Les énergies renouvelables ont couvert plus de 25 % de la consommation électrique hivernale

Développement durable | 18.06.21
Partager sur :
Les énergies renouvelables ont couvert plus de 25 % de la consommation électrique hivernale - Batiweb
Le Panorama de l'électricité renouvelable, élaboré par le Syndicat des énergies renouvelables, RTE, Enedis et l’Agence ORE, dévoile les résultats du premier trimestre 2021. Il indique notamment que les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 25 % à la couverture de la consommation d’électricité de la France métropolitaine. Explications.

Sur l’ensemble du premier trimestre 2021, 992 MW de nouvelles installations ont été raccordées aux réseaux d'électricité métropolitains, les filières solaire et éolienne comptant respectivement pour 634 MW et pour 317 MW. Cependant le Panorama précise qu'exceptionnellement ces chiffres prennent en compte environ 120 MW de projets solaires qui ont en réalité été raccordés au cours du dernier trimestre de 2020, « mais dont l’affectation trimestrielle n’avait pu être réalisée correctement ».

L’énergie éolienne en légère baisse 

Alors qu’au 31 mars 2021, la puissance totale du parc électrique des EnR (éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies) s’élève à 56 828 MW, soit une hausse de de 2 579 MW sur les 12 derniers mois, le document note que les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 25,8 % à la couverture de la consommation électrique française au cours du premier trimestre 2021, soit plus du quart de la consommation hivernale. Un chiffre en baisse de 4 % par rapport au premier trimestre 2020. 

Même constat pour le taux de couverture de la consommation par l’énergie éolienne qui s'établit à 11,8 TWh sur le trimestre écoulé, en baisse par rapport au premier trimestre 2020. Le document souligne toutefois que ce dernier « avait établi un record sans précédent en termes de facteur de charge du parc éolien ». Par ailleurs, la Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE) vise à atteindre, à fin 2023, un parc de 24 100 MW pour la filière éolienne terrestre. Le taux d'atteinte de cet objectif s’élève actuellement à 74,2 %.

La production trimestrielle de la filière bioénergies électriques, elle, s'élève à 1,9 TWh, un chiffre en baisse de 2 % par rapport au premier trimestre 2020. La filière couvrant ainsi 1,4 % de l’électricité consommée au cours du trimestre écoulé (1,7 % sur les douze derniers mois).

La puissance du parc solaire s’élève à 10 990 MW au 31 mars 2021, avec 634 MW raccordés au cours du premier trimestre 2021. « Cela constitue un record trimestriel depuis 10 ans, même en considérant qu’une partie de ces raccordements (environ 120 MW) sont à affecter au dernier trimestre de 2020 », explique le rapport. De plus, la production électrique d’origine photovoltaïque enregistre une hausse de 13 % par rapport au même trimestre de 2020. Ainsi, le taux de couverture de la consommation électrique par l’énergie solaire s’établit à 1,7 % pour ce trimestre.  

La production d’hydroélectricité s’établit quant à elle à 14,2 %, soit une hausse de 6 % par rapport aux 12 derniers mois. Pour rappel, la PPE vise un parc hydroélectrique de 25 700 MW (hors Corse). Un objectif déjà atteint à 99,2 %.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : ©AdobeStock

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables - Batiweb

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture - Batiweb

Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture

Le Sénat a modifié et adopté en première lecture le projet de loi énergie et climat. Parmi les modifications apportées : des objectifs supplémentaires concernant l’hydroélectricité, l’éolien en mer et le biogaz, ainsi qu’un amendement plus contraignant pour les passoires thermiques. Une version commune aux sénateurs et députés doit encore être définie, avant l’adoption définitive du projet de loi, qui a par ailleurs été repoussée après l’été.
Les coûts des énergies renouvelables passés au crible  - Batiweb

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.