Les collectivités s’opposent au budget du Grand Paris Express Collectivités territoriales | 04.12.17

Partager sur :
Bien que déjà très avancé, le Grand Paris Express fait toujours polémique ! Vendredi dernier, les collectivités franciliennes ont en effet décidé de ne pas voter le budget initial 2018 de la Société du Grand Paris. Une manière pour elles de « tirer la sonnette d’alarme » quant aux « tergiversations » de l’État, qui tarde à rendre ses arbitrages définitifs. Explications.
Nouveaux rebondissements pour le Grand Paris Express ! Alors que le calendrier du chantier se fait toujours attendre, huit des neuf collectivités siégeant au Conseil de surveillance de la Société du Grand Paris ont symboliquement voté contre le budget initial 2018 alloué au projet.

Une « grande première », comme l’a souligné Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, qui n’aura finalement que peu d’impact au final, l’État détenant 11 voix, et donc la majorité.

Un budget sans « aucune garantie »

Pour autant, si Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, Anne Hidalgo, maire de Paris, et les autres ont émis ce vote (à l’exception de Christian Favier, du Val-de-Marne, qui s’est abstenu), c’est avant tout pour passer un message fort.

« Nous avons voulu tirer la sonnette d’alarme sur d’éventuels renoncements du gouvernement », explique Stéphane Troussel. Pour lui, les « tergiversations et les hésitations » de l’État ne doivent pas nuire au projet, qui « est pour beaucoup de territoires jusque là enclavés, un synonyme de développement, de constructions, d’amélioration du cadre de vie ».

Les cinq présidents de conseils départementaux étiquetés Les Républicains ont, quant à eux, critiqué ce « budget provisoire qui n’assure aucune garantie pour la réalisation des lignes 17 et du 18 du métro du Grand Paris Express ». À l’inverse, ils « souhaitent que l’État rende ses arbitrages définitifs pour confirmer la réalisation de toutes les lignes dans un calendrier précis ».

Face à cette vague de protestations, la Société du Grand Paris a fait savoir que le budget serait « révisé début 2018, à l’issue des décisions du gouvernement relatives à la feuille de route du Grand Paris Express ».

F.C (avec AFP)
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique

Quatre lignes sur cinq du Grand Paris Express déclarées d’utilité publique

Les choses s’accélèrent encore pour la Société du Grand Paris ! En début de semaine, l’organisme annonçait que la ligne 15 du Grand Paris Express venait d’être reconnue d’utilité publique dans sa globalité, conduisant au lancement de la phase travaux. Aujourd’hui, c’est au tour de la ligne 17 Nord de faire l’objet d’un décret au Journal officiel. Ainsi, sur les cinq lignes du futur métro francilien, seule la 18 n’a pas encore été reconnue d’utilité publique.
Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Des artistes de renom pour habiller les gares du Grand Paris Express

Alors que la ligne 18 du Grand Paris Express vient tout juste d’être déclarée d’utilité publique, Philippe Yvin, président du directoire du Grand Paris, a rappelé ce mardi « la volonté d’avoir un projet artistique qui accompagne la création architecturale ». 37 équipes d’architectes internationaux auront ainsi la lourde tâche d’aménager les 68 gares du réseau. Le designer Patrick Jouin, quant à lui, sera en charge de la conception du mobilier.
Le groupe PSA cède 29 hectares pour la construction du Grand Paris Express

Le groupe PSA cède 29 hectares pour la construction du Grand Paris Express

C'est une nouvelle qui risque bien de raviver la colère des opposants au projet du Grand Paris Express ! En effet, la société du Grand Paris a récemment annoncé l'achat d'une partie de l'ancien site PSA Aulnay afin d'y bâtir le futur métro de la capitale. Montant de la transaction : plus de 29 millions d'euros. Les détails de ce nouveau chapitre de la construction du Grand Paris Express.
2018, une année charnière pour le Grand Paris Express

2018, une année charnière pour le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris a publié ce 25 septembre un important dossier faisant le point sur l’avancée du projet du Grand Paris Express. Après plusieurs années d’attributions de contrats, le futur super-métro a pris une dimension plus concrète avec déjà plus de 100 chantiers lancés, dont 65 concernent des opérations de génie civil. Le calendrier prévisionnel, de son côté, devrait faire l’objet d’une adaptation d’ici au printemps prochain.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter