Rénovation des bâtiments de l’État : la dynamique est lancée dans les Outre-mer

Collectivités territoriales | 26.04.21
Partager sur :
Rénovation des bâtiments de l’État : la dynamique est lancée dans les Outre-mer - Batiweb
Lancé dans le cadre de « France Relance » en octobre dernier, l’appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments publics de l’État a été un véritable succès. Sur les 6 000 candidatures déposées, plus de 4 000 programmes ont été retenus. Dans un communiqué daté du 20 avril, le Gouvernement se félicite de la signature prochaine de l’un des plus importants marchés de rénovation en Outre-Mer (20 M€) sur le site de la Providence à Saint-Denis de la Réunion. Il s’agit d’une réhabilitation énergétique et technique de trois bâtiments existants.

C’est l’un des 4 214 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets pour la rénovation énergétique des bâtiments de l’État, le site de la Providence à Saint-Denis de la Réunion, se prépare pour sa grande transformation.

Dans un communiqué, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, se félicitent de la signature prochaine de ce marché de rénovation qui fait partie des 108 opérations de plus de 5 millions d’euros qui ont été retenues.

Pour rappel, le budget alloué au programme de rénovation énergétique des bâtiments publics s’élève à 4 milliards d’euros. Un montant qui doit permettre « de soutenir le secteur de la construction au niveau local et moderniser les lieux de vie collectifs au bénéfice des usagers et des agents ». « 287 projets de rénovation énergétique ont été retenus en outre-mer pour un total de près de 161 millions d’euros », précise Bruno Le Maire.

Mutualiser les services

Le projet de la Providence consiste en la réhabilitation énergétique et technique de trois bâtiments existants, sur un site déjà occupé notamment par la Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF). Les travaux doivent permettre l’intégration de nouveaux services administratifs dont la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL), la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Parc national de la Réunion.

Ce projet repose « sur un objectif de large mutualisation entre services » et vise à offrir un « cadre de travail sûr, moderne et adapté sur le plan environnemental » aux agents. Une attention particulière sera apportée à la modularité des espaces de travail. « C’est une grande satisfaction de voir se concrétiser les engagements du Gouvernement qui auront des impacts réels et immédiats sur la vie quotidienne de nos citoyens, celle des usagers mais aussi celle des agents dont les conditions de travail seront nettement améliorées », déclare Olivier Dussopt.

Il ajoute : « Cet investissement est gagnant-gagnant, aussi bien du point de vue de la relance économique que du point de vue écologique ». En effet, en termes de relance, ce projet doit favoriser « une reprise rapide de l’activité du secteur du bâtiment au bénéfice de tous les acteurs » et la création d’emplois (entre 20 000 et 30 000 nouveaux postes).

Un ensemble de bâtiments « exemplaires »

En matière de performance énergétique, l’objectif est de réduire « significativement les consommations liées à la climatisation, et de répondre à la trajectoire du décret tertiaire. Parmi les travaux prévus, l’isolation thermique des toitures et des façades, la mise en place de protections solaires des baies, la rénovation des équipements ventilation-Climatisation et la mise en place de dispositifs de contrôle ou de gestion technique active des équipements.

Le projet vise la labellisation HQE et s’accompagnera de sensibilisation des agents à la sobriété énergétique. La réhabilitation devrait permettre un gain de consommation énergétique de 58%.

« France Relance fait de l’écologie un levier de reprise et de transformation de nos économies. Ce projet à la Réunion s’inscrit pleinement dans cette ambition et illustre le fait que les Outre-mer sont aux avant-postes des défis de demain, en premier lieu la transition écologique », conclut Sébastien Lecornu.

Rose Colombel
Photo de une : ©CDD Architecture Marseille 

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Bâtiments éducatifs : les certifications progressent à un rythme soutenu - Batiweb

Bâtiments éducatifs : les certifications progressent à un rythme soutenu

INTERVIEW – 463, c’est le nombre de bâtiments d’enseignement bénéficiant à ce jour de la certification HQE. Ces bâtiments, localisés dans 208 villes en France, ont été distingués pour leurs performances en matière de sobriété énergétique. Alors que le plan France Relance prévoit un investissement de 4 mds d’euros en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics, la tendance devrait s’intensifier. Patrick Nossent, président de Certivéa, revient pour Batiweb, sur les actions menées par les collectivités, et les enjeux en cours et à venir.
Action Logement renforce son action dans les Outre-mer - Batiweb

Action Logement renforce son action dans les Outre-mer

Le mois dernier, le Gouvernement dévoilait les résultats du Plan Logement Outre-Mer (PLOM) pour l’année 2020, et annonçait par la même occasion une hausse du budget 2021. Partenaire du programme, Action Logement a également indiqué renforcer son soutien à la construction et à l’accès au logement dans les territoires ultramarins, des engagements détaillés dans son Plan d’investissement Volontaire Outre-mer (PIV DROM).
Un crédit d’impôt pour la rénovation des locaux des TPE et PME - Batiweb

Un crédit d’impôt pour la rénovation des locaux des TPE et PME

Il avait été annoncé lors de la présentation du volet « rénovation » du Plan de relance : le crédit d’impôt pour la rénovation énergétique des locaux des TPE et PME est lancé ! Doté d’une enveloppe de 200 millions d’euros, l’aide vise à encourager les sociétés à engager des travaux. Isolation des combles ou toitures, raccordement d’un bâtiment tertiaire à un réseau de chaleur ou de froid, installation d’une pompe à chaleur… Découvrez les travaux éligibles.
Le gouvernement lance une mission pour massifier la rénovation énergétique - Batiweb

Le gouvernement lance une mission pour massifier la rénovation énergétique

Alors que la France vise la neutralité carbone à l'horizon 2050, rénover les 4,8 millions de passoires énergétiques présentes sur le territoire français devient plus qu'urgent. Force est de constater que l'élargissement du dispositif MaPrimeRénov' ne suffira certainement pas à mener à bien cet objectif. Les ministres de l'Economie et du Logement ont donc confié au directeur général délégué de la Caisse des Dépôts une mission visant à constituer une « task force » pour trouver de nouvelles solutions de financement.