La France en retard dans sa transition énergétique

Développement durable | 28.02.18
Partager sur :
La France en retard dans sa transition énergétique - Batiweb
Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
La France, qui se targuait d’être un modèle en matière de respect de l’environnement et de lutte contre le changement climatique depuis la COP21, a semble-t-il été rappelée à la réalité par un récent avis du Conseil économique, social et environnemental (Cese).

D’après ce dernier, la stratégie du gouvernement ne serait « pas la bonne ». Les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte sont en effet « loin d’être atteints », et les moyens mis en place dans ce sens tout simplement « insuffisants ».

Une implication grandissante des collectivités, mais…

De la rénovation des bâtiments au développement des énergies renouvelables, en passant par la réduction des émissions de carbone dans les transports : l’hexagone est en retard sur toutes les thématiques en lien avec l’environnement. Madeleine Charru, rapporteure du document, rappelle d’ailleurs qu’aucune mesure recommandée par le Cese au moment de la PPE de 2016 n’a été mise en œuvre.

Du côté du plan de rénovation, qui a inspiré 50 propositions au Plan Bâtiment Durable, le rapporteur Guillaume Duval juge le suivi « insuffisant ». « L’État ne s’est pas franchement donné les moyens », accuse-t-il, critiquant au passage la « jungle d’outils » de financement mis à disposition des consommateurs, qui s’y perdent.

Tout n’est cependant pas négatif. Le Cese a ainsi salué l’implication des différents territoires dans la transition énergétique. L’organisme réclame cependant des « efforts supplémentaires importants à réaliser (…) notamment en matière d’investissement ».

Afin d’accompagner le mouvement, l’assemblée consultative a également fait part de plusieurs propositions, parmi lesquelles l’élaboration d’une feuille de route pour toutes les filières de production d’énergie, des soutiens économiques plus conséquents et plus stables, ou encore une meilleure prise en compte de l’alimentation. Ne reste plus désormais qu’à se faire entendre…

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @lecese (Twitter)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ? - Batiweb

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.
« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie - Batiweb

« La transition énergétique de la France est vitale », selon l’Agence internationale de l’énergie

Les initiatives menées par la France pour accélérer sa transition énergétiques sont-elles suffisantes ? Visiblement non, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). En effet, si cette dernière a salué les objectifs ambitieux fixés par le gouvernement, elle constate que les investissements dans les énergies vertes manquent encore pour y parvenir. Tour d’horizon des observations émises par l’AIE.
L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise - Batiweb

L’élaboration de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie se précise

Le nouveau « cap sur la transition écologique » du territoire français sera annoncé mardi 27 par Emmanuel Macron, comme l’a fait savoir l’Elysée. Cette allocution sera l’occasion, pour le Président, de revenir sur ses choix en matière d’énergie. Le ministre François de Rugy précisera, par là même, les mesures gouvernementales envisagées dans le cadre de la future Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Les détails.
La stratégie énergétique de la France enfin dévoilée ! - Batiweb

La stratégie énergétique de la France enfin dévoilée !

Abordée, il y a quelques jours, par l’Élysée, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) de la France ont été présentées dans les détails ce 27 novembre par François de Rugy. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a ainsi annoncé les objectifs fixés par le gouvernement afin d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050.