Green Solutions Awards : les lauréats internationaux dévoilés lors de la COP26

Architecture | 16.11.21
Partager sur :
Green Solutions Awards : les lauréats internationaux dévoilés lors de la COP26 - Batiweb
C’est lors de la COP26 que les lauréats du concours Green Solutions Awards 2020-2021 ont été révélés, à Glasgow, en Écosse. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili était notamment présente à la remise de prix.

A l’occasion de la COP26 qui réunissait les nations à Glasgow semaine dernière, se tenait, aussi dans la ville écossaise, la cérémonie de remise des prix internationaux Green Solutions Awards 2020-21. Après les lauréats français annoncés en juin parmi une sélection de 103 projets français, 24 projets de neuf pays différents ont été remarqués à l’échelle internationale. 
 

La liste des gagnants, disponible sur le site de Construction 21, comprend huit grands lauréats et le reste des mentions, décernées par le jury. Selon ce dernier, les projets primés sont souligné les enjeux-clés de la construction durable : sobriété des matériaux, efficacité énergétique, confort et santé des usagers, fabrication hors-site, préservation de la biodiversité, économie circulaire, etc. 
 

C’est le cas du Grand Prix Construction Durable, décerné au complexe sportif qui a ouvert ses portes en 2019 à Turo de la Peira, quartier de Barcelone, en Espagne. Commandée en 2015 par l’Institut Barcelona Esports et le conseil de Barcelone, la structure en bois lamellé-collé de 4 430 m2 et ses alentours cochent plusieurs cases environnementales. Le centre sportif abrite une piscine intérieure et un terrain multisports, équipés notamment de verres basses émissivités et de gaz argon et chacun de systèmes d’alimentation naturelle. Les infrastructures laissent place à un petit jardin et une aire de jeu, le tout imaginé par Anna Noguera et Javier Fernández, architectes du projet.

Turo de la Peira de Anna Noguera et  Javier Fernández - Crédit photo : Eric Duch
Turo de la Peira de Anna Noguera et Javier Fernández - Crédit photo : Eric Duch

Le Grand Prix Rénovation Durable, a été remporté par le Green Factory. Il s’agit d’une construction métallique et béton de l’ancien faubourg industriel de Lyon, désaffecté énergivore et peu isolée. Réhabilités par Diagonal Concept, choisi par le promoteur Arioste, commanditaire du projet et assisté par Ressources Green Building RGB, les 3000 m2 de surfaces flexibles, sont équipés de 160 m3 d'isolants chanvre & lin et des produits ou équipements de conception fabrication française à 90%. Le chauffage, assuré par une ventilation double-flux thermodynamique (CTA), qui couplé à une PAC, permet 60 % d’économies d’énergies. 

Green Factory par le cabinet Diagonal Concept - Crédit photo : Semaphore Lyon et Marc Campesi
Green Factory par le cabinet Diagonal Concept - Crédit photo : Semaphore Lyon et Marc Campesi

C’est le projet Nanterre Cœur Université qui a gagné le Grand Prix Quartier Durable. Développé dès 2013 par la direction des Grands Projets Urbains de Bouygues Immobilier, le projet, initié par Paris-la-Défense Aménagement consiste revoir la ZAC Seine Arche. Le territoire, morcelés d’autoroutes et de voies ferrés, laissent place à 76 000m2 de surfaces de planches consacrés à 497 logements, dont 40 % sociaux. Deux immeubles de bureaux sous la marque « Green Office », 30 commerces, une dizaine de restaurants et diverses autres infrastructures équipent le nouveau quartier.
 

Nanterre Coeur Université par Bouygues Immobilier - Crédit photo : Bouygues Immobilier et Graphix-Images
Nanterre Coeur Université par Bouygues Immobilier - Crédit photo : Bouygues Immobilier et Graphix-Images


Le Grand Prix Infrastructure Durable a été décerné au Mehr.Wert.Pavillon, jardin d’exposition à Heilbronn, en Allemagne. Porté par l’administration régionale de la Ville, la structure fait la part belle aux matériaux de construction et de démolition recyclés : plastique, verre, brique, comme l’acier. Cette matière est issue du démantèlement d’une ancienne mine de charbon du Nord-Ouest de l’Allemagne. Une façon de concilier le passé énergétique de l’Allemagne et les notions d’économie circulaire, imaginée par les cabinets 2hs Architekten und Ingenieur PartGmbB Hebel Heisel Schlesier.
 

Mehr.Wert.Pavillon par les cabinets 2hs Architekten und Ingenieur PartGmbB Hebel Heisel Schlesier - Crédit photo :  les cabinets 2hs Architekten und Ingenieur PartGmbB Hebel Heisel Schlesier
Mehr.Wert.Pavillon par les cabinets 2hs Architekten und Ingenieur PartGmbB Hebel Heisel Schlesier - Crédit photo : les cabinets 2hs Architekten und Ingenieur PartGmbB Hebel Heisel Schlesier

L’Antonio Brancati Middle School, a quant à elle eu le Prix Énergie & Climats Tempérés. La Ville de Pesaro, en Italie a initié ce projet en 2017 afin de redynamiser une ancienne zone urbaine, en y implantant une école primaire. Celle-ci devait respecter les principes de la zéro-artificialisation des sols, de durabilité sociale et de construction durable. Ainsi économie de matières premières mais recours aux matières renouvelables ont fait parti de l’exécution du bâtiment, dessiné par l’architecte Margherita Finamore. De quoi lui valoir le troisième plus grand score « Schools » mondiale en énergie environnemental, sur les 1,733 certifications du système LEED. 
 

"Antonio Brancati" Middle School par Margherita Finamore - Crédit photo : Margherita Finamore
"Antonio Brancati" Middle School par Margherita Finamore - Crédit photo : Margherita Finamore

Le jury a été impressionné par le Centre Médico-Social de Rivière-Salée, zone d’établissements publics à Nouméa en Nouvelle-Calédonie et lauréat du Prix Énergie & Climats Chauds. Son maître d’ouvrage la CAFAT, la Sécurité sociale de Nouvelle-Calédonie, tenait à avoir un bâtiment résilient et économe. Ses concepteurs l’atelier d'architecture Kaso et le LAB Réunion ont répondu à ces attentes tout renforcement l’identité océanienne de l’établissement. Entre ses espaces extérieurs protégés des intempéries et son filtre solaire généralisé contre les dégradations urbaines, le bâti bioclimatique s’adapte bien aux spécificités du territoire. 

Centre Médico-Social de Rivière Salée par Kaso et le Laboratoire d'Ecologie urbaine - Crédit photo : Laboratoire d'Ecologie urbaine
Centre Médico-Social de Rivière Salée par Kaso et le Laboratoire d'Ecologie urbaine - Crédit photo : Laboratoire d'Ecologie urbaine


Le Prix Bas Carbone et le Grand Prix des Etudiants ont été raflés par les quatre logements sociaux passifs en Bois-Paille à Plainfaing dans les Vosges. Sur 1000m2 de parcelle, un bâtiment principal compact (en R+1 sans sous-sol) imaginé par ASP Architecture, se compose d’une isolation paille (murs) et cellulose (plafond), donc à 90 % issus de fibre végétal. Pour le chauffage, l’ensemble mise sur mix énergétique renouvelable, notamment une pompe à chaleur pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage. Un poêle individuel à buche chauffe aussi la pièce, tandis qu’un un système de récupération d’eaux grises des douches réduit les besoins énergétiques et un VMC double-flux assure la ventilation.

4 logements sociaux passifs en bois-paille à Plafaing par ASP Architecture - Crédit photo :   Thomas Devard et ASP Architecture
4 logements sociaux passifs en bois-paille à Plafaing par ASP Architecture - Crédit photo : Thomas Devard et ASP Architecture


Enfin, le Prix Santé & Confort a été décerné au nouvel immeuble de bureaux pour le siège social de Schroeder & Associés S.A., commandé en 2013. Conçue par l’Architecture & Urbanisme 21, la nouvelle structure située dans une zone d’activités de Kockelscheuer, à Luxembourg Ville, a pris garde la qualité de l’air intérieur. Le projet a même reçu le label DGNB pour la faible émission de ses matériaux en formaldéhyde et composants organiques volatiles.

Schroeder 2020 à Luxembourg Ville par Architecture & Urbanisme 21 - Crédit photo : Architecture & Urbanisme 21
Schroeder 2020 à Luxembourg Ville par Architecture & Urbanisme 21 - Crédit photo : Architecture & Urbanisme 21


Virginie Kroun
Photo de Une : Construction 21

 

Virginie.kroun
filter_list

Sur le même sujet