Ségolène Royal lance l’appel à projets « Energie CSR 2016 » Collectivités territoriales | 01.03.16

Partager sur :
Produire de la chaleur à partir de Combustibles Solides de Récupération (CSR) issus de déchets non recyclables, voici le challenge du premier appel à projets « Energie CSR 2016 » lancé par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. Gérée par l’Ademe, cette première édition devrait contribuer à la structuration d’une filière de valorisation énergétique des déchets, dans une logique d’économie circulaire, de préservation des ressources et d’indépendance énergétique.
L’objectif est de soutenir la création d’unités de production d’énergie à partir de CSR issus de déchets non recyclables. L’appel à projets « Energie CSR 2016 », géré par l’Ademe, espère « susciter d’ici 2025 le développement de nouvelles unités permettant la valorisation de 1,5 million de tonnes supplémentaires de CSR par an, soit un potentiel énergétique de 100 MW/an ».

Cet appel à projets s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui fixe l’objectif de réduire de moitié les quantités de déchets mises en décharge et d’atteindre 65% de recyclage d’ici 2025. Elle prévoit également une amélioration de la valorisation énergétique pour les déchets non recyclables.

L’économie circulaire pour la croissance verte

« Ces projets participeront à la structuration d’une filière de valorisation des déchets, dans une logique d’économie circulaire, de préservation des ressources et de substitution aux énergies fossiles » indique un communiqué du ministère de l’Ecologie.

En effet, les déchets non recyclables peuvent être utilisés, après préparation, dans des installations adaptées sous forme de Combustibles Solides de Récupération, et fournir de l’énergie. On estime d’ailleurs à 2,5 millions de tonnes par an la quantité de CSR pouvant être produite d’ici 2025, contre 1 million actuellement.

La finalité de l’appel à projets est de faire émerger cinq projets d’unités de production d’énergie. Ils devront notamment « proposer un plan d’approvisionnement dans la durée, sur les quantités et la qualité des CSR, être dimensionnés pour répondre à une demande locale en énergie en se substituant à un combustible fossile, et obtenir un bon rendement de valorisation de l’énergie produite ».

Inscrire l'appel à projets dans la durée

L’appel à projets s’adresse principalement aux entreprises des secteurs industriel, agricole et tertiaire privé, mais sont également éligibles les installations fournissant de la chaleur aux bâtiments tertiaires privés, collectivités territoriales et gérants de réseaux de chaleur.

Les projets sélectionnes bénéficieront d’aides à l’investissement permettant de rendre le coût de KWh produit par solution CSR compétitif par rapport aux énergies fossiles. Ainsi les projets 100% CSR seront préférés aux projets d’unités envisageant une alimentation mixte à partir de CSR et de biomasse. Ces derniers, bien qu’éligibles, feront l’objet d’une instruction spécifique basée sur les exigences de l’appel à projets Biomasse Chaleur Industries, Agriculture et Tertiaire.

Le ministère de l’Ecologie et l’Ademe ont d’ores et déjà annoncé que l’appel à projets s’inscrivait dans « une démarche pluriannuelle ». Il sera reconduit à l’automne 2016 et renouvelé chaque année.

Les premières propositions de projets sont attendues avant le 16 juin 2016 pour une sélection en septembre 2016.

R.C
© Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans - Batiweb

Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans

Lors de sa première conférence de presse, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a maintenu le cap de la transition énergétique. Grâce à la croissance verte, elle espère créer 100 000 emplois sur trois ans. Autres annonces : le développement des filières des énergies renouvelables et l'accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, avec la signature mercredi 30 avril de la convention Feebat.
Energies vertes : à quoi ressemble le nouveau système de soutien ? - Batiweb

Energies vertes : à quoi ressemble le nouveau système de soutien ?

A l’issue d’une réunion sur l’évolution des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables entre la ministre Ségolène Royal et les acteurs de la filière, vendredi, le ministère de l’Écologie et de l’Énergie a annoncé que le système actuel des tarifs d’achat sera remplacé par un dispositif de vente sur le marché, assorti d’une prime variable. Dans le système actuel, EDF a l’obligation de racheter l’électricité produite par des énergies renouvelables à un tarif supérieur au prix de marché. Détails.
Des aides nouvelles pour des territoires à énergie positive sélectionnés - Batiweb

Des aides nouvelles pour des territoires à énergie positive sélectionnés

Les 212 lauréats de l'appel à projets "Territoires à énergie positive pour la croissance verte" ont été dévoilés par la ministre de l'Ecologie et de l'Energie, Ségolène Royal. Les collectivités lauréates se verront attribuer une aide financière de 500 000 euros qui pourra être renforcée jusqu’à 2 millions d’euros en fonction de la qualité des projets. Au total, les lauréats représentent 20 000 communes et quelques 40 millions d'habitants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter