Trophées de la chaux 2021 : Ciments Calcia et Socli révèlent leurs lauréats

Architecture | 19.11.21
Partager sur :
Trophées de la chaux 2021 : Ciments Calcia et Socli révèlent leurs lauréats - Batiweb
Vendredi 29 octobre s’est tenue la cérémonie de remise des Trophées de la chaux 2021. Organisé tous les deux ans par Ciments Calcia et Socli, le concours national récompense les projets de restauration et d’écoconstruction. Découvrez les lauréats.

C’est au salon international du Patrimoine Culturel, le 29 octobre dernier, que les fabricants Ciments Calcia et Socli ont tenu la remise de leurs Trophées de la Chaux. Le concours national, organisés tous les deux ans, tend à la fois « à promouvoir les métiers de la restauration du bâti » et « valoriser le savoir-faire d'artisans engagés dans une démarche éco-responsable via notamment l'emploi de produits naturels », rappellent les deux marques.

Pour l’édition 2021, une vingtaine de candidatures ont été réunies entre le 1er janvier 2019 et le 15 février 2021. Encore une fois, tous les projets devaient venir d’artisans ou entreprises du domaine de la restauration ou de l’écoconstruction, et recourir à au moins un produit de la gamme chaux Socli ou Ciments Calcia.

10 projets ont été retenu en fonction de ces critères par un jury de 5 membres : 

  • Marion Lecanu, directrice de l'ECMH à Paris
  • José Granados, délégué départemental, représentant de la Fondation du Patrimoine de l'Hérault et architecte
  • Romain Lelièvre, architecte des Bâtiments de France à l’UDAP 11 
  • Christophe Possémé, président de l’UMGO
  • Bernard Lechevalier, rédacteur en chef et directeur de la publication d’Atrium Patrimoine

Trois projets de restauration et de rénovation primés


Suite à un grand oral final, trois projets ont été désignés lauréats de l’édition 2021. Le premier prix a ainsi été décerné à Eric Constant, gérant de l’entreprise de rénovation et de restauration tarnaise Terre et Matières. Il remporte 5000 euros pour son travail de restauration extérieure de la chapelle Sainte-Sigolène à Parisot (81). Après une première phase de rénovation en 2017, l’édifice du XIIème siècle avait besoin d’une restauration sur sa tranche finale, c’est-à-dire le clocher, le porche ainsi que les murs nord et sud.
 

Chapelle Sainte-Sigolène à Parisot (81) restaurée par l’entreprise tarnaise Terre et Matières - Crédit photo : doc. Ciments Calcia
La chapelle Sainte-Sigolène à Parisot (81) restaurée par l’entreprise tarnaise Terre et Matières - Crédit photo : doc. Ciments Calcia

Pour ce faire, les artisans de Terre et Matières ont décrouté sur une hauteur de 16 m les murs, à l'origine en briques foraines recouvertes d'un enduit, pour les mettre à nu. Un rejointement a été ensuite effectué à la chaux blanche NHL 2 RENOCHAUX de Ciments Calcia, associée à du sable roux local. La même formule de chaux a été utilisée pour la couche de finition du clocher, après application en deux passes d'une chaux grise NHL 3,5 CHAUX SOCLI.
 

Après une première récompense lors des Trophées de la chaux 2019, l’entreprise Paramelle et son jeune fondateur de 30 ans Fabien Paramelle gagne le second prix. Le jury a apprécié la « dextérité » avec laquelle le professionnel a restauré dans un secteur sauvegardé de Figeac (46), un immeuble abritant une ancienne boulangerie avec fournil. Un chantier « des plus techniques », car l’immeuble était composé de deux étages à colombage en très mauvais état, d’autant que celui-ci n’était pas relié dans les angles.

Ancien immeuble à colombage de Figeac (46), restaurée par l'entreprise Paramelle - Crédits photo : doc. Ciments Calcia
Ancien immeuble à colombage de Figeac (46), restaurée par l'entreprise Paramelle - Crédits photo : doc. Ciments Calcia

Le chantier consistait donc à renforcer et lier mécaniquement la structure, mais aussi de décrouter la surface. Étape qui réservait une autre surprise pour les artisans : la découverte de deux ogives moyenâgeuses en dessous de la surface. Cela a entraîné une réadaptation des plans pour les restituer, notamment en remettant à neuf les linteaux démolis et en greffant des pierres sur les ogives.
 

Sur les 280 m2 de surfaces, intérieur comme extérieur, Fabien Paramelle a projeté à la machine du liant traditionnel à la chaux CHAULYS BLANCHE HL2 de Socli. La chaux RABOT NHL 5 de la même marque, a été appliquée pour la pose du dallage en pierre scellé, afin de rendre le support respirable. Tant de manœuvres qui a valu au second prix une dotation de 3000 euros. 

 

Le Château de Pollestres (66) rénové par l’entreprise Solé & fils - Crédit photo : doc. Ciments Calcia
Le Château de Pollestres (66) rénové par l’entreprise Solé & fils - Crédit photo : doc. Ciments Calcia

2000 euros ont été attribués au gagnant du troisième prix, Claude Solé de l’entreprise Solé & fils et son projet de rénovation du Château de Pollestres (66), repensé en centre culturel. Le jury a applaudi plusieurs étapes effectuées sur ce chantier comme la démolition et reconstruction d'une partie de la bâtisse en ossature béton et métal. 
 

Le traitement des façades avec application d'enduit à base de CHAULYS, finition à pierre et couleur sable jaune, la reprise des appuis de fenêtre par taille de cayroux in site, ainsi que le rehaussement de la corniche ont impressionné. Sans compter l’initiative de percer une ouverture dans un mur de clôture pour trier de façon sélective les déchets de chantiers. 
 

Une pratique environnementale à l’aulne de l’entrée en vigueur de la REP bâtiment, prévue en janvier en 2023. Pendant ce temps, le verdissement de l’industrie minérale suit son cours, notamment côté innovation, avec la conformité des ciments « bas carbone » CEM II/C-M et le CEM VI annoncée en France. Le filière se mobilise également à travers la création en octobre de l’éco-organisme Ecominero, dont le président a tout juste été nommé

 

Virginie Kroun
Photo de Une : doc. Ciments Calcia
 

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet

Les trois lauréats des Trophées de la Chaux 2019 sont… - Batiweb

Les trois lauréats des Trophées de la Chaux 2019 sont…

La remise des Trophées de la Chaux 2019 s’est déroulée au Carrousel du Louvre le jeudi 24 octobre lors de la nocturne du Salon International du Patrimoine Culturel. Le jury de professionnels a récompensé trois entreprises pour leur chantier d’exception parmi une vingtaine de candidatures. Précisions sur les trois projets lauréats.