Orpi s’engage pour la transition énergétique et signe un « Green deal » avec l’Etat Collectivités territoriales | 28.02.17

Partager sur :
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, et Orpi ont signé le premier « Green deal » français pour favoriser la transition et la rénovation énergétiques lors des transactions immobilières. A travers cette convention, le réseau s’engage à encourager les propriétaires privés à entreprendre des actions d’amélioration de la performance énergétique de leur logement.
La loi de transition énergétique pour la croissance verte vise une réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à la référence 2012.

En matière de logement, elle a assigné à la politique énergétique nationale l’objectif de disposer d’un parc immobilier dont l’ensemble des bâtiments seront rénovés en fonction des normes « bâtiment basse consommation » ou assimilés d’ici 2050.

La rénovation thermique des logements est donc une priorité pour atteindre les objectifs fixés d’autant plus qu’elle répond à de multiples enjeux : écologique, social, économique et patrimonial.

Pourtant, en dépit du renforcement de la réglementation, les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre du secteur du logement ne décroissent pas depuis 20 ans.

Le ministère du Logement explique la situation par « le grand nombre et la dispersion des propriétaires qu’il est difficile d’informer, de sensibiliser ou d’inciter. » Pour remédier à cette situation, l’Etat estime qu’il faut « modifier profondément les comportements en vigueur et encourager de nouvelles pratiques associant l’ensemble des acteurs du logement privé » : propriétaires, locataires ou professionnels de l’immobilier, en association étroite avec les pouvoirs publics nationaux ou locaux, qui maîtrisent de nombreux leviers règlementaires, financiers et d’accompagnement des ménages.

Les professionnels de l’immobilier, acteurs clés de la transition énergétique

Alors qu’en 2015, près d’un million de transactions immobilières et environ autant de prises à bail sont intervenues dans le parc privé, les professionnels de l’immobilier sont rapidement apparus comme des alliés incontournables de la transition énergétique. Il n’est donc pas étonnant que le ministère du Logement ait signé ce jour un « Green Deal » avec le réseau Orpi en faveur de la transition et de la rénovation énergétiques lors des transactions immobilières.

Engagé en faveur de la croissance verte, Orpi a en effet décidé de se mobiliser aux côtés de l’Etat pour encourager les propriétaires privés à entreprendre des actions d’amélioration de la performance énergétique de leur logement. Avec 1 200 points de vente et 6 000 collaborateurs, le réseau réalise chaque année environ 40 000 ventes et près de 30 000 actes de location. « Ce sont chaque année 70 000 occasions de sensibiliser aux questions énergétiques. Nous espérons faire école, et que d'autres nous suivront », a déclaré Bernard Cadeau, président du réseau Orpi.

Des clients accompagnés

Les opérations immobilières du réseau devraient permettre de conduire à une pédagogie active auprès des clients, vendeurs, acquéreurs, copropriétaires, bailleurs et preneurs à travers : l’explication des enjeux et opportunités liées à la rénovation énergétique ; l’accompagnement des propriétaires dans toutes les phases de leurs projets immobiliers ; la proposition de solutions concrètes pour les aider à réaliser des travaux.

De son côté, l’Etat se propose de contribuer étroitement à la mise en œuvre des initiatives du réseau Orpi France, dans une logique partenariale. Son engagement consistera notamment en un devoir d’information (législation, réglementation future, financement, incitation, etc.).

« La lutte contre les passoires thermiques revêt un caractère prioritaire et je me félicite de l’engagement du réseau Orpi dans cette démarche : chaque opération menée sur un bien immobilier doit être l’occasion de s’interroger sur la faisabilité d’opérations d’amélioration énergétique. Les bénéfices sont multiples et doivent inciter au passage à l’acte : gain de confort, baisse de la facture, économie d’énergie, création d’emploi locaux... », a déclaré Emmanuelle Cosse.

Présent lors de la signature de ce premier « Green deal » français, le président du Plan Bâtiment Durable, Philippe Pelletier, a ajouté : « Cette signature, illustrant le principe du droit souple, est un formidable outil de mobilisation des professionnels au service de la rénovation énergétique des logements en misant sur un moment clé : celui de la transaction immobilière ».

Rose Colombel
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Transition énergétique : l'État mobilisera 10 milliards d'euros de financements

Transition énergétique : l'État mobilisera 10 milliards d'euros de financements

A l'occasion de la Conférence bancaire et financière sur la transition énergétique, les ministres de l'Écologie et de l'Énergie, Ségolène Royal, du Logement, Sylvia Pinel et des Finances, Michel Sapin, ont insisté sur l'action des banques et des fonds d'investissement pour atteindre les objectifs fixés par le gouvernement, notamment dans la rénovation énergétique des logements et la montée en puissance des énergies renouvelables. Détails.
Orpi aide ses clients dans la rénovation énergétique de leur logement

Orpi aide ses clients dans la rénovation énergétique de leur logement

Alors que 8 propriétaires sur 10 (81%) sont convaincus que les performances énergétiques de leur logement ont un impact sur son prix de vente et sa valeur locative, mais seul un sur deux (53%) se dit concerné par la question, le réseau immobilier Orpi va mettre en place dans ses 1250 agences un point conseil performance énergétique qui fournira à ses clients une aide personnalisée en matière de rénovation de leurs logements.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter