Le retour à l’idée d’éco-habitat

Développement durable | 04.09.12
Partager sur :
Le retour à l’idée d’éco-habitat - Batiweb
La vie communautaire reste une idée à concrétiser pour beaucoup de foyers. Ce type de construction a été imaginé dans les années 1970, sous le nom d’éco-habitat. La vie dans ces logements repose tout autant sur un état d’esprit reléguant au dernier plan l’individualisme, que sur la qualité et le choix des matériaux de construction.

L'éco-habitat, un choix de vie communautaire

L'éco-habitat, idée mise en avant dans les années 1970, revient doucement au premier plan ces derniers temps. Cependant, du projet à la construction, les étapes sont longues, expliquant le peu de concrétisations Parmi les conceptions déjà bien avancées, figure celle de Fabrègues, petite ville située près de Montpellier. Celle-ci s'apprête donc à voir la construction de son premier éco-habitat. Le projet comprend la mise en œuvre de de sept lots de 300 m² chacun.

Cet habitat partagé prévoit la construction de maisons sur des parcelles de 150 m², tandis que le reste de la surface des terrains reviendra à la copropriété. Il devrait permettre la création d'un espace de 900 m², à partager avec les autres résidents.

L'éco-habitat : sa construction

En plus de l'idée de vie en communauté, ces habitats présentent, dès leur conception, des techniques constructives particulières. L'objectif est généralement de proposer des logements à un coût modéré, tout en disposant des dernières améliorations du bâti, que ce soit sur la question environnementale ou technologique. Ainsi, le projet de Fabrègues prévoit la construction de maisons mitoyennes possédant une structure commune. Un effort a également été fait pour offrir à ses résidents des habitats écologiques.

C'est le cas avec les murs, la dalle, la toiture et l'isolation qui emploient des matériaux naturels, notamment les briques de bois. Chaque lot a aussi vu son orientation étudiée, comprenant l'installation d'auvents pour profiter de l'ensoleillement hivernal, tout en étant protégé en été.

Chaque acquéreur dispose aussi d'une marge de personnalisation de sa construction, notamment concernant le revêtement final de la façade.


La particularité humaine de l'éco-habitat

Ces nouveaux habitats prévoient donc d'une part une conception des plans et une construction commune, mais trouve aussi son identité dans le mode de vie souhaité, entre solidarité et convivialité. Le choix de la mixité y est souvent présent, mêlant les générations, les catégories sociales et les origines.

Ce côté humain est son essence même, en faisant une réussite ou un échec. Cela implique donc une conception bien pensée pour être agréable sur le long terme. Un défi qui revient tant aux futurs résidents qu'aux architectes à qui ces projets sont confiés.


Actualité rédigée en collaboration avec ETI Construction, spécialiste des solutions techniques et réglementaires pour les projets de construction.
Informations complémentaires sur : L'éco-habitat, une idée ancienne qui refait surface

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur - Batiweb

Matériau 100 % adapté à la RT 2012 : le monomur

L’utilisation du monomur ne cesse de croître dans les constructions ces dernières années, au rythme de 2 % par an, surfant sur le Grenelle de l’environnement et la RT 2012. Le monomur se présente sous de multiples aspects, à commencer par la brique, le béton cellulaire et la pouzzolane (roche volcanique). Pour Pascal Deffaugt, maçon et président de la CAPEB Haute-Savoie, « le type de monomur est variable suivant le lieu de construction. Dans le Nord ou en Alsace, les réalisations se font en briques de façon séculaire tandis qu’en montagne, le bois est majoritaire ».
Interview de Christophe Dubail, de CCR/CECODIA - Batiweb

Interview de Christophe Dubail, de CCR/CECODIA

La CCR accompagne les entreprises et investisseurs dans leurs projets immobiliers. Elle apporte des services de proximité adaptés aux besoins des Petites et Moyennes Entreprises ou Industries. CCR se charge pour le maitre d’ouvrage du « tout clef en main » : de la conception à la réalisation. Associé à un architecte, CCR assume aussi le risque. C’est l’ensemble qui est vendu, à un prix forfaitaire et avec engagement contractuel de délai, de conformité qualité, pour du sur-mesure.
Matériaux de construction : un facteur important pour la santé - Batiweb

Matériaux de construction : un facteur important pour la santé

Dans un livre blanc, initié par la FFTB et le GIE Briques de France, des experts issus du monde médical et du bâtiment, des élus et des associations s'expriment dans le cadre de contributions croisées sur la problématique de santé publique : la qualité de l'air intérieur dans les bâtiments. Ils révèlent l'urgence d'évaluer l'impact sanitaire des matériaux et l'importance de leur mise en œuvre.