Le système de tri TOMRA Autosort® augmente les capacités de recyclage Développement durable | 29.04.21

Partager sur :
TOMRA Sorting Recycling propose des solutions intelligentes dans l’unique but d’optimiser nos ressources. Ainsi, la société norvégienne permet de collecter, recycler et réutiliser les déchets et ce, grâce à des capteurs optiques et des machines TOMRA Autosort®. Nouvellement installé à l’usine Viridor, au Royaume-Uni, et destiné à recycler les déchets de chantiers du comté du Suffolk, ce système inclut les dernières technologies de TOMRA afin d’offrir une précision avancée des tâches de tri complexes. Les détails avec Frédéric Durand, Président de TOMRA Sorting France.

Avec plus de 5 500 machines de tri TOMRA Sorting Recycling installées dans 80 pays, TOMRA Sorting a réussi à se positionner en tant que leader chez les recycleurs. Sa mission est de fournir des capteurs qui permettent de détecter, sans contact, certaines matières, certains produits et ainsi de les séparer avec des jets d'air afin de les diriger dans la bonne sortie. 

Le système de tri TOMRA Autosort est un système de tri adaptable, qui consomme peu d’électricité et facile à entretenir. Ce dernier permet de prendre en charge presque tous les types de déchets. Les capteurs TOMRA Autosort détectent le tri par couleur, par matières plastiques ou par rayons x pour les déchets plastiques de type D3E. Pour ces déchets électroniques, la société s'assure que les différents plastiques sont exempts de matière bromée, allogène ou chlorée car la plupart de ces plastiques sont pour certains sombres et pour d'autres visibles, et aujourd’hui, la seule technologie qui permet de faire ce tri sont les rayons X. 

Frédéric Durand, président de TOMRA Sorting précise : « Les capteurs vont donc nous permettre d’aller récupérer le verre dans les fractions organiques, des capteurs de métaux également pour dé-métalliser des flux de plastique, c’est-à-dire ôter toute pièce métallique qui n'auraient pas été triés au préalable. »

L’intelligence artificielle au coeur des machines

Pour Frédéric Durand : « Il est impératif d’apporter des solutions de recyclage dans les différents secteurs mais pour cela il faut qu'il y ait de la collecte, et je suis heureux de voir que c’est en train de se mettre en place. » La société norvégienne TOMRA s’occupe, elle, du traitement des déchets, c'est-à-dire : comment arriver, une fois que les flux ont été massifiés, à en sortir la plus grande quantité. « Pour cela, il faut que les lignes de production soient les plus grosses possibles pour qu’elles puissent traiter des volumes importants de façon à diminuer les coûts à la pompe à trier », indique le président. 

A leur échelle, TOMRA Sorting essaie donc d’automatiser un maximum grâce à l’intelligence artificielle. Cette dernière accompagne les robots pour le tri des produits. Frédéric Durand explique : « Par exemple, si on se place d'un point de vue machine pure et dure, cette dernière ne pourra pas faire la différence entre une bouteille d'eau minérale bleu et une chaussure de sport en polyester bleu. C’est donc là qu’on va pouvoir transposer ce que pourrait faire l'œil humain en intelligence artificielle, et ce grâce à nos nouveaux capteurs qui distinguent les formes, les couleurs… »

Des capteurs TOMRA Sorting Recycling dans la nouvelle usine Viridor

La société anglaise Viridor a choisi d’intégrer les solutions de tri à base de capteurs de TOMRA Sorting Recycling pour la modernisation de son unité de recyclage de matériaux de maçonnerie. Cette dernière est destinée à recycler les déchets de chantiers du Comté du Suffolk. Conjointement avec l’entreprise STADLER UK Limited, les deux partenaires ont planché ensemble « dès les premières étapes de l'appel d'offres pour s'assurer que les installations et les équipements répondent aux exigences spécifiques de Viridor. »

Après l’étape de séparation mécanique opérée par Stadler, arrive l’étape de séparation par air, puis de tri avec les capteurs optiques et les machines TOMRA Autosort® tout nouvellement installés. Trois trieurs optiques TOMRA étaient déjà en place mais se sont vus remplacés par 11 nouvelles unités.  « AUTOSORT® apporte une précision constante pour toutes les fractions de matériaux ciblés, même au sein de flux complexes, là où les technologies conventionnelles sont généralement mises en échec », souligne TOMRA dans un communiqué.

 

Propos recueillis par Marie Gérald 

Photo de Une : ©TOMRA

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%  - Batiweb

En 2017, le volume de déchets du BTP collectés a progressé de +2%

Avec une croissance de 2%, l’année 2017 a été « satisfaisante » pour la majorité des entreprises de tri, a annoncé, mercredi 17 octobre, la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). Le bâtiment fait partie des bons élèves, le volume de déchets collectés ayant lui aussi augmenté de 2% pour atteindre 40 millions de tonnes. 2019 devrait cependant être « très agitée ». En effet, l’idée d’une « REP Bâtiment » inquiète toujours autant les professionnels du secteur.
L’UFME présente sa charte d'engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries - Batiweb

L’UFME présente sa charte d'engagement volontaire pour le recyclage des menuiseries

Engagée dans le recyclage des menuiseries, l’UFME (Union des Fabricants de Menuiserie) propose désormais une charte pour aider les entreprises, qui souhaitent participer à cette démarche, à adopter les bonnes pratiques pour la collecte, le traitement et la valorisation de leurs produits en fin de vie. Les entreprises volontaires signent ainsi des engagements collectifs, et d’autres plus spécifiques à leur filière.
Ecodrop facilite la gestion des déchets des artisans du bâtiment - Batiweb

Ecodrop facilite la gestion des déchets des artisans du bâtiment

Bien que des solutions existent, la gestion des déchets de chantier apparaît très souvent comme complexe et coûteuse. C'est pour accompagner les artisans du bâtiment dans cette démarche que l'application mobile Ecodrop est née. Parmi les fonctionnalités : localisation des déchèteries, collecte sur chantier, démarches administratives facilitées... Le tout à des tarifs attractifs. Pour nous en parler, nous avons interviewé Marie Combarieu, sa fondatrice.
Triez vos déchets, sinon vous serez (sur)taxés ! - Batiweb

Triez vos déchets, sinon vous serez (sur)taxés !

La communauté d'agglomération du grand Besançon (CAGB) a annoncé la mise en place d'ici 2012 de la « redevance incitative à la pesée » pour l'enlèvement des ordures ménagères. Une première en France dans une agglomération de plus de 50 000 habitants.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter