REP : l'éco-organisme Écominéro nomme son président

Nominations | 19.11.21
Partager sur :
REP : l'éco-organisme Écominéro nomme son président - Batiweb
Dans un contexte où la Responsabilité Élargie du Producteur (REP) pour le bâtiment, reportée d'un an, est au centre de l'attention, l'éco-organisme Écominéro, créé le 14 octobre, vient de nommer son président en la personne de Michel André, directeur général de Cemex Matériaux Europe de l'Ouest.

Depuis l'annonce de la création d'une Responsabilité Élargie du Producteur (REP) pour le bâtiment, plusieurs éco-organismes ont été créés, à l'instar de Valobat, ou de Valdelia. Écominéro a de son côté été créé le 14 octobre dernier, à l'initiative de la filière des produits et matériaux de construction d'origine minérale.

 

Ce mercredi 17 novembre, le gouvernement a annoncé le report d'un an de l'entrée en vigueur de cette REP, pour laisser plus de temps à ces éco-organismes pour se préparer, et obtenir l'agrément.

 

Le lendemain, Écominéro dévoilait le nom le nom de son président. Il s'agit de Michel André, directeur général de Cemex Matériaux Europe de l'Ouest. 

 

Diplômé de l'EDHEC, Michel André intègre Lafarge en 1999, puis rejoint Cemex en 2005 en tant que directeur administratif et financier. Il évolue ensuite jusqu'à devenir directeur général de Cemex Matériaux Europe de l'Ouest. Parallèlement, il est élu président de la commission développement durable de l'Union nationale des industries de carrières et matériau de construction (Unicem) en 2012, avant de devenir vice-président délégué, puis président de 2015 à 2018.

 

« Je suis heureux de prendre la présidence d’Ecominéro, une entreprise que nous avons souhaitée à mission, c’est-à-dire dotée d'une raison d'être et d'objectifs sociaux et environnementaux », a déclaré le nouveau président d'Écominéro suite à sa nomination. « La spécificité d’Écominéro est de se concentrer sur son domaine d’expertise, à savoir la gestion des déchets inertes du bâtiment, qui présente un potentiel de reprise et traitement d’environ 30 millions de tonnes de déchets inertes par an », a-t-il précisé.

 

Écominéro se donne notamment pour mission de faciliter la reprise des déchets inertes du bâtiment, grâce à l'information et la sensibilisation, de participer à la lutte contre les dépôts sauvages, ou encore de contribuer au développement d'emplois et de compétences nouvelles dans la filière de valorisation des déchets inertes du bâtiment.

 

L'objectif à atteindre : passer de 76 % à plus de 90 % de déchets intertes repris et valorisés d'ici 2028.

 

Claire Lemonnier

 

Claire.lemonnier
filter_list

Sur le même sujet

Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets - Batiweb

Valobat, un éco-organisme pour faire progresser le recyclage des déchets

Dans le contexte de la loi anti-gaspillage pour l'économie circulaire (loi AGEC), 26 entreprises de fabrication de produits et de matériaux de construction se sont engagées dans l’espoir de fonder un éco-organisme : Valobat. L’ambition ? « Réussir ensemble » à développer les filières de recyclage et à favoriser le réemploi en demandant notamment l’agrément pour la prévention et la gestion des déchets du bâtiment. Explications.
REP bâtiment : l'éco-organisme Valdelia se positionne - Batiweb

REP bâtiment : l'éco-organisme Valdelia se positionne

Dans le cadre de la loi Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire (AGEC), une Réglementation Elargie du Producteur (REP) doit être mise en œuvre pour le secteur du bâtiment à compter du 1er janvier 2022, afin de financer la gestion et le recyclage des 46 millions de tonnes de déchets produites par an. Un ou plusieurs éco-organismes devraient être désignés pour gérer la bonne application. Ce jeudi 16 septembre, l'éco-organisme Valdelia s'est officiellement positionné.
L'éco-organisme Valobat dévoile son comité de direction - Batiweb

L'éco-organisme Valobat dévoile son comité de direction

Après avoir annoncé ses ambitions en juillet dernier et à l’approche de la création de la nouvelle Responsabilité Élargie du Producteur (REP) appliquée au BTP, l’éco-organisme Valobat annonce aujourd’hui être en ordre de marche, et dévoile les cinq membres recrutés pour composer son comité de direction aux côtés d’Hervé de Maistre.
Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée - Batiweb

Déchets du BTP : les professionnels du secteur opposés à la création d’une REP dédiée

En octobre 2017, Jacques Vernier s’est vu confier la mission de repenser le modèle des filières REP (responsabilité élargie des producteurs) afin qu’il s’adapte aux nouveaux enjeux de recyclage et favorise la transition de la France vers une économie circulaire. Parmi les propositions formulées, la création de 5 nouvelles filières dont une dédiée aux déchets du bâtiment ; une préconisation aujourd’hui contestée par les professionnels de la construction.