Une campagne sensibilise les propriétaires au dispositif Solibail Collectivités territoriales | 09.05.18

Partager sur :
Le Gouvernement a lancé une campagne d’information visant à inciter les propriétaires à louer leur logement via « Solibail ». Lancé en 2008, ce dispositif d’intermédiation locative a déjà bénéficié à plus de 32 000 personnes en Ile-de-France. Largement plébiscité par ses usagers, il présente de nombreux avantages pour le propriétaire : prime, gestion simplifiée, loyer fixé par rapport au prix du marché. Détails.
Pour lutter contre les logements vacants, le Gouvernement lance une nouvelle campagne d’information. Elle concerne cette fois-ci « Solibail », un dispositif d’intermédiation locative qui permet à un propriétaire de louer son bien à une association pour qu’elle y loge une famille à revenus modestes.

Lancé en 2008, ce contrat de location sécurisé par l’Etat présente de nombreux avantages, selon Jacques Mézard. « Avec Solibail, tout le monde est gagnant : le propriétaire est tranquilisé, il n’a plus rien à gérer et une famille en difficulté trouve un foyer », déclare le ministre de la Cohésion des territoires. L’association, agréée et financée par l’Etat, verse en effet le loyer au propriétaire ; un loyer dont le montant est fixé par rapport au prix du marché.

En choisissant Solibail, le propriétaire peut bénéficier d’avantages fiscaux (sous certaines conditions) allant jusqu’à 85% de déduction sur ses revenus locatifs. Une prime de mille euros peut également être versée.

L’association gestionnaire prend elle en charge toutes les démarches administratives. La gestion du bien se voit ainsi simplifiée. Et ce n’est pas tout, puisque elle est également responsable des travaux d’entretien régulier du logement et de l’assurance habitation. « Le propriétaire est assuré de récupérer son bien en bon état », souligne le gouvernement.

Enfin, cette démarche se distingue de par son caractère « solidaire ». Elle permet en effet de loger des familles en situation difficile. « Plus de 32 000 personnes ont déjà bénéficié du dispositif Solibail en Ile-de-France », précise Julien Denormandie, secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires.

« Et le dispositif est largement plébiscité : 86 % des propriétaires franciliens interrogés par l’Etat en 2013 se disent satisfaits de Solibail et prêts à reconduire l’expérience », poursuit-il.

En 2016, 1018 ménages sont sortis de Solibail et 90% ont accédé à un logement pérenne. Le dispositif représentera en Ile-de-France, fin 2018, environ 19 500 places d’intermédiation locative. Il s'inscrit pleinement dans le cadre de la loi Elan portée par le Gouvernement. 

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vers une réforme des agences immobilières

Vers une réforme des agences immobilières

Le Premier ministre a confié au député Mickaël Nogal (LREM) une mission visant à réformer le fonctionnement des agences immobilières. L’objectif, faciliter la mise en location de logements et simplifier les relations entre propriétaires et locataires. L’une des pistes évoquées ? La révision des modalités de l’intermédiation d’un bien immobilier où la location et les responsabilités liées pourraient être assumées par l’agence.
Le logement social au coeur du projet de loi Elan

Le logement social au coeur du projet de loi Elan

Jacques Mézard et Julien Denormandie ont présenté, mercredi 4 mars, en Conseil des ministres, le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan). Le texte vise deux objectifs : « construire mieux, plus et moins cher » et protéger les plus fragiles. Il prévoit également de réformer le logement social. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un nouveau protocole a été signé entre l’Etat et le Mouvement HLM. Tous les détails.
Les députés adoptent le projet de loi Elan

Les députés adoptent le projet de loi Elan

Après deux semaines de débat, l’Assemblée nationale a adopté mardi par 342 voix contre 169 et 44 abstentions, le projet de loi Elan. Dans un communiqué commun, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et le secrétaire d’Etat Julien Denormandie, ont salué l’adoption de ce texte qui poursuit un double objectif : « libérer la construction en levant les verrous et protéger les plus fragiles ».
Selon Alain Dinin (Nexity), le projet de loi Elan ne relancera pas l’offre

Selon Alain Dinin (Nexity), le projet de loi Elan ne relancera pas l’offre

C’est une évidence : le projet de loi Elan, adopté en première lecture par l’Assemblée nationale, ne convainc pas. S’il doit venir libérer la construction, nombreux sont les acteurs du secteur à craindre que certaines mesures soient « contre-productives ». Ce vendredi, Alain Dinin, PDG de Nexity a même estimé que le projet ne relancera pas l’offre immobilière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter