Grand Paris : le financement des chantiers de la ligne 11, du RER A et d'Eole validé Collectivités territoriales | 25.11.14

Partager sur :
Grand Paris : le financement des chantiers de la ligne 11, du RER A et d'Eole validé Batiweb
Le 24 novembre, le conseil de surveillance de la société du Grand Paris a autorisé le président du directoire à signer trois conventions de financement portant sur les prolongements respectifs de la ligne 11 et du RER Eole ainsi que sur la modernisation du RER A pour un montant de 276 millions d'euros. Cette décision intervient quatre jours après l'adoption par le Conseil régional d'Ile-de-France de ces trois conventions de financement.
La décision a été immédiatement « saluée » par le ministre des transports Alain Vidalies comme « la concrétisation des engagements du gouvernement ». Quatre jours après l'adoption par le Conseil régional d'Ile-de-France des conventions de financement des chantiers de la ligne 11, du RER A et d'Eole, ces dernières ont été signées, ce lundi par la Société du Grand Paris (SGP).

Le conseil de surveillance de la SGP « a autorisé la signature de trois conventions de financement (...) d'un montant total d'engagements de 276 millions d'euros », précise un communiqué, à hauteur de « 119 millions d'euros pour le prolongement du RER E à l'ouest; (de) 64,8 millions d'euros pour le prolongement de la ligne 11 à Rosny-Bois Perrier et (de) 92,6 millions d'euros pour la modernisation du RER A ».

Une ponction dans le budget de la SGP

Ces opérations du « plan de mobilisation » des transports de l'Ile-de-France, qui vise à améliorer le réseau existant en parallèle des études et travaux du Grand Paris Express, ont en effet nécessité le feu vert du gouvernement pour opérer une ponction dans le budget de la SGP, qui était initialement uniquement dévolue au futur métro automatique.

Cette participation de la SGP s'inscrit dans un budget prévisionnel pour 2015 de 817 millions d'euros, voté lors de la même séance, « confirmant une montée en puissance du Grand Paris Express », a souligné  André Santini, président du conseil de surveillance et député-maire UDI d'Issy-les-Moulineaux.

Dans son cœur de métier, la SGP va consacrer 456 millions d'euros. D'abord 186 M EUR en études de maîtrise d’œuvre et assistance à maîtrise d'ouvrage sur les opérations d'investissement approuvées. Il s'agit principalement, pour 2015, sur la ligne 15 sud et les lignes 16-17 sud, 14 nord. Ensuite 166 millions d'euros en acquisitions foncières dont 75% sur les lignes 15 sud et 16-17 sud, 14 nord. Enfin 100 millions d'euros en déviations de concessionnaires et autres travaux préparatoires dont 97 millions d'euros sur la ligne 15 sud, selon le communiqué de la SGP.

Passage du « mode projet au mode travaux »

Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, s'est réjoui du passage du « mode projet au mode travaux », avec dès le deuxième trimestre 2015 les « premiers chantiers de déviation de réseaux concessionnaires ». 

Le budget de fonctionnement est prévu à 94 millions d'euros, dont 40% (38 millions d'euros) fléchées vers tout type d'études (infrastructure, gares, sites de maintenance, systèmes et sécurité, environnementales, etc.). Viendront s'ajouter « des dépenses d'assistance à la maîtrise d'ouvrage ainsi que pour l'organisation des enquêtes publiques qui seront lancées en 2015 sur la totalité des tronçons du Grand Paris Express ».

Côté recettes, elles s'élèvent « à 501 millions d'euros issus pour l'essentiel des ressources fiscales affectées : 60 millions d'euros au titre de l'imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau, 320 millions d'euros au titre de la taxe locale sur les bureaux et 117 millions d'euros au titre de la taxe spéciale d'équipement » que paient les Franciliens.

A. LG (avec AFP)
© jpopeck (Fotolia)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

2018, une année charnière pour le Grand Paris Express Batiweb

2018, une année charnière pour le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris a publié ce 25 septembre un important dossier faisant le point sur l’avancée du projet du Grand Paris Express. Après plusieurs années d’attributions de contrats, le futur super-métro a pris une dimension plus concrète avec déjà plus de 100 chantiers lancés, dont 65 concernent des opérations de génie civil. Le calendrier prévisionnel, de son côté, devrait faire l’objet d’une adaptation d’ici au printemps prochain.
Fillon replace les architectes au cœur des débats du Grand Paris :  Batiweb

Fillon replace les architectes au cœur des débats du Grand Paris :

Alors que le projet de loi de Christian Blanc a été adopté par les députés, le Premier ministre François Fillon a déjeuné avec les architectes participant au projet du Grand Paris. Par ce geste, le Premier ministre entend souligner que le Grand Paris ne se limite pas au seul volet « transports » mais relève d'une ambition bien plus vaste en terme d'aménagement et d'urbanisme.
Le Grand Paris fait un geste pour l’emploi local et l'insertion Batiweb

Le Grand Paris fait un geste pour l’emploi local et l'insertion

La Société du Grand Paris a signé vendredi 23 juin une convention avec la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne pour développer l’emploi local et l’insertion sur les chantiers qui traversent ses territoires. Une collaboration qui comprend des initiatives des collectivités locales et la mise en relation entre entreprises, PME locales et individus. Le coût est estimé à 60 000 euros par an pendant au moins 5 ans.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter