Les labels de performance énergétique séduisent dans le collectif Développement durable | 16.07.14

Partager sur :
L'observatoire BBC et Effinergie viennent de publier leur bilan annuel de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation, de la certification Effinergie + et de la certification Bepos-Effinergie 2013, sur la base des données communiquées par les organismes certificateurs Promotelec, Cequami, Cerqual, Prestaterre et Certiva. Le nombre de projets certifiés poursuit sa progression dans le neuf, comparé au marché de la rénovation qui peine à décoller. Détails.

C'est l'heure du bilan à mi-chemin de l'année 2014 pour les différents organismes certificateurs du bâtiment. Les résultats sont globalement satisfaisants pour l'ensemble des labels qui poursuivent leur progression, à un rythme cependant différent entre le marché du neuf et de la rénovation.

Entre 2007 et le 30 juin 2014, 335 377 logements ont été certifiés BBC-Effinergie en tout, dont une grande majorité de logements collectifs (268 809, soit 9 142 bâtiments sur le territoire français), 66 568 logements individuels et seulement 348 opérations tertiaires (soit 2 056 488 m2).

Depuis 2008, les demandes de certification ne cessent d'augmenter, notamment dans le collectif avec plus de 600 000 logements en cours de certification.

Au premier semestre 2014, 82% des demandes de certifications déposées en maisons individuelles en secteurs diffuses sont livrées et certifiées. Le reste devrait l'être d'ici un an selon le bilan.

Concrètement, tous les mois, près de 1 000 maisons individuelles sont certifiées sur l'ensemble du territoire français même si on observe une densité plus importante dans le quart nord ouest de la France, de la Bretagne au Poitou-Charentes.

En parallèle, malgré un rythme de certification deux fois plus important en 2014 (10 000 logements certifiés par mois) qu’en 2012, 47% des logements collectifs sont encore en cours de certification. Par ailleurs, 52% des demandes de certification en collectif sont des logements sociaux (48% en accession). En tertiaire, en moyenne 73 000 m2 de Shon sont certifiés tous les mois.

Le label Bepos-Effinergie 2013 démarre bien

Du côté du label Effinergie +, la première certification a été délivrée au  « Lotissement Les Tilleuls » livré en avril dernier. Depuis, 423 projets ont été certifiés, en phase conception soit 383 logements collectifs et 40 logements individuels. Les demandes de certifications ne cessent d'augmenter d'année en année atteignant plus de 12 000 logements au 30 juin 2014.

Enfin, le label Bepos-Effinergie 2013 décolle tout doucement avec 29 demandes de certification. 27 de ces logements ont été certifiés Bepos-Effinergie dont l'opération L'Esperia ; les deux restant sont en cours de certification dans le Poitou-Charente et la Haute Garonne.

La rénovation à la traîne

Sur le marché de la rénovation, la labellisation est beaucoup moins importante. Depuis 2009, 26 172 logements ont été certifiés au 30 juin 2014. Plus de 98 % des demandes concernent des opérations de logements collectifs. La courbe des demandes de labellisation est en hausse constante depuis 2008 et atteint en cumul presque 70 000 logements.

La rénovation en tertiaire (221 opérations, soit 1 708 597 m2) se caractérise par une concentration de la surface rénovée en région Ile de France. En effet, 80% de la Shon en cours de rénovation BBC-Effinergie se situe dans cette région. Plus précisément, les départements de Paris (33% de la Shon) et des Hauts-de-Seine (37%) représentent 70% de la Shon de tertiaire en cours de rénovation BBC-Effinergie. En conséquence, parmi les 20% de Shon en cours de rénovation, 5% sont dans le département de la Gironde et 3% dans le département du Rhône. En résidentiel, le nombre de demandes de certifications BBC-Effinergie rénovation se maintient autour de 15 000 demandes de logements par an, notamment en collectif.

C.T

© L'Esperia – Matières d'espaces

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ? - Batiweb

Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ?

Lors du colloque national organisé par Effinergie et Enerplan avec le parrainage du Plan Bâtiment Durable dans le cadre du Solar Décathlon à Versailles, les professionnels de plusieurs filières ont débattu sur la question du bâtiment à énergie positive. Actuellement défini grâce au label Bepos-effinergie 2013, ce type de bâtiment est déjà une réalité avec une centaine de réalisations en cours, et pourrait bien devenir la norme d'ici 2018/2020.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter