Transition énergétique des collectivités : un manque de moyens qui se fait trop ressentir Collectivités territoriales | 13.11.18

Partager sur :
Transition énergétique des collectivités : un manque de moyens qui se fait trop ressentir
Effy, spécialiste en efficacité énergétique, a partagé ce 13 novembre les résultats d’une enquête menée auprès de 200 élus locaux par l’IFOP afin d’« évaluer leur perception de l’efficacité énergétique ». Résultats : si cette problématique est considérée comme une priorité par la majorité des maires, ils manquent cependant de moyens pour mener à bien des actions visant à mettre en œuvre la transition énergétique des collectivités qu’ils représentent.
Tout comme l’année dernière, le ministère de la Transition écologique et solidaire devrait sortir grand gagnant du projet de loi de finances 2019. Ce sont en effet 34,2 milliards d’euros qui devraient être attribués aux problématiques environnementales, soit un milliard d’euros de plus qu’en 2018.

Dans ce contexte, l’IFOP a mené une vaste enquête pour le compte du groupe Effy afin de mieux comprendre les perceptions et ambitions des maires en matière de transition énergétique des collectivités. Ce 13 novembre, les résultats de l’étude ont finalement été dévoilés, avec des bonnes… et des mauvaises surprises.

La transition énergétique, une priorité mais…

De fait, l’enquête révèle que 54% des représentants « considèrent que la transition énergétique doit s’imposer grâce à une politique volontariste sur le long terme ». Si ce taux est assez encourageant, il est néanmoins à confronter avec une autre donnée : 30% des maires considèrent en effet que la transition énergétique doit s’appliquer au cas par cas.

Ce constat est d’autant plus problématique que « 46% des élus locaux révèlent ne pas avoir de vision précise de la consommation énergétique de leur territoire », comme l’indique Effy. Il semble dès lors difficile de prendre des décisions politiques adaptées. Tout particulièrement, les élus du Sud-Ouest et du Sud-Est reconnaissent ne pas avoir connaissance des consommations de leur collectivité, avec des taux respectifs de 60% et 59%.

« Pour mieux maîtriser l’efficacité énergétique sur un territoire, il est nécessaire d’avoir une vision globale de la consommation énergétique sur ce dernier. Les collectivités ont de plus en plus de latitude pour gérer les questions énergétiques et environnementales. Il est donc nécessaire, pour une municipalité, de suivre une politique cohérente et globale et d’être accompagnée pour lever les freins au passage à l’acte », recommande Edouard Jounet, directeur général du Groupe Effy.
                       
Trop de freins à la rénovation énergétique

Spécifiquement interrogés sur la rénovation énergétique des bâtiments, les sondés sont hélas unanimes. Certes, elle est reconnue comme indissociable de l’efficacité énergétique des collectivités par 49% des élus, mais elle est également jugée trop coûteuse. Le manque de moyens financiers est en effet cité comme le premier frein à la rénovation dans 86% des cas, loin devant la réglementation (31%), les barrières techniques (35%) ou encore le besoin en compétences supplémentaires (22%).
 

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude)

Rénovation énergétique : des aides limitées et toujours aussi mal connues (étude)

Manque d’information ou d’attrait ? Pour 52% des Français, les leviers fiscaux incitatifs à la rénovation énergétique sont encore insuffisants pour passer à l’action. C’est en tout cas l’un des principaux enseignements d’un sondage réalisé en décembre dernier par PAP Événements et YouGov. L’étude révèle également que la réduction de la facture énergétique demeure la principale raison poussant les ménages à mener une rénovation.
67% des Français prêts à s’investir dans la transition énergétique (étude)

67% des Français prêts à s’investir dans la transition énergétique (étude)

Qualit’EnR et OpinionWay ont dévoilé le 5 février les résultats de leur dernier baromètre annuel intitulé « Les Français et les énergies renouvelables ». Plus de 1 000 personnes ont été interrogées fin janvier afin d’évaluer leur engagement en faveur de la transition écologique, dont le succès passera nécessairement par le développement des énergies propres. Tour d’horizon des principaux enseignements de cette nouvelle étude.
Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Rénovation énergétique : l’UFC dénonce « les piètres performances des artisans »

Désillusion totale pour l’UFC-Que choisir ! Dans une étude publiée ce 7 décembre portant sur la rénovation énergétique, l’association de consommateurs s’est intéressée à la qualification des professionnels du secteur. Verdict : les résultats sont apparemment « désastreux », l’UFC pointant le manque de fiabilité des artisans, ainsi que les prix excessifs pratiqués sur le marché.
Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Depuis mars dernier, douze maisons font l’objet d’une rénovation énergétique dans la Somme. Le projet, mené par le bailleur social ICF Nord-Est Habitat, s’inscrit dans la démarche EnergieSprong, dont les exigences sont particulièrement élevées : niveau énergie zéro pour les logements rénovés, travaux en site occupé en un temps réduit, confort et esthétisme au sein du bâtiment, etc. Une initiative globale saluée par le ministre Nicolas Hulot.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter