Les entreprises toujours plus engagées dans la consommation des énergies renouvelables Développement durable | 11.07.17

Partager sur :
Et de 100 ! L’initiative RE100, lancée par l’ONG Climate Group, n’a jamais aussi bien porté son nom, rassemblant depuis ce mardi 11 une centaine de membres. Ces derniers, qui font partie des entreprises les plus influentes du monde, se sont tous réunis autour d’un objectif commun : utiliser, à long terme, 100% d’électricité d’origine renouvelable. Tous les détails.
En février dernier, RE100, initiative mise en place en 2014 par The Climate Group et CDP, rassemblait déjà 87 entreprises autour d’un objectif commun : consommer, dans les années à venir, 100% d’électricité d'origine renouvelable.

Un projet qui a pris une nouvelle ampleur ce mardi 11. En effet, quatre grands groupes internationaux ont choisi de prendre part à cette initiative ambitieuse, lui permettant de franchir la barre symbolique des 100 membres.

« Nous sommes ravis du succès de notre action », se félicite Helen Clarkson, chef de la direction au sein de The Climate Group. « Nous avons atteint les 100 membres trois ans plus tôt que prévu. Des changements dans le marché, à l’instar de la chute des coûts des énergies renouvelables, ont [notamment] agi en notre faveur. »

Une portée accrue pour l’initiative RE100

En outre, l’arrivée du groupe chimique néerlandais AkzoNobel, de l’assureur français Axa, du groupe de luxe britannique Burberry et du brasseur danois Carlsberg dans les rangs des soutiens au RE10 constitue un « jalon important » pour The Climate Group, comme le souligne Sam Kimmins, responsable du projet.

Les 100 membres totalisent en effet un chiffre d’affaires de 2,5 billions de dollars US. Ils sont également à l’origine d’une demande de 146 TWh d’électricité renouvelable chaque année. Un chiffre qui devrait grandement augmenter dans les années à venir, bien que les entreprises soient décisionnaires de l’échéance à laquelle elles prévoient d’atteindre l’objectif d’utiliser 100% d’énergie renouvelable dans leur consommation électrique.

« Nous demandons à présent aux entreprises d’aller plus loin, en incitant leurs fournisseurs et leurs pairs à suivre leur exemple afin que nous puissions, tous ensemble, accélérer la transition des combustibles fossiles aux énergies renouvelables afin de maintenir un réchauffement bien en-dessous de 2°C », précise Helen Clarkson.

Heureusement, RE100 pourra compter sur les efforts déployés par ses membres les plus engagés, parmi lesquels Google, Ikea, Dalmia Cement ou encore H&M. Par ailleurs, The Climate Group ne manque pas de « plans ambitieux pour accroître [ses] membres et [son] influence au cours des trois prochaines années », à en croire Sam Kimmins.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe - Batiweb

Réduire le coût de l’électricité grâce aux énergie renouvelables, une solutions viable pour l’Ademe

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a présenté ce lundi 10 décembre une étude faisant suite à la présentation de la feuille de route énergétique de la France dévoilée le 27 novembre. Entre autres, celle-ci estime que la réduction du coût de l’électricité nécessite une massification des énergies renouvelables à horizon 2050-2060. Les détails.
18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables - Batiweb

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
31% d’électricité d’origine renouvelable consommée en France au deuxième trimestre - Batiweb

31% d’électricité d’origine renouvelable consommée en France au deuxième trimestre

Alors que les collectivités sont de plus en plus nombreuses à adopter des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables, l’effort national, lui, semble peu à peu porter ses fruits. En témoignent les chiffres publiés lundi par le Syndicat des énergies renouvelables et les gestionnaires des réseaux : 31% de l’électricité consommée en France était d’origine renouvelable au deuxième trimestre. Un taux de couverture « inédit » d’après les différents acteurs.
Les coûts des énergies renouvelables passés au crible  - Batiweb

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter