Chaufferie bois : 3F équipe 227 logements d'une résidence

Développement durable | 10.03.11
Partager sur :
Chaufferie bois : 3F  équipe 227 logements d'une résidence - Batiweb
Le Groupe 3F vient d’inaugurer 227 logements à Savigny S/orge équipés d'une nouvelle chaufferie au bois, qui satisfera 80% des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire de la résidence et qui permettra de réduire les charges des locataires de plus de 20%.

Cette nouvelle chaufferie, dont les études ont été lancées en 2008 et les travaux ont commencé en mars 2010, est en fonctionnement depuis fin décembre 2010. Cette nouvelle installation a été réalisée, au 27 rue Gay Lussac, dans un nouveau bâtiment de 54 m² abritant une chaudière bois de 750 kW et un silo de stockage de 150 m3. La chaufferie bois assurera 80 % des besoins de la résidence en chauffage et en eau chaude sanitaire. Elle consommera 610 tonnes de plaquettes forestières par an, nécessitant deux à trois livraisons chaque semaine en période hivernale. Il s’agit de la première chaufferie fonctionnant au bois mise en service dans le patrimoine francilien du Groupe 3F .

Une des deux anciennes chaudières au gaz de la résidence a été conservée afin d’assurer les besoins de chauffage lors des pics de froid en hiver, ainsi que pour assurer la production d’eau chaude sanitaire en dehors des périodes de chauffage. L’installation de cette chaufferie a, par ailleurs, la particularité technique d’avoir été conduite dans le cadre d’un marché global, aux termes duquel l’entreprise, retenue à l’issue de l’appel d’offres pour réaliser les travaux, la société COFELY, assurera également la maintenance de la chaufferie.

Grâce à cette nouvelle chaufferie, les locataires de la résidence Les Tilleuls verront le montant de leurs charges de chauffage et d’eau chaude sanitaire baisser de plus de 20%. Cette réduction de charges sera d’autant plus importante dans les mois à venir que le prix du gaz ne cesse d’augmenter. Le second avantage de cette chaufferie au bois est d’ordre environnemental, puisqu’elle son installation permet de réduire de 451 tonnes de CO2 rejetées dans l’atmosphère, par rapport aux anciennes chaudières au gaz. Le coût global de cette opération s’élève à 769 000 € TTC, dont 142 218 € ont été financés par la Région Ile-de-France et 22 555 € par l’ADEME.

B.P

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Energie renouvelable pleine de promesses, la géothermie souffre pourtant d’un manque de visibilité… - Batiweb

Energie renouvelable pleine de promesses, la géothermie souffre pourtant d’un manque de visibilité…

La géothermie assistée par pompe à chaleur (encore appelée géothermie très basse énergie) possède le potentiel le plus intéressant pour répondre aux trois besoins de l’habitat individuel ou collectif et du tertiaire : chauffage, eau chaude sanitaire, rafraîchissement.En effet, la géothermie très basse énergie qui consiste à exploiter énergétiquement la chaleur du sous-sol via une pompe à chaleur propose différentes techniques et solutions selon les caractéristiques du sous-sol et les usages considérés.