Île-de-France : le marché de l'immobilier d'entreprise ne décélère pas

Collectivités territoriales | 09.04.18
Partager sur :
Île-de-France : le marché de l'immobilier d'entreprise ne décélère pas - Batiweb
Le marché francilien relatif aux bureaux est décidément toujours aussi dynamique ! Selon le Groupement d'intérêt économique Immostat, la demande a en effet progressé de 13% au premier trimestre 2018 par rapport à l'année précédente. Dans le même temps, l'offre immédiate de bureaux, elle, a chuté de 10%, créant des tensions qui se font ressentir sur le prix moyen des biens achetés. Tous les chiffres.
La semaine dernière, Century 21 mettait en garde contre la hausse des prix immobiliers à Paris (+5,9% en un an), qui aurait de lourdes conséquences sur les ventes. Les classes moyennes seraient en effet de plus en plus nombreuses à s'installer en banlieue, entraînant un ralentissement du marché sur la capitale.

La tendance semble pourtant toute autre sur le secteur des bureaux, comme l'a révélé ce 9 avril le Groupement d'intérêt économique Immostat. D'après ce dernier, la demande ne désemplit pas en Île-de-France, atteignant les 741 800 m² pour le seul premier trimestre de l'année. Cet indicateur progresse ainsi de 13% par rapport à la même période en 2017.

Une hausse des prix généralisée

Pour autant, si la demande est soutenue, l'offre immédiate, elle, est largement en berne. Elle ne s'établit qu'à 3 159 000 m², soit 10% de moins qu'il y a un an. De quoi créer quelques tensions, et par là même une remontée des prix.

En effet, d'après Immostat, le loyer facial moyen des bureaux affiche une nette croissance sur l'année, qu'il s'agisse des biens de seconde main (364 € HT HC/m²/an, +4%) ou des locaux neufs ou restructurés (381 € HT HC/m²/an, +5%).

Sans grande surprise, le prix moyen des bureaux achetés en Île-de-France augmente lui aussi par rapport au premier trimestre 2017, atteignant les 6 530 €/m² (+9%). Que les professionnels se rassurent néanmoins : les investissements sont, eux aussi, particulièrement dynamiques. Le montant global atteint ainsi les 2,7 milliards d'euros au premier trimestre 2018, soit une hausse de 10% sur un an.

F.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre - Batiweb

Immobilier ancien : les prix continuent d’augmenter au 3e trimestre

Le marché de l’immobilier ancien est toujours en pleine forme. Les prix ont continué leur hausse au troisième trimestre 2019, poursuivant la tendance engagée depuis trois ans. Entre juillet et octobre 2019, les prix ont ainsi augmenté de +3,2 % par rapport à un an plus tôt. Même dynamisme du côté des transactions, qui atteignent un nouveau record avec 1 059 000 ventes à fin octobre. Les ventes ont ainsi progressé de +10,4 % en un an.
2017, année en hausse pour les bureaux franciliens - Batiweb

2017, année en hausse pour les bureaux franciliens

Nouveau signe du dynamisme du marché de l’immobilier, la demande placée de bureaux en Île-de-France a très largement augmenté en 2017 par rapport à l’année précédente. Selon le Groupement d’intérêt économique ImmoStat, cette hausse s’élève en effet à 8%, après un quatrième trimestre particulièrement actif (+21%). Une forte demande qui n’a d’ailleurs pas été sans conséquence sur les loyers, qui ont également progressé. Tous les chiffres.
Icade cède ses immeubles de bureaux pour se concentrer sur la santé - Batiweb

Icade cède ses immeubles de bureaux pour se concentrer sur la santé

Le groupe immobilier Icade a annoncé le 3 décembre avoir vendu pour 434 millions d’euros de bâtiments tertiaires situés en région Île-de-France. Dans le détail, l’opérateur a cédé ses parcs d’affaires de Paris Nord 2, Colombes et l’immeuble Axe Seine, à Nanterre. Cette vaste opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie globale de l’entreprise, qui souhaite poursuivre son développement dans les établissements de santé.
 Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018 - Batiweb

Immobilier d’entreprise en Île-de-France : la demande en déclin en 2018

Si, pour Cafpi, l’année 2018 a été exceptionnelle pour le marché de l’immobilier, le groupement ImmoStat, lui, fait état d’un 4e trimestre mitigé pour les bureaux franciliens. L’organisme révèle en effet que la demande placée a baissé de 27% d’octobre à décembre 2018 par rapport à l’année précédente. Heureusement, les investissements affichent toujours une légère hausse (+4%). Tous les chiffres.