Réenchanter les Champs-Elysées : les attentes des Français dévoilées Collectivités territoriales | 19.06.20

Partager sur :
Le 14 février dernier, le Comité Champs-Elysées lançait, en partenariat avec Make.org, une grande consultation citoyenne pour connaître les désirs des Français concernant le réaménagement de celle que l'on surnomme « la plus belle avenue du monde », dans le cadre du projet « Réenchanter les Champs-Elysées ». Les résultats de ce sondage ont été révélés ce jeudi 18 juin. Les participants ont notamment fait savoir qu'ils souhaitaient plus de végétalisation, de piétonnisation, de propreté et de sécurité, et que les petits commerces français remplacent les grandes chaînes internationales.

La consultation citoyenne sur le réaménagement des Champs-Elysées - dont les résultats ont été dévoilés ce jeudi 18 juin - a enregistré un record de participation avec près de 100 000 participants et 45 000 votes, ayant abouti à plus de 2 000 propositions.

 

« On ne s’attendait pas à un tel niveau de participation. Ces chiffres record démontrent l’attachement des Parisiens à l’avenue mais aussi leur volonté de participer concrètement à sa transformation en donnant leur avis. A travers les âges, les Champs-Élysées ont toujours été le miroir grossissant de l’époque et des attentes des concitoyens. On voit qu’il y a une forme d’impatience pour retrouver un territoire plus apaisé, plus agréable et plus en phase avec son statut de plus belle avenue du monde », constate Jean-Noël Reinhardt, président du Comité Champs-Elysées.

 

Dans le détail, les Français ayant le plus participé sont les jeunes franciliens de 25 à 34 ans, et les plus de 65 ans.

 

Le profil des participants. Source : Make.org

 

La phase de vote a débuté le 14 février, et s'est achevée le 4 juin. Les participants ont donc apporté leur contribution avant, pendant, et après le confinement.

 

Végétalisation, piétonnisation, sécurité, propreté, patrimoine...

 

La question posée était : « Qu'aimeriez-vous changer pour améliorer les Champs-Elysées ? ». Six propositions prédominantes sont ressorties, à savoir :

 

Végétaliser : la majorité des répondants ont estimé qu'il fallait reverdir l'avenue, avec la plantation d'arbres, d'arbustes et l'installation de parcs. Les participants insistent sur l'importance de végétaliser en pleine terre et non dans des bacs, pour favoriser l'écoulement des eaux et créer des îlots de fraîcheur, afin de lutter contre les canicules. Cette précision témoigne notamment de préoccupations environnementales et non pas seulement esthétiques ou décoratives. 

 

La seconde proposition qui ressort consiste à créer une véritable promenade piétonne entre les Tuileries et l'Arc de Triomphe, notamment pour faciliter la traversée des piétons. Sur cette promenade piétonne, les Français souhaiteraient des bancs, des fontaines et des toilettes publiques pour faire une halte gratuite.

 

Autre priorité : définir des espaces précis entre voie réservées aux voitures, celles pour les vélos et trottinettes, et celles pour les piétons. Si la tendance générale est en faveur de la réduction de la place accordée à la voiture, la piétonnisation et l'interdiction totale de l'automobile reste toutefois très controversée.

 

Les répondants ont également fait savoir leur désir d'une offre commerciale plus authentique et française, à l'opposé des chaînes internationales perçues comme « insipides » et « peu différenciantes ». Parmi les remarques : « Il faut soutenir l'installation de petits commerces pour que les Champs-Elysées ne soient plus le reflet d'une vie artificielle » (Laure), ou encore « Il faut redonner à l'avenue son lustre d'antan, en favorisant le savoir-faire, la gastronomie, les galeries d'art etc. français » (Florent).

 

Concernant la tradition et l'histoire, les participants veulent en grande majorité que les éléments patrimoniaux de l'avenue, tels que les lampadaires, les colonnes Morris ou les pavés, soit conservés et revalorisés. « Il faut arrêter le bétonnage des Champs-Elysées et leur redonner leur cachet original haussmannien », insiste Liecben. « Il faut cesser de vouloir démolir des lieux chargés d'histoire au profit d'idées bobo (par exemple une piscine aux Champs-Elysées) », estime de son côté Catherine.

 

Enfin, les franciliens réclament plus de propreté, de sécurité et de tranquillité. Pour cela, ils demandent une présence policière discrète mais efficace, notamment pour lutter contre les pickpockets.

 

Nuage de mots des propositions. Source : Make.org

 

Les résultats de cette grande consultation citoyenne seront remis à l'ensemble des candidats à l'élection municipale, mais la Mairie de Paris s'est déjà prononcée en faveur du réaménagement et de la végétalisation des Champs-Elysées.

 

Le Comité des Champs-Elysées avait par ailleurs missionné l'architecte Philippe Chiambaretta et son agence PCA-Stream, pour proposer un projet de réaménagement. « Vision 2030 », livré en février dernier, est présenté dans une exposition au Pavillon de l'Arsenal - qui a réouvert le 16 juin. En raison de la crise liée au coronavirus, l'exposition a été prolongée jusqu'au 6 septembre 2020.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel - Batiweb

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

L’appel à projet international lancé en 2018 a été remporté par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Avec son projet « One », c’est la création d’un grand parc situé entre le Trocadéro et la tour Eiffel qui est prévu d’ici les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif : remettre le végétal à l’honneur et privilégier la piétonisation de cet endroit très touristique de la capitale, qui accueille chaque année 20 millions de visiteurs.
Une maquette numérique de Paris de 37 m2 - Batiweb

Une maquette numérique de Paris de 37 m2

Une maquette numérique de 37m2, mais aussi plus de 1000 documents d’archives, photos, cartes, plans et films sont à découvrir au sein de la nouvelle exposition permanente du Pavillon de l’Arsenal qui consacre 800m2 à l’histoire, l’actualité et au devenir de la métropole parisienne.
Le Pavillon de l’Arsenal lance le premier accélérateur de projets architecturaux innovants à Paris - Batiweb

Le Pavillon de l’Arsenal lance le premier accélérateur de projets architecturaux innovants à Paris

Bien que de plus en plus d’incubateurs et accélérateurs de projets voient le jour à Paris, aucun n’était pleinement dédié à l’architecture et aux nouvelles pratiques urbaines. C’est désormais chose faite ! En effet, le Pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris viennent de lancer FAIRE PARIS, une structure dédiée à tous les acteurs du secteur ayant envie de donner vie à leurs idées les plus innovantes. Retour sur une initiative particulièrement prometteuse.
Réaménagement du quartier Maine-Montparnasse : le projet lauréat dévoilé - Batiweb

Réaménagement du quartier Maine-Montparnasse : le projet lauréat dévoilé

En mars 2018, la Ville de Paris et le syndicat des copropriétaires de l’Ensemble immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM) lançaient une consultation d’urbanisme et un concours pour réaménager le quartier Maine-Montparnasse et rénover sa célèbre tour. L’équipe lauréate a enfin été dévoilée ce jeudi 11 juillet : son projet ambitionne de végétaliser et rendre le quartier davantage accessible aux piétons.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter