Appel à projets pour faciliter la gestion d’électricité renouvelable en Bretagne Collectivités territoriales | 03.07.13

Partager sur :
Dans le cadre du Pacte Électrique Breton, l’État, l’ADEME et le Conseil régional de Bretagne lancent un appel à projets afin de Favoriser le développement des énergies renouvelables électriques, tout en mettant en place un micro-réseau énergétique intelligent permettant d’équilibrer au mieux la production et la consommation d’énergie.

Dans un contexte national d’augmentation de la précarité énergétique, et régional de fragilité du réseau électrique, il faut désormais intégrer dans les bâtiments des moyens de production d’électricité renouvelable en adéquation avec leurs consommations. C’est dans cette optique que l’Etat, l’ADEME et le Conseil régional de Bretagne lancent cet appel à projets.

Tous types de maîtres d’ouvrages (collectivités, bailleurs sociaux...), à l’exclusion des particuliers sont concernés. L’origine de l’électricité renouvelable produite pourra être photovoltaïque, éolienne, hydraulique, issue de la biomasse ou méthanisation, etc.

Les projets des candidats devront répondre aux conditions suivantes :

• Les bâtiments concernés devront être les plus performants possibles et soumis à la réglementation thermique.
• Au minimum 50% de l’énergie renouvelable produite devra être auto-consommée pour les besoins propres des bâtiments et des usagers qui y résident.
• La mise en place d’un réseau intelligent est obligatoire. Ce dernier permettra d’adapter la production d’électricité renouvelable aux besoins propres des bâtiments et de leurs usagers. Des moyens de stockage ou délestage de l’énergie pourront être mis en œuvre afin de faciliter cette adaptation.

Quelles aides financières spécifiques ?

Les lauréats bénéficieront d’aides versées en deux temps selon l’avancée du projet :

• Une aide pour l’étude de faisabilité du projet. Cette étude technico-économique permettra de dimensionner les besoins en énergie et types de production appropriés. Elle sera aidée au maximum à 70%, avec un plafond d’aide de 30 000€.
• Une aide pour les investissements (moyens de production, mise en place d’équipements pour le fonctionnement du micro-réseau et le stockage de l’énergie). Ils seront aidés au maximum à 40% de leur montant, avec un plafond d’aide de 150 000€.

Les dates limites pour le dépôt des candidatures sont fixées au 27 septembre 2013 et au 30 juin 2014. Pour télécharger l’appel à projets, rendez-vous sur http://www.ademe.fr/bretagne/porteurs-projets/index.asp

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les compteurs communicants bénéficient à la transition énergétique et au consommateur (Ademe)

Les compteurs communicants bénéficient à la transition énergétique et au consommateur (Ademe)

Si le compteur Linky ne fait pas toujours l’unanimité, il semblerait qu’il présente de nombreux avantages tant pour la transition énergétique que pour le consommateur. C’est en tout cas ce qu’assure l’Ademe. Dans un billet publié le 15 juin dernier, l’Agence indique en effet que les compteurs communicants facilitent la gestion du réseau et l’intégration des énergies renouvelables, et apportent aussi plus de transparence pour les consommateurs.
Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Maison neuve : la pompe à chaleur plébiscitée par les Franciliens

Domexpo, leader des villages de maisons d’exposition en Ile-de-France, présente son deuxième baromètre dédié à l’habitat individuel neuf. Si l’an dernier, la société s’était intéressée au prix moyen d’une maison neuve en Ile-de-France, elle consacre cette deuxième édition à la répartition des énergies de chauffage les plus utilisées en maison neuve.
Lancement d’un plan de 3 Md€ pour la rénovation des bâtiments publics

Lancement d’un plan de 3 Md€ pour la rénovation des bâtiments publics

L’Etat, l’Ademe et la Banque des Territoires ont lancé, le 20 juillet dernier, un programme d’actions, sur la période 2018-2022, visant à accélérer la rénovation énergétique des bâtiments publics. Pour ce faire, les partenaires se proposent notamment d’accompagner la montée en compétences des collectivités en matière d’efficacité énergétique. Trois milliards d’euros seront mobilisés.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter