Premier CPE engagé pour un logement social

Développement durable | 02.12.10
Partager sur :
Premier CPE engagé pour un logement social - Batiweb
Le premier projet de réhabilitation de logements sociaux répondant aux objectifs du Grenelle de l’Environnement va voir le jour à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) dans le cadre d'un contrat de performance énergétique (CPE).

LogiRep, bailleur social, Brézillon (filiale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France) et Cogemex (filiale d'ETDE), viennent de signer le premier Contrat de Performance Energétique (CPE) en France dans le domaine du logement social. Le groupement est en charge de concevoir, réhabiliter, agrandir et assurer pendant quatre ans la maintenance des équipements énergétiques de 231 logements sociaux à Vitry-sur-Seine (résidence Saussaie). Le CPE comporte un engagement du groupement avec garantie de résultat, ce qui constitue une nouveauté majeure pour le secteur du bâtiment.

L’ensemble d’immeubles HLM LogiRep de Vitry-sur-Seine concerné a été inauguré en 1965 avant la première crise pétrolière, donc avant la première règlementation thermique. Il s’agit de bâtiments qui, bien qu'ayant bien vieillis, n'ont jamais été réhabilités. Le montant des travaux s’élève à 9 millions d'euros (4 millions pour la rénovation énergétique et 5 millions pour la réhabilitation interne des logements). Après la phase des études, début 2011, les travaux débuteront au second semestre 2011 pour s’achever en décembre 2012. Ils seront suivis d’une période de quatre années au cours desquels le groupement assurera la maintenance énergétique du bâtiment.

L’opération est novatrice sur les plans de la conception architecturale et des économies d’énergie grâce notamment à la « troisième ligne » de quittance qui consiste à partager entre le propriétaire et le locataire une partie des économies réalisées grâce à la baisse de la consommation énergétique. Mais la vraie révolution est l’obligation de résultats sur les consommations énergétiques dans des logements.

Il ne s’agit pas d’un calcul théorique mais d’une garantie réelle sur une durée de 4 années. « Il s’agit là d’un engagement réel » explique Bruno Marotte, Directeur rénovation énergétique de Bouygues Bâtiments Ile-de-France. « Nous devons obtenir et garantir la réduction des consommations d’énergie de 40% et la division par quatre des émissions de CO2. L’apparition d’obligation de résultats, plus que de moyens, constitue un changement fondamental dans l’acte de construire » précise-t-il.

La conception architecturale de la rénovation de la résidence La Saussaie de Vitry-sur-Seine a été confiée au cabinet parisien d’architecture Lair & Roynette.

* Le CPE a été institué par la Directive européenne du 5 avril 2006. Il s'agit d'un accord bilatéral qui lie un bénéficiaire et un opérateur économique, aux termes duquel des investissements sont consentis afin de parvenir à un niveau de performance énergétique contractuellement défini.

Bruno Poulard

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Val Fourré : des copropriétaires de résidences dégradées adoptent le CPE - Batiweb

Val Fourré : des copropriétaires de résidences dégradées adoptent le CPE

Les 40 copropriétaires du bâtiment « Côtes de Seine » ont plébiscité la mise en place du premier Contrat de Performance Energétique (CPE) du Val Fourré à Mantes-la-Jolie. Les copropriétaires pourront désormais rénover leur habitat tout en réduisant leurs dépenses énergétiques. C'est l’Établissement Public d’Aménagement du Mantois Seine Aval (EPAMSA) qui accompagnera les résidents dans la mise en place de ce CPE.