61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014

Développement durable | 27.03.17
Partager sur :
61% des déchets inertes du BTP recyclés en 2014 - Batiweb
Bonne nouvelle pour le secteur de la construction ! Selon un rapport publié par le Commissariat général au développement durable, qui dépend du ministère de l’Environnement, de plus en plus de déchets inertes du BTP sont valorisés ou réutilisés dès leur sortie de chantier, à hauteur de 61% en 2014 (contre 49% six ans plus tôt). Tour d’horizon des chiffres de l’étude.
En septembre dernier, l’Ademe indiquait dans un rapport que moins de 35% des déchets du second œuvre sont valorisés – bien loin de l’objectif de 70% fixé par la loi sur la transition énergétique votée en 2015.

Pourtant, d’après le Commissariat général au développement durable (CGEDD), 61% des déchets inertes issus du secteur du BTP ont été réutilisés ou valorisés dès leur sortie de chantier en 2014, soit 12% de plus qu’en 2008.

Au total, 227,5 millions de tonnes de déchets ont été produites par les entreprises du BTP il y a trois ans (-10% par rapport à 2008). Toutefois, « cette baisse est à rapprocher de la baisse d’activité survenue au cours de la même période (-12% d’après les chiffres de l’Insee) », nuance le Commissariat.

Plus de déchets inertes dans les travaux publics que dans le bâtiment

Dans le détail, l’organisme note que la majorité des déchets produits (80%) sont considérés comme inertes, c’est-à-dire qu’ils « ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne produisent aucune réaction physique ou chimique ». Les proportions produites diffèrent néanmoins selon le secteur observé.

Ainsi, les déchets inertes représentent 93% des résidus produits par les entreprises des travaux publics, contre 75% pour le bâtiment. Inversement, ce secteur est à l’origine de la majeure partie de la production de déchets non inertes non dangereux.

« Ces proportions sont globalement les mêmes que celles constatées en 2008, sauf pour les entreprises du second œuvre où on constate une augmentation de la part des déchets inertes (58% au lieu de 49%) », indique le Commissariat général au développement durable.

Une destination différente selon les types de déchets

L’organisme observe néanmoins que le secteur du bâtiment a tendance à moins valoriser ou réutiliser les déchets à leur sortie de chantier (46%). Il n’en reste pas moins que « les établissements de moins de 20 salariés valorisent (installations de recyclage, carrières) ou réutilisent sur d’autres chantiers 55% de leurs déchets inertes », note le CGEDD. Les entreprises de plus grande taille, quant à elles, passent généralement par un collecteur (59% des déchets concernés).

Le secteur des travaux publics, de son côté, est plus impliqué dans la valorisation de ses déchets, puisque 63% d’entre eux sont recyclés ou réutilisés. Ils sont majoritairement réutilisés sur un autre chantier (26%) ou orientés vers des installations de recyclage et des carrières (37%).

Enfin, le Commissariat général au développement durable relève que « la moitié des déchets non inertes non dangereux est remise à un collecteur ». En parallèle, « les deux tiers des déchets d’amiante lié sont dirigés vers des installations de stockage en sortie de chantier ». Cette seconde catégorie représente en outre 2,8 millions de tonnes, soit 1% de la production total de déchets.

Le CGEDD indique cependant que « les déchets amiantés sont plus nombreux qu’en 2008, totalisant un cinquième des déchets dangereux avec 570 milliers de tonnes, dont 70% sont des matériaux de construction contenant de l’amiante lié ». Une question préoccupante au vu des conséquences de ces produits sur la santé.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Artibat va « booster » les start-ups qui innovent dans la construction - Batiweb

Artibat va « booster » les start-ups qui innovent dans la construction

Le salon Artibat, qui se tiendra du 24 au 26 octobre 2018 au Parc des Expositions de Rennes, promet bien des surprises ! Parmi les nouveautés cette année, la mise en place d’un site internet dédié aux solutions les plus novatrices présentées sur le salon. L’événement sera aussi l’occasion de découvrir Cirq, une initiative ambitieuse visant à accélérer la visibilité des start-ups qui innovent dans la construction. Tour d’horizon avec Valérie Sfartz, directrice du salon.
En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%  - Batiweb

En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%

Avec une croissance de 2%, l’année 2017 a été « satisfaisante » pour la majorité des entreprises de tri, a annoncé, mercredi 17 octobre, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). Le bâtiment fait partie des bons élèves, le volume de déchets collectés ayant lui aussi augmenté de 2% pour atteindre 40 millions de tonnes. 2019 devrait cependant être « très agitée ». En effet, l’idée d’une « REP Bâtiment » inquiète toujours autant les professionnels du secteur.
Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP - Batiweb

Gruau lance une benne innovante dédiée aux déchets du BTP

Alors que seulement 35% des déchets du second œuvre font l’objet d’une valorisation, Gruau, constructeur carrossier, vient tout juste de développer une benne innovante. Baptisée Kerock, sa composition lui offre une capacité de chargement importante combinée à une forte résistance. Un outil supplémentaire pour répondre aux objectifs de la loi sur la transition énergétique, qui vise la valorisation de 70% des déchets du BTP.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter