caisse régionale d’assurance maladie d’Île-de-France) ».

 

Malgré l’accumulation du retard et les précautions que nécessite le travail sur le chantier de Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron, a réaffirmé, le 15 avril dernier - date du premier anniversaire de l'incendie - son ambition de reconstruire la cathédrale en seulement 5 ans, un souhait qui semble touefois difficilement réalisable. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Notre-Dame de Paris sera finalement reconstruite à l’identique ! - Batiweb

Notre-Dame de Paris sera finalement reconstruite à l’identique !

Après des mois de débats sur les projets autour de la reconstruction de la célèbre cathédrale, monument littéraire de Victor Hugo et théâtre d’un sinistre incendie ayant ravagé sa flèche, tombée dans les flammes et les nuages de fumée du 15 et 16 avril 2019, Emmanuel Macron a finalement tranché ce jeudi 9 juillet pour une reconstruction « à l’identique ».
Le Sénat modifie le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame de Paris - Batiweb

Le Sénat modifie le projet de loi pour la restauration de Notre-Dame de Paris

Examiné en première lecture au Sénat, le projet de loi pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été remanié par les sénateurs ce lundi 27 mai. Parmi les principales modifications : la suppression d’un régime dérogatoire en matière d’urbanisme et de préservation du patrimoine, le respect d’une restitution « fidèle du dernier état connu du monument », et la mise en place d’un conseil scientifique supervisant les études et travaux.
Notre-Dame : mise en place de l’établissement en charge de la restauration de la cathédrale - Batiweb

Notre-Dame : mise en place de l’établissement en charge de la restauration de la cathédrale

Le coup d’envoi est donné : dimanche 1er décembre, l’établissement public en charge de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame est entré en fonction. Présidé par le général Jean-Louis Georgelin, l’organisme aura pour mission de penser la reconstruction du site en 5 ans. Les premières étapes du chantier seront annoncées prochainement.
L’après Covid-19 en IDF pour les artisans du bâtiment - Batiweb

L’après Covid-19 en IDF pour les artisans du bâtiment

Lundi 15 juin, Paris et l’Île-de-France sont passés en zone verte, une bonne nouvelle supplémentaire pour les professionnels du bâtiment. D’après les dernières statistiques, le Covid-19 est en net recul. L’impact de la crise sanitaire s’atténue, la CAPEB (Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) estime les surcoûts liés aux mesures sanitaires entre 10 % et 20 % du coût journalier pour ses artisans, mais malgré cela, elle entrevoie une embellie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter