Fermer

Trophées Béton Écoles : les 6 lauréats sont...

Comme chaque année depuis 2012, les Trophées Béton Écoles ont récompensé de jeunes étudiants en architecture ayant proposé des projets mettant à l'honneur le béton. À l'issue de cette édition, 5 lauréats et une mention spéciale ont été désignés, parmi 117 candidatures. Présentation.
Publié le 24 janvier 2022

Partager : 

Trophées Béton Écoles : les 6 lauréats sont... - Batiweb

Le 13 janvier, les lauréats de la 10ème édition des Trophées Béton Écoles ont été dévoilés à l'issue d'une cérémonie qui s'est déroulée à la Maison de l'Architecture Île-de-France.

 

À noter pour la deuxième année : la création d'une nouvelle catégorie « Studio » permettant aux étudiants en architecture de premier et second cycle de participer en créant une œuvre plastique (maquette, sculpture, dessin, peinture, collage...) s'inspirant d'un ouvrage réel en béton.

 

Le concours a dénombré 117 participants, parmi lesquels 12 projets ont dans un premier temps été sélectionnés par le jury. Ces derniers sont venus présenter et défendre leur projet lors d'un « grand oral » organisé le 13 janvier à la Maison de l'Architecture Île-de-France.

 

Dans la catégorie Projet de Fin d'Études (PFE), Majoie Tsadok Kpoviessi remporte le 1er prix pour son « activateur culturel ». Ce projet s'inscrit dans le cadre du programme d'action touristique et culturelle « le Bénin révélé », qui envisage la construction d'un musée ethnographique d'histoire et d'art à Porto-Novo, la capitale administrative du Bénin. Pour ce projet, Majoie Tsadok Kpoviessi a choisi le béton latérite (une terre rouge que l'on retrouve partout dans le pays, y compris sur le site du musée). Le jury a particulièrement apprécié la prise en compte de techniques de constructions traditionnelles.

 

Crédit : Majoie Tsadok Kpoviessi

 

Le 2ème prix de PFE revient à Quentin Risaletto pour les « silos de Withington ». Partant du constat que le Royaume-Uni compte de nombreux golfs tombés en désuétude, le jeune architecte propose de réinvestir un golf près de Manchester pour dynamiser le quartier pavillonnaire de Withington. Au programme : des édifices de loisir, mais aussi agricoles, et énergétiques, avec notamment la culture de miscanthus.

 

Crédit : Quentin Risaletto

 

Le 3ème prix a quant à lui été décerné à Guillaume Porche pour son « historial de Vauquois ». Cet ancien village situé dans la Meuse a été le théâtre de combats entre Français et Allemands durant la Première Guerre mondiale. Les soldats y ont notamment creusé plus de 22 km de galeries et fait exploser 538 mines souterraines. Le projet de Guillaume vise à créer un « historial » dans ce lieu de mémoire pour ne pas qu'il tombe dans l'oubli. Pour cela, il propose de créer un musée de plus de 4 500 m2, inspiré des 22 km de galeries, et construit en béton et gaize (la roche présente sur le site, qui remplace les granulats).

 

Crédit : Guillaume Porche

 

Dans la nouvelle catégorie « Studio », deux projets ont été désignés lauréats ex-aequo. Il s'agit du « Palais Populaire », proposé par Nicolas Nugue, qui s'est inspiré de la fabrique de rhum Bacardi de Felix Candela à Mexico dans une version plus écologique. L'oeuvre de Candala repose sur 6 coques de béton armé coulées sur place et liées entre elles par le sommet. De son côté, Guillaume propose une version revisitée plus écologique, en optimisant la quantité de matière, et grâce à la préfabrication en usine, avec un coffrage en textile.

 

Crédit : Nicolas Hugues

 

L'autre projet, porté par Zaid Chafaqi et Clément Chafaie, s'inspire de l'église du Raincy, la première construite en béton armé par les frères Perret, étant parvenus à faire du béton un matériau noble. Pour ce projet, Zaid et Clément ont réalisé une maquette en plâtre qui s'inspire du jeu de lumière dans l'édifice religieux.

 

Crédit : Zaid Chafaqi et Clément Chafaie

 

Enfin, une mention spéciale a également été remise à Loris Bied, pour son centre social et culturel à Beausoleil, près de Monaco. Le projet prend place sur une parcelle où se trouve déjà une villa du 19ème siècle entourée d'un jardin d'apparat. Pour construire le centre social et culturel, Loris propose de réutiliser la terre excavée dans les murs en béton pour réaliser une économie de matière.

 

Crédit : Loris Bied

 

Parallèlement à ce concours étudiant, les candidatures pour les Trophées Béton Pro, qui récompensent des réalisations en béton construites en France ces 5 dernières années, ont été lancées en octobre 2021. Les professionnels intéressés ont jusqu'au 30 juin 2022 pour déposer leur dossier.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Majoie Tsadok Kpoviessi

 

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.