Manuel Valls veut relancer les partenariats public/privé Collectivités territoriales | 02.09.14

Partager sur :
A l'occasion de l'inauguration du viaduc de la Dordogne où passera la future LGV SEA, le Premier ministre Manuel Valls a souligné sa volonté de relancer l'investissement public comme privé dans le secteur des travaux publics et de la construction, pour retrouver la croissance et fournir des emplois. Au-delà de 2020, il est aussi prévu de construire des LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.

« L'Etat est pleinement engagé auprès des collectivités locales et des opérateurs pour développer le réseau ferroviaire français » et « la future ligne à grande vitesse Europe Atlantique en sera un maillon essentiel », a déclaré Manuel Valls lors de l'inauguration du viaduc de la Dordogne, dans la commune de Saint-Romain-la-Virée.

L'ouvrage de plus d'un kilomètre de long constitue un élément essentiel de la future ligne à grande vitesse Sud Europe (LGV SEA) qui reliera Paris à Bordeaux en 2H05 en juillet 2017. Dans une perspective plus lointaine - au-delà de 2020 - il est aussi prévu de construire des LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Hendaye.

Aux côtés des présidents de Vinci, Xavier Huillard, de la SNCF, Guillaume Pépy, et de Réseau Ferré de France, Jacques Rapoport, le Premier ministre a rappelé au passage que « d'une certaine manière cela montre bien qu'au-delà des différences qui peuvent exister dans un pays il faut être capable de se mettre d'accord sur les grands projets et réformes nécessaires ».

Une dose d'optimisme

Tenant à citer le président de la République, François Hollande, il a ensuite souligné qu' « un grand pays c'est d'abord un pays qui pèse sur le plan économique », tout en assumant « les choix que nous faisons » et le Pacte de responsabilité contesté par les frondeurs du PS et ses alliés communistes et écologistes.

« Nous devons faire la démonstration de notre optimisme, de notre volonté de croire dans l'avenir » et « la France a besoin de porter un regard sur elle-même plus optimiste plus positif », a-t-il insisté.

Dans son plaidoyer pour les partenariats public/privé, le Premier ministre a souligné que « la France, pour retrouver la croissance et donc des emplois, doit impérativement relancer l'investissement public comme privé dans le secteur des travaux publics et de la construction ».

Contrats de plan Etat/Régions

Il est revenu sur ce point devant la presse en marge de son discours et a réaffirmé que « le pays a besoin d'investissements publics et privés, de partenariats entre les entreprises, les collectivités territoriales, l'État. Partenariats pour bâtir des projets ensemble ». « Et ces investissements, nous allons les poursuivre notamment dans les Contrats de plan État/Régions », a-t-il assuré.

Il s'est toutefois abstenu de répondre aux questions sur les moyens de financement de ces partenariats.

CT (avec AFP)
Le Viaduc de Dordogne © Lilian Marolleau

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les partenariats publics-privés vivement critiqués dans un nouveau rapport

Les partenariats publics-privés vivement critiqués dans un nouveau rapport

Un rapport de l'Internationale des services publics (ISP) vient remettre en cause une nouvelle fois l'utilité des partenariats publics-privés, après avoir passé en revue plusieurs opérations de PPP dans le monde entier. Cette fédération syndicale mondiale les juge à la fois coûteux et néfastes pour les services, l'environnement et les travailleurs. Zoom sur cette étude très critique.
Le contrat en PPP pour le nouveau TGI de Paris définitivement validé

Le contrat en PPP pour le nouveau TGI de Paris définitivement validé

Le Conseil d'Etat a refusé mercredi d'admettre le pourvoi formé par l'association la Justice dans la Cité pour obtenir l'annulation du contrat de partenariat public-privé (PPP) passé avec Bouygues pour la construction du nouveau palais de justice de Paris. Le contrat est donc définitivement validé. Retour sur la polémique autour de la construction du nouveau tribunal de grande instance de Paris.
 Plan Campus Aix-Marseille : Eiffage signe son 4e PPP

Plan Campus Aix-Marseille : Eiffage signe son 4e PPP

Dans le cadre de l'opération Campus « Aix-Quartier des facultés », Eiffage vient de signer son 4e PPP avec Aix-Marseille université, via sa branche Concessions. Le groupe de construction a été désigné ce mardi 6 mai, pour assurer le financement, la conception, la construction, la réhabilitation puis la maintenance pendant 25 ans de cet équipement.
Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le périphérique nord du Grand Lyon sera géré en PPP, d'importants travaux à la clé

Le Grand Lyon a donné lundi son feu vert à la gestion pour vingt ans en partenariat public-privé (PPP) de son boulevard périphérique nord mis en service en 1997. A la clé figurent d'importants travaux motivés par le renforcement de la réglementation en matière de sécurité dans les tunnels routiers à la suite de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc en 1999. Prévus pour durer vingt-huit mois, leur coût est évalué à 131,8 millions d'euros.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter